Best Coast – Crazy For You

Bethany Cosentino s’apparente décidément à une stakhanoviste de la surf-pop. Non contente de faire la maline en compagnie du rappeur Kid Cudi et de Rostam de Vampire Weekend pour une marque pompe cool à l’étoile historique (voir par ), en plus de nous avoir abreuvé durant presque deux ans d’incalculables maxis (ici), split vinyle (), vidéos drolatiques () et concerts mémorables (report), l’inénarrable californienne frappe d’un grand coup l’été du sceau de Best Coast et de son premier véritable LP, Crazy For You, à paraître le 27 juillet sur Mexican Summer. Et si l’on était en droit de s’attendre à une sorte de best-of de ses multiples sorties précédentes, il s’avère indiscutable que notre fumeuse de joint préférée s’est attelée pour l’occasion à une sacrée tâche sous la férule de Lewis Pesacov (guitariste de Fool’s Gold) et de Foreign Born : seule la langoureuse balade When I’m With You fait état d’un précédent pressage. Inutile de dire pour autant que les thèmes évoqués par ces douze pop-songs exécutées à la vitesse de l’éclair – le disque ne dépassant pas la demie-heure – sont de nature à remettre en question les principes fondamentaux de la physique quantique : Pourquoi n’est-il pas là ? Pourquoi n’est-il pas avec moi ? Pourquoi ne sommes nous pas ensemble ? Autant de questions bêtes et pas méchantes, à la tautologie assumée, renvoyant aussi bien à cet éphèbe avec qui Bethany rêve de couler des jours heureux, telle une Bridget Jones tatouée de la tête aux pieds, qu’à l’accent mis ici sur la forme condensée de compositions élaborées en compagnie du fidèle et chevelu Bobb Bruno. Bien qu’il s’agisse d’un clin d’œil appuyé à son ami de voisin Nathan Williams et à la pochette de son récent effort, King of the Beach, l’artwork signé David Rager ne reculant pas devant la mise en scène d’un félin flanqué de cocotiers, Crazy For You ne doit rien à personne d’autre qu’à Bethany, arguant de cette grâce vocale à quelques encablures des Beach Boys et des sixties. C’est bien celle-ci d’ailleurs, mis en abîme par la guitare tout en réverb et distorsions de Bobb, qui confère un cachet à la fois suranné et ensoleillé à des morceaux oscillant autour de rythmiques justes mais rudimentaires. L’ex-Pocahaunted égraine de la sorte la bande-son idéale d’un été valdinguant entre un sentimentalisme enjoué (Boyfriend, the End, Bratty B), langueur corrodée (Summer Mood, Our Deal, When the Sun Don’t Shine, When I’m With You) et bois envoyé à toute blinde (le diptyque I Want You, Happy, Each and Everyday), se jouant de saturations à l’épaisseur pourtant calibrée. Pas le temps de s’ennuyer, pas même celui de trouver redondantes certaines formules, que la belle nous laisse en plan, l’écouteur à blanc. Un peu trop compact, pas assez diversifié mais néanmoins contondant et entêtant, Crazy For You est un drôle de coup d’essai. On se doute qu’il ne tardera pas à être transformé.

Audio

Best Coast – Boyfrend

Best Coast – Our Deal

Vidéo

Tracklist

Best Coast –Crazy For You (Mexican Summer, 27 juillet 2010)
01. Boyfriend
02. Crazy For You
03. The End
04. Goodbye
05. Summer Mood
06. Our Deal
07. I Want To
08. When the Sun Don’t Shine
09. Bratty B
10. Honey
11. Happy
12. Each and Everyday
13. When I’m With You