ACETATE ZERO - Hesitation blues

acetateTrès bon album noise rock et à chaque fois pop sans que cela soit noisy pop ou pop rock (l’horreur). Très bon album d’hésitation blues sans que cela soit blues pour 2 sous (et pourtant bien plus mélancolique que n’importe qui ou quoi : ‘The road’ et son chemin de croix). Et hésitant pour 3. Cela aurait pu sortir sur Constellation même si leurs compositions sont beaucoup plus serrées et destructrices par endroit, renvoyant Mogwai dans leur tranchée (‘Heavy super twin’, titre débile et complètement canon). Mais c’est Arbouse qui ramasse la mise, enfin façon de parler, il va s’en vendre qu’une poignée, c’est lamentable mais parions qu’ils n’en ont rien à carrer. Classe mondiale.

Eric Dane

Tracklist

ACETATE ZERO - Hesitation blues  (2009, Arbouse)

1. Imperial climb
2. Dry
3. The road
4. Quiet away
5. Heavy super twin
6. Post victorian memory
7. Hit me, don't worry about it
8. Nothing but the rain
9. Precious metal
10. Down with the ship
11. Tough guy can't die
12. Satan's alley
13. Next great depression
14. 49°55'39.55°N+2°45'22.45°E


Vic Chesnutt - Chain

vic_leafy_sandlingaither_size480Retrouvez en écoute Chain, l'un des titres du prochain album de Vic Chesnutt qui sortira dans nos contrées le 21 septembre prochain. Second Album pour le label canadien Constellation et toujours accompagné par le groupe Silver Mt Zion, le songwritter continue avec At the Cut de nous étonner même après plus de 20 ans de carrière.

Audio

Vic Chesnutt - Chain


Tracklist

Vic Chesnut - At the Cut (Constellation)

1. Coward
2. When The Bottom Fell Out
3. Chinaberry Tree
4. Chain
5. We Hovered With Short Wings
6. Philip Guston
7. Concord Country Jubilee
8. Flirted With You All My Life
9. It Is What It Is
10. Granny


Yellow6 - He Beautiful Season Has Past (Rroopp Records)

yellow6Voilà un disque dont la conception s'est sans doute avérée être une entreprise de titan, tant la tâche  ne paraissait pas simple au départ. Réunir tous les travaux de Jon Attwood parus sur divers labels,  les compiler, en remastériser certains, quelle entreprise. Jon Attwood est un compositeur effréné et  prolixe, il compose à tout vent, aux rythmes des saisons. De là à dire qu'il produit de la musique aux  kilomètres, non, celle-ci a toujours du sens. Ce disque sur un tout nouveau label est là pour le rappeler et le présenter. Une musique spatiale, mélangeant allégrement nappes, guitares acoustiques et effets électroniques, dans l'esprit de ce que peut proposer Rothko, c'est pas trop dire...

Cyril

Audio

Yellow6 - Series2
Yellow6 - N.Y.E


Oldman - Son, Father and Son (Arbouse)

dyn005_original_200_200_pjpeg_18368_57b6a917893495b29ad882f91dfaa7d1Ancienne moitié du duo MAN, artiste épris de collaborations indépendantes (Lena en compagnie de Matthias Delplanque, en duo avec Jérôme Paressant), le Nantais Charles-Eric Charrier aka Oldman fait partie de ses aventuriers ultimes à l’hyperactivité effrénée et contagieuse. Adepte d’une polyvalence stylistique où le spoken word le dispute au jazz – version minimale, preuve en est l’introductif Son, Father et son échappatoire lento d’une captivante beauté sur quelques notes de guitare acoustique, de synthé et de cymbales – Charrier vise à l’épure, toujours, pour atteindre le beau, souvent, le sublime, parfois. Puisant aux sources les plus incontestables, qu’elles soient issues du croisement improbable de la gratte de Matt Elliott instrumentalisée par Cvantez (Mon Délicat) ou du parler nocturne d’un post rock à la sourde colère, trempée dans une Encre période Flux. De temps à autre, le ton se fait davantage serein, divaguant entre six cordes et xylophone sur un nuage comeladien où il fait bon se reposer (Grandfather’s Shield), avant que le souvenir grave (la voix et le texte) de Rodolphe Burger ne fasse définitivement oublier le très pénible Gérard Darmon sur le surprenant Son, Father and Son. C’est que contrairement à une scène franco-hexagonale où l’auto-complaisance est érigée en religion, Oldman regarde au vitriol son ombre dans le miroir, elle lui renvoie une misanthropie paranoïde subjuguante de vérité. A l’image d’un disque dont les fractions inquiètes énumèrent les sens pour mieux les vampiriser.

Fabrice

Tracklist

Oldman - Son, Father and Son (Arbouse Recordings)

1.Son, Father
2.Mon Délicat
3.Mama ! Hum
4.Grandfather's Shield
5.Son, Father and Son...
6.Morrow
7.Father and Son
8.Half Brother


Samantha Crain - The Dam Song (video)

samathacrainfeatured

Une jeune femme entourée de grands hommes et pourtant c'est bien elle qui tient le haut du pavé. Voix juvénile mais capiteuse, Samantha Crain sera sans nul doute l'une des révalations de l'année. Affaire à suivre...

[flashvideo file=http://www.youtube.com/watch?v=hfV45SFVD8s /]

ALBUM

sarahalbum
Samantha Crain - Songs in the Night (Ramseur Records, 2009)

1. Rising Sun
2. Songs in the Night
3. Long Division
4. Get the Fever Out
5. Bananafish Revolution
6. Scissor Tales
7. Devils in Boston
8. Bullfight (Change Your Mind)
9. Calm Down
10. You Never Know
11. Dam Song


Scott Matthew - White Horse (video)

scottmattewpost1

Attention! raides ou sensibles,vocales ou nylon, les cordes ont trouvé un nouveau complice en la personne de Scott Matthew, jeune australien à la longue barbe hirsute qui nous plonge tout entier dans un ocean de mélancolie rempli des larmes de ceux qui s'y sont noyés.


[flashvideo file=http://www.youtube.com/watch?v=lAbF2lE9Dnc /]

ALBUM

scottmatthew

Scott Maththew - There Is An Acean ThaT Divides...(Glitterhouse / Differ-ant, 2009)

1. Every Traveled Road
2. For Dick
3. Ornament
4. White Horse
5. Dog  (Duet with Holly Miranda)
6. Community
7. There is an Ocean that divides
8. German
9. Thistle
10. Wolverine
11. Friends and Foes


Leopold Skin - Leopold Skin and the Blue House Dandelions

leopoldskin-smallRoad to the country, petit demo fragile mais précieuse comme un vieux disque de blues enregistré entre deux moissons, nous avait déjà inspiré quelques mots élogieux au sujet de son auteur. A peine revenu de son périple canadien, le jeune auvergnat nous gratifie déjà de ses nouveaux carnets de voyage, carnets qui plus est reliés dans les ateliers d'orfèvres des activistes clermontois de Kütu Folk Records. Dès la première plage de ce moleskine sonore, Leopold Skin, guitare en bandoulière et harmonica en bouche, sort de son silence habillé d'un sari et convoque sous ses doigts délicats Shankar et Harrisson pour un incipit  qui,  telle la fraîche douceur d'un soleil d'été au levant,  vous donne le sentiment d'être ici et ailleurs en même temps. Ainsi mis en jambe, on en tourne alors les pages, avide de découvertes,  et chacune, l'une après l'autre, se révèle être une invitation sans cesse renouvelée à poursuivre le voyage, voyage dont la voix frêle et angelique du jeune Leopold en est le parfait audioguide. De retour au pays, reposé, serein et heureux comme Ulysse, on se dit qu'au retour de la pluie, on y retournera volontiers.

Benoît

Audio

Leopold Skin - The Color of the Past

Tracklist

Leopold Skin - Leopold Skin and the Blue House Dandelions (Kütu Folk Records / Discograph)

1/Last night
2/Flowers & trees
3/The colour of the past
4/The voice of reason
5/ Still yellow
6/ Wild flowers
7/ Walk & talk
8/ Sooner or later
9/ Building shelters
10/ Turkish bath
11/ Coming back home