Albums

British Murder Boys – Collected Recordings

today18/02/2015 43 1

Arrière-plan
share close

British Murder Boys, un nom qui pourrait immédiatement faire penser à un crew de hools affilié à un groupe de néo-nazis. Pourtant il n’en est rien : derrière ce pseudonyme un peu pompeux, légèrement vantard, et particulièrement vindicatif, se cache l’un des duos les plus destructeurs de la scène tech-indus, acoquinement des deux Britanniques Anthony Child (Surgeon) et Karl O’Connor (Regis), rencontrés à Birmingham à la fin des eighties et partageant la même passion pour le rock fusion et les musiques extrêmes. Après quelques collaborations et le succès qu’on leur connaît, les deux compatriotes se lancent dans le projet de composer à quatre mains une techno aride et punitive, tout en y insufflant l’esprit du rock et du post-punk. En résulte une série de maxis ultra-limitée sortant en alternance sur Downwards et Counterbalance. Pourtant, en 2005, des problèmes internes commencent à se faire sentir… Guerres d’égos, problèmes de cachets, concentration sur d’autres projets. Il faut dire que l’ami Karl est hyperactif et son comparse plus que rigoriste… Si bien que quelques brouilles plus tard, le duo annonce la mort du projet et refuse de jouer sur les mêmes scènes ou aux mêmes soirées. Il faudra attendre 2013 pour que les deux artistes se réconcilient par un improbable tour d’improvisation. En débouchera un nouveau maxi intitulé Where Pall Limbs Lie, censé à la fois clôturer l’aventure discographique de BMB, et permettre au phénix de l’underground-tech de renaître de ses cendres. Peu fier de cette ultime sortie, le duo part en tournée et nous livre à travers un magnifique coffret, à paraître sur Downwards, le catalogue complet des titres de la période 2002-2005, accompagné d’un DVD live enregistré lors d’un concert à Tokyo, le tout dans un magnifique écrin comprenant également un livret rempli d’anecdotes et de photos monochromes juste sublimes.

British Murder Boys - Collected Recordings 3

Difficile de se faire une réelle idée de la musique de British Murder Boys sans en avoir fait soi-même l’expérience. Et autant dire que les disques des deux Britons ne sont pas le genre de galettes que l’on glisse entre un Aznavour et Brel, un après-midi chez mémé en buvant le thé. Avec des titres comme Learn Your Lesson, Don’t Give A Way to Fear ou encore The All Saints Must Been Hung, la couleur est annoncée. Entre paranoïa complotiste de hangar et rigorisme chaotique, la discographie de BMB allie avec brutalité sonorités martiales et mélodies brutes de décoffrage, des titres comme Rule By Law ou encore Fist donnant dans le hardcore plus extrême.  Un peu comme si Lenny Dee rencontrait Millimetric ou Mlada Fronta, le savoir-faire et la régularité en plus. Loin de donner dans la hardtek de mongolien pour boloss en treillis sous acide, dansant la tête dans les enceintes au milieu des champs, Regis et Surgeon s’amusent à dessiner les pourtours d’une musique aussi fascinante que cinglante, influençant au passage des dizaines de suiveurs qui rependront la formule avec plus ou moins de talent (Ancient Methods, Lucy, SHXCXCHCXSH…). Plus que culte, ce Collected Recordings mérite sa place dans la discothèque de tout amoureux de la techno… Mais pas n’importe laquelle, on vous aura prévenus.

Vidéo

Tracklisting

British Murder Boys – Collected Recordings (Downwards, 21 janvier 2015)

01. Learn Your Lesson
02. Rule By Law
03. Don’t Give Way To Fear
04. Don’t Give Way To Fear Pt. 2
05. Fist
06. Splinter
07. Father Loves Us
08. Be Like I Am
09. All The Saints Have Been Hung
10. Court Of Conscience
11. Hate Is Such A Strong Word
12. Anti Inferno

Écrit par: Akitrash

Rate it

Article précédent

News

NHK yx Koyxeи – Hallucinogenic Doom Steppy Verbs

Même pour ses fans les plus hardcore, l'artiste nippon Kouhei Matsunaga, plus connu sous les pseudonymes NHK'Koyxeи, Koyxeи, NHKyx et plus récemment sous l'alias NHK Yx Koyxen reste un mystère à part entière. Ce dernier effectue un retour fracassant accompagné de son compatriote Xix avec Hallucinogenic Doom Steppy Verbs, EP virulant et vrillé, où boucles étranges se marient à d'étranges rhytmiques entre breakbeat et électronica délirante. Dans la digne continuité […]

today17/02/2015 10

Commentaires d’articles (1)

  1. Bazit sur 19/02/2015

    Une tuerie cet album, c’est sombre, froid, de la pure techno comme on aime écouter… une collaboration entre deux artistes talentueux et inspirés, qui je l’espère va perdurer… Pour ma part c’est un peu dans la même veine qu’une collaboration Speedy J/ Chris Liebing (Collabs).

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

0%