News

Moonface – With Sinai: Heartbreaking Bravery

today20/04/2012 130

Arrière-plan
share close

 

Spencer Krug serait-il un gros tâcheron ? C’est la question très justifiable que tout auditeur viendra à se poser à l’écoute du très douteux With Sinai: Heartbreaking Bravery. Le chanteur multi-instrumentiste fait figure de saboteur, torpillant au fil des albums les projets excitants que furent Wolf Parade ou Sunset Rubdown. Alors qu’en livrant un premier EP solo (Organ Music Not Vibraphone Like I’d Hoped) sous le doux pseudo de Moonface des plus jouissifs, Spencer livre ici un album salopé qui a le mérite d’inventer la musique de stade… en chambre. Un ensemble de titres prétentieux et à la mesure de leur auteur, à la fois excentrique, barré et totalement à côté de la plaque. C’est d’ailleurs dommage, la ballade Heartbraking bravery et ses textes crus était la parfaite introduction à un de ces OVNI pop expé dont le Canadien sut un temps nous abreuver. Le reste de l’album ressemblera plus à du sous-U2 enregistré un soir de beuverie en dansant tout nu devant le miroir de salle de bain. On attend une reprise de In God’s Country pour pouvoir vraiment se foutre de sa gueule. En attendant, on ne saurait trop vous conseiller de vous replonger dans le fabuleux Apologies to Queen Mary de Wolf Parade afin de découvrir l’énorme talent de Spencer Krug et n’oubliez pas, au vendeur qui vous vantera les mérites de ce With Sinai: Heartbraking bravery : visez les couilles !

Audio

Tracklist

Moonface – With Sinai: Heartbreaking Bravery (Jagjagwar/Differ-Ant, 2012)

01. Heartbreaking Bravery
02. Yesterday’s Fire
03. Shitty City
04. Quickfire, I Tried
05. I’m Not the Phoenix Yet
06. 10,000 Scorpions
07. Faraway Lightning
08. Headed For The Door
09. Teary Eyes And Bloody Lips
10. Lay Your Cheek On Down

Écrit par: Akitrash

Rate it

Article précédent

Featured

On y était – Festival Kill Your Pop #9

Festival Kill Your Pop #9, Dijon, du 10 au 15 avril 2012 Il aura fallu que le Festival Kill Your Pop soit bel et bien menacé financièrement pour qu'une escouade dépêchée par Hartzine se décide d'y traîner avec bonheur ses guêtres, et ce après d'innombrables occasions manquées et regrettées - en gros de 2008 à 2011 et l'accession du Dijon FCO parmi l’élite. Fomenté annuellement par l'association Sabotage dont Boris, en […]

today20/04/2012 13

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

0%