Featured

Appalache – Sourire (streaming premiere)

today07/12/2012 56

Arrière-plan
share close

On a plaisir à voir nos labels amis se retrouver en dehors de nos colonnes. Ça donne un peu de sens à ce qu’on essaye de mettre en avant sur Hartzine. De par leur back catalogue (orienté musiques doomy désertiques et NWO drone), on se doutait que tôt ou tard, Bookmaker et Blw Bck seraient amenés à nous proposer des choses communes. C’est le cas avec cet album d’Appalache, intitulé Sourire. Les deux labels se partageront respectivement l’édition CD et K7 des 7 morceaux du Parisien. Cette collaboration pose les prémices d’une posture qu’on adopte rarement en France dans un cadre rock indé : la modestie et la retenue.

Cette fin d’année apporte son lot d’albums qu’on n’attendait pas/plus et qui se révèlent être déjà en haut de nos charts annuels. On peut glisser celui d’Appalache dans le lot. Plus tôt dans l’année, Fue, son précédent EP, nous avait permis de placer le projet de Julien Magot en haut de notre liste des trucs à voir live. Sourire confirme et, pour être honnête, s’éloigne de cette scène post-rock désertique saturée avec l’émergence de Barn Owl. Le chant fait son apparition et les compositions deviennent plus concises, sèches, et nous rappellent parfois les débuts de Crystal Stilts.

On est hyper enthousiaste et on vous donne à écouter en exclu les 7 titres de l’album. Checkez les sites des labels (Blw Bck, Bookmaker) et commandez les formats physiques.

Stream

Tracklist

Appalache – Sourire (BLWBCK, 2012)

01.Kiki (1:17)
02.Marie Meow (3:38)
03.Sleep Away (2:46)
04.Marble State Fair (5:44)
05.Toledo, Oh (6:46)
06.09.18.1989 (4:29)
07.Mentally Strong, Morally Week (25:33)

Écrit par: Nicolas

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

HZ since 2007

Hier, sans aucune forme de prétention, nous cherchions à transcrire et à réfléchir notre époque. Curieux et audacieux, défricheur passionné, nous  explorions  sans oeillères et à travers un contenu éditorial toujours riche
et exigeant l’ensemble des strates qui composaient le monde bouillonnant de la musique indépendante, ses marges souvent nichées dans le creuset du web comme le halo médiatique qui entourait certains. Mais çà c’était avant. Aujourd’hui, on fait ce qu’on peu !

Contact us

doner dooner

dieu vous le rendra….

0%