The Konki Duet / Suzanne The Man – Split EP

Les Boutiques Sonores, toujours à la pointe d’idées innovantes, réunissent dans le split, et nous proposent sur la même galette de découvrir les charmes diamétralement opposés mais néanmoins savoureux de Suzanne the Man et The Konki Duet. Ou comment passer du feu (de camp) à la glace (parfum mangue-banane) d’une face à l’autre.

konki1Découverte avec Octet, Suzanne the Man renvoie à l’élégance diaphane des premières mélodies de Chan Marshall, et rappelle ces chansons qu’on aimerait écouter un après-midi d’automne blotti  au coin du feu. Suzanne Thoma embrassant de sa voix mystérieuse et aérienne les accords fins, touchants et parfois ombrageux s’échappant de sa guitare. Partagé entre caresses chaleureuses (Leaves clap your hand) et complaintes folk lo-fi (Stargazing), Let’s burn se savoure comme de purs sentiments tendrement arrachés d’un cœur vertueux que l’on vous soufflerait au visage. Aussi tendre que les larmes d’un archange, la préciosité de la musique de Suzanne The Man séduit par la légèreté de ses arrangements et la poésie de ses textes. Un début des plus brillants.

suz1Certains voient uniquement en The Konki Duet le prolongement de la personnalité, ma foi très affirmée, de Kumi Solo. Mais ce trio féminin se révèle fascinant par son originalité et sa capacité à rebondir d’un essai à l’autre. Kumi, Tamara et Zoé endossent donc une fois de plus le costume d’idoles et plongent l’auditeur dans un rock synthétique dérivant sur des harmonies J-Pop. Mais bienheureux celui qui arrivera à leur coller une étiquette tant leur musique semble échapper à tout carcan prédéfini. Les orchestrations les plus folles leur sont permises, autant que les rythmiques downtempo auxquelles les jeunes femmes saupoudreront un brin de folie (Nothing but Love). On ressent parfois très fort l’influence de Cocorosie, mais aussi d’artistes nipponnes comme BoA. Et c’est dans cette mixité des genres que The Konki Duet prend tout sens, ne lâchant aucun compromis au profit d’une liberté créatrice audacieuse mais rafraîchissante.

Akitrash

Audio

The Konki Duet – Riff
Suzanne the Man – How the owl Sang Last Night

Traclist

Konki Duet / Suzanne the man – Split EP ( Les Boutiques Sonores Records, 2010)
Face A : Konki Duet
01. Riff
02. Isolee
03. Ensemble
04. Nothing But Love
05. Stereoland

Face B : Suzanne the Man
01. Leaves clap your hand
02. How the owl sang last night
03. Stargazing
04. Flourishing