Le son de la semaine

Robedoor – Stagnant Venom / Mayerling – La Mort N’en Saura Rien

today22/04/2013 11

Arrière-plan
share close

Le label Hands in the Dark – dont on sait à peu près tout (lire) – poursuit son petit bonhomme de chemin dans les limbes transfrontalières de la psyché-pop expérimentale. Après les sorties en début d’année des LP du duo toulousain Saåad (lire) et du Montpellierain Cankun (lire), la structure bisontine s’apprête en effet à faire coup double le 15 mai prochain avec deux sorties, d’envergure différente certes, mais d’intérêt tout à fait équivalent. Mayerling d’abord – projet de Sylvain Bombled, également originaire de Besançon, entouré de Boris Magnin à la guitare et Sébastien Lemporte au violoncelle – inoculera avec Cut-Up son spleen sur des espaces-temps dilatés, à mi-chemin entre l’électronique planante des pères fondateurs germaniques – de Klaus Schulze à Irmin Schmidt – et la mélancolie douce-amère de formations américaines telle qu’Amen Dunes. Le chant grave et désabusé de La Mort N’en Saura Rien s’immisce ainsi au bout d’une longue introduction crépusculaire, s’effilant par la suite sur une rythmique suspendue et élastique, délayée d’une guitare lead aussi discrète que pénétrante. Robedoor ensuite – duo angelin composé d’Alex et Britt Brown, anciennement Pocahaunted et co-fondateur du label Not Not Fun (lire) – dont on a déjà évoqué le précédent Too Down to Die sorti en 2011 (lire), et qui fera paraître via Hands in the Dark son tout nouvel et essentiel Primal Sphere. À la fois primitifs et industriels, viscéraux et démesurés, les drones, lardés de beats, galopant sur ce LP – et sur l’introductif Stagnant Venom, ci-après en écoute – résonnent tel un échos terrestre, obscur et puissant, à la fin d’une civilisation consommant jusqu’au chaos le peu de ressources naturelles qu’il lui reste. Une apocalypse selon Saint Britt à vivre le 25 octobre 2013 à Paris dans le cadre d’une soirée co-produite par Hartzine et le Collectif MU.

Audio

Tracklisting

Robedoor – Primal Sphere (Hands in the Dark, 14/05/2013)

01. Stagnant Venom
02. Blasted Orb
03. Flannel Shroud
04. Concrete Brother

Mayerling – Cut Up (Hands in the Dark, 14/05/2013)

01. Pure As Gold
02. Salomon’s Ring
03. La Mort N’en Saura Rien
04. Ghost River
05. Shaggy Shadows
06. Cut Up

Écrit par: Thibault

Rate it

Article précédent

Featured

Curt Crackrach – Alice Dee feat. Nikhil Singh and Carmen Incarnadine

Curt Crackrach n'est autre que Nattymari, Netnanny ou Ron Hardly. A savoir le projet du stakhanoviste touche-à-tout Dafydd McKaharay, fidèle compagnon de route du label Clan Destine Records sur lequel est paru, en fin d'année 2012, son ultime LP Lonely Holiday. Après avoir collaboré avec Ela Orleans à l'occasion de l'épuisée cassette 80 Minutes Of Funk, l'américain, coutumier d'hybridations fantasmagoriques et opiacés - passant acid house, hip hop et IDM au tamis d'un synthétisme déluré -, s'attaque sur ce dernier à une […]

today22/04/2013 19

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

0%