Medicine – Shot Forth Self living / The Buried Life

Le moins que l’on puisse dire est que Mike Sniper est vraiment polyvalent. Tant graphiste que musicien (au sein de Blank Dogs notamment mais préparant un album avec la nouvelle formation du super groupe consanguin Zodiacs), il tient aussi le label new-yorkais Captured Tracks (Wild Nothing, The Soft Moon, Beach Fossils, Craft Spells, DIIV….) tout en étant le principal archéologue sonore spécialisé dans le shoegaze de ce même label. Ce dernier, spécialisé dans les versants les plus alternatifs de la musique pop (dream pop, shoegaze et lo-fi particulièrement) a ouvert en fin d’année dernière une section consacrée au revival de différentes œuvres s’inscrivant dans le courant shoegaze sobrement intitulée The Shoegaze Archive. Cette section faisant entièrement partie de Captured Tracks fait la part belle à des rééditions de perles oubliées dans le registre comme Deardarkhead ou The Cleaners From Venus. S’inscrivant dans la logique de cette section, c’est le groupe Medicine qui se voit attribuer en 2012 une réédition en bonne et due forme sous bien des formats : du mp3 au vinyle en passant par le CD, la cassette et le box-set avec un badge offert. Tous les formats physiques présentent un pakaging magnifique collant parfaitement à l’éthique du label qui se veut irréprochable tant par le contenu que le contenant. Le plaisir de découvrir ou redécouvrir ce groupe est donc vraiment omniprésent dans la démarche pour laquelle aura opté Captured Tracks, celle de proposer non seulement deux albums complets de Medicine, mais aussi un vinyle compilant plusieurs autres titres. Un single nouvellement édité et magnifiquement présenté toujours en vinyle et finalement une cassette de musiques enregistrées en live au cours d’une tournée nord-américaine viendront compléter la sélection.

Formé à Los Angeles à l’aube des années 90, le groupe Medicine mené par Brad Lanner (guitariste) embrase ses textures noises et nappes bruitistes pour les mettre au service d’une musique pop, tout ça dans un contexte où les expérimentations sonores vont bon train et commençaient à prendre une nouvelle tournure. Bien que les versants pop de la musique de Medicine soient omniprésents il s’agit avant tout d’un groupe avant-gardiste favorisant les expérimentations en tout genre et s’aventurant assez loin dans les tréfonds bruitistes d’une musique abrasive. Le groupe cumule ainsi ces arguments pendant ses deux premières années d’existence et se fait repérer par l’excellent label Creation Records (Primal Scream, Slowdive, My Bloody Valentine, Ride…) qui lui permettra de sortir son premier opus, Shot Forth Self Living, en 1992. Album exemplaire, il recèle de perles qui ont tout de la recette Medicine bien particulière et s’inscrivent d’elles-mêmes dans la lignée directe des précurseurs du genre que sont (en ce temps) My Bloody Valentine ou Ride. Avec le single Aruca mis en avant par ce même label, Medicine entre de plain-pied dans les prémices du mouvement shoegaze des années 90 tout en se démarquant par son aspect beaucoup moins lisse et plus sauvage.

Première pierre posée, ce premier album reste malgré tout assez inégal dans son ensemble et il faudra attendre quelques mois plus tard que Medicine trouve son équilibre. Dès 1993, ce sera désormais le label American Recordings qui marquera le tournant majeur dans l’histoire du groupe qui sortira ici son album le plus mature, mais aussi le plus brut, tout en conservant un fort ancrage dans cette nonchalance pop qui définit la musique de Medicine. Les termes noise et pop pourtant antagonistes n’auront jamais été aussi proches sur une production studio. Cet amalgame séduit de lui-même lors de l’écoute et impose l’alchimie de The Burried Life comme leur consécration studio. Cet album s’ouvre et se ferme sur ce que le groupe aura su faire de plus noisy et de plus déstructuré et pourtant, entre ces deux extrémités se trouvent les musiques les plus pop, accessibles et réussies du groupe. Véritable boîte de Pandore, The Burried Life est un album absolument parfait du genre. Des titres comme Babydoll, She Knows Everything ou Something Goes Wrong sortent avec une aisance déconcertante de la musique de niche d’où partait le groupe pour s’inscrire dans un registre plus large et éclectique, bien sur propulsé par leur nouveau label brassant beaucoup plus d’artistes mainstream. Label avec lequel Medicine restera le temps de son troisième album, Her Highness, datant de 1995 juste avant un silence de huit ans suivi d’un dernier album et de leur implosion.

Vingt années plus tard, le dépoussiérage opère sur ces deux premières productions studio présentées par Captured Tracks. L’alchimie reste encore aujourd’hui inébranlable prouvant une fois de plus le rôle majeur du groupe dans le cheminement de la musique pop alternative depuis ces années 90 jusqu’à aujourd’hui. Aujourd’hui, où cette musique est à nouveau mise sur un piédestal avec les rééditions récentes d’œuvres de pionniers du genre. Alors : non, la pierre angulaire shoegaze des années 90 est loin de ne comprendre que le Loveless de My Bloody Valentine, qu’on se le dise une fois pour toutes.

Audio

MEDECINE – Babydoll

MEDECINE – Aruca

Vidéo

Tracklists

Medicine – Shot Forth Self Living (Captured Tracks, 2012)

CD1
1. One More
2. Aruca
3. Defective
4. A Short Happy Life
5. 5ive
6. Sweet Explosion
7. Queen Of Tension
8. Miss Drugstore
9. Christmas Song
10. World Hello
11. Time Baby 2
12. Onion Flower
13. The Powder
14. Lime Sicks
15. Wrought

CD2
1. Gum
2. Queen Of Tension (demo)
3. Aruca (demo)
4. To Your Friends
5. Miss Drugstore (demo)
6. All Undone
7. Snow
8. One More (demo)
9. Love You Anywhere
10. Time Baby 1
11. Impacted Bantam
12. Defective
13. One More (radio & vox overdub)
14. Sweet Explosion (alternate mix)
15. Icehouse blues
16. A Short Happy Life (alternate take)
17. One More (live)
18. Aruca (live)
19. Christmas Song (live)

Medicine – The Buried Life (Captured Tracks, 2012)

CD1

1. The Pink
2. Babydoll
3. Slut
4. She Knows Everything
5. Something Goes Wrong
6. Never Click
7. Fried Awake
8. Beneath The Sands
9. Emmeline
10. I Hear
11. Live It Down
12. The Earth Is Soft And White
13. Time Baby VDP
14. Live It Dow (fast version)
15. Whle
16. ‘Til I Die
17. Never Click (single version)

CD2

1. Something Goes Wrong (demo)
2. Wendy Told Me
3. Never Click (demo)
4. A Farther Down (demo)
5. Semaphore
6. Tape Skronk
7. She Knows Everything (demo)
8. Figures As Much
9. Slut (demo)
10. Beneath
11. Worried
12. The Pink (session)
13. Whle (basic track)
14. Beneath The Sands (session)
15. Walnut 2
16. Live It Down (basic track)
17. Babydoll (live)
18. 5ive (live)
19. Lime Sicks (live)