News

Ike Yard – Cherish 8 The KVB remix (PREMIERE)

today21/01/2014 89

Arrière-plan
share close

Cherish 8 (The KVB remix)Ike Yard est l’un de ces groupes new-yorkais perçus comme précurseurs malgré le nombre famélique de ses productions – un album éponyme en 1982, culte et paru par l’entremise de Factory America – branche éphémère de Factory Records – , faisant suite à Night After Night, un 12″ édité l’année précédente par Les Disques Du Crépuscule. Jouant un post-punk froid et acéré comme personne d’autre à ce moment là de ce côté-ci de l’Atlantique, il n’a pas fallu attendre leur reformation en 2011 et un second LP Nord sur (lire) pour qu’une kyrielle de musiciens reconnaisse sa filiation, notamment par l’entremise d’une série de trois EP de remixes accompagnant la réédition dudit album prophétique. De producteurs techno, d’hier et d’aujourd’hui, tels Regis ou Arnaud Rebotini, à plusieurs formations dark-wave dont Tropic Of Cancer et The KVB, chacun à ainsi fait voeux d’allégeance tout en posant élégamment sa griffe. Il en va des derniers cités, Nicholas Wood et Kat Day, qui, sur le troisième et dernier EP, disponible depuis décembre dernier, ont ré-arrangé Cherish 8, la transfigurant en lente et magnétique digression synthétique, véritable contre-pied léthargique à l’intense relecture d’Half A God par Powell.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Ike Yard – Remix EP #3 (Desire Records, 16 décembre 2013)

A1. Half a God – Powell remix
A2. Cherish 8 – The KVB remix
B1. Cherish 8 – Vessel remix
B2. NCR – Bandshell remix

Écrit par: Thibault

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

HZ since 2007

Hier, sans aucune forme de prétention, nous cherchions à transcrire et à réfléchir notre époque. Curieux et audacieux, défricheur passionné, nous  explorions  sans oeillères et à travers un contenu éditorial toujours riche
et exigeant l’ensemble des strates qui composaient le monde bouillonnant de la musique indépendante, ses marges souvent nichées dans le creuset du web comme le halo médiatique qui entourait certains. Mais çà c’était avant. Aujourd’hui, on fait ce qu’on peu !

Contact us

doner dooner

dieu vous le rendra….

0%