Albums

Henryspenncer – Saturn

today11/02/2013 4

Arrière-plan
share close

Si le label parisien Bookmakers Records sévit depuis mars 2011 et la sortie du premier LP d’Henryspenncer – projet solitaire de Valentin Féron par ailleurs membre dudit label -, c’est successivement par le biais de l’ultra-recommandé LP vinyle Good Morning Africa de Michael James Tapscott paru en février 2012 et celui récent et non moins mémorable d’Appalache, Sourire (lire), que ce dernier allait définitivement apposer son nom aux côtés de ceux hexagonaux dont on ne tarit pas d’éloges, entre exigence et indépendance, BLWBCK, Hands in the Dark, La Station Radar ou Fin de Siècle. Et s’il convient de prendre la mesure scénique de leurs productions à l’occasion d’un concert réunissant Seabuckthorn et Appalache le 22 février prochain à l’Espace B (event FB), le 14 du même mois sera disponible, en co-réalisation avec le label romain Trips Und Träume, le second long format d’Henryspenncer. Faisant suite à un split EP partagé avec Among the Bones, Saturn révèle en six morceaux et dans ses grandes largeurs la palette d’émotions susceptibles de naître de la guitare d’Henryspenncer, invitant à ce voyage introspectif, immobile et infini, celui où la psyché s’échappe par les soupiraux de paupières mi-closes. C’est plongé dans la nuit noire de nos intentions que ce disque acquiert sa dimension, quelque part entre intimité blême et géographie cosmique. Alternant drone suspendu aux aspérités temporelles (Mirages), psychédélisme ouaté (Eclipse), mais aussi folk méandreux (Canyons à laquelle participe Michael James Tapscott à l’harmonica) et brouillards de saturations concassés de rythmiques lourdes (la seconde partie de Gambetta, l’ultime et sublime Sarah), Saturn est le fruit de deux années d’écriture et d’un méticuleux travail d’enregistrement au studio Holy Mountain de Londres. Rien que le nom de celui-ci (voir) évoque la puissance psychédélique d’un ensemble à découvrir ci-après.

Vidéos

Tracklist

Henryspenncer – Saturn (Bookmakers Records / Trips Und Träume, 14 février 2013).

01. Gambetta
02. Canyons
03. Mirages
04. Nebula
05. Eclipse
06. Sarah

Écrit par: Thibault

Rate it

Article précédent

Albums

Girls Names – The New Life

Quelques formats courts - dont un EP inaugural paru en 2010 via l'infaillible catalyseur Captured Tracks - trois split singles - deux avec les Californiens de Brilliant Colors et Heavy Hawaii, un partagé avec les Londoniens de Weird Dreams - ainsi que Dead to Me, un LP conjointement sorti via les structures Tough Love Records et Slumberland Records, auront donc suffit au désormais quatuor Girls Names pour installer son patronyme dans la liste des futures […]

today10/02/2013 8 2

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

0%