Le son de la semaine

Dotwav – Schmerz Martyn Hare Remix (PREMIERE)

today21/12/2015 41

Arrière-plan
share close

Ce sera peut être une belle histoire de plus née dans les tréfonds d’un club Berlinois. Trois mecs d’horizons différents, l’un est producteur hip-hop, l’autre dj techno et le dernier réalisateur de film, dépriment autour de quelques verres puis décident de franchir le pas de leurs longues palabres et fondent d’un coup d’un seul un collectif, Dotwav, auteur depuis de nombreux dj-set et quelques lives, et d’un label KONFLKT, symbolisant par son appellation cet art syncrétique du compromis et de la synthèse électronique. A grosse dominante techno, la musique du trio emmené par Jannik Mühe créée un univers sombre et apocalyptique, mitraillé de bout en bout par des rythmiques à l’intensité dévastatrice. A l’implacable coup d’essai, l’inaugural EP Über Tage​/​Unter Tage sorti en novembre 2015, suit de prêt un nouveau maxi intitulé Schmerz, à paraitre le 15 janvier prochain, au brutalisme toujours aussi assumé. La relecture du morceau-titre par l’Anglais Martyn Hare, boss d’Emetic, en écoute ci-après ne contredira aucunement le propos : on en prend plein la gueule et on en redemande.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Dotwav – Schmerz EP (KONFLKT, 15 janvier 2016)

01. Schmerz (Original Mix)
02. Schmerz (Martyn Hare remix)
03. Panic Room (Original Mix)
04. Panic Room (Charlton remix)
05. Schmerz (Digital Bonus) (T.I.M. remix)

Écrit par: Thibault

Rate it

Article précédent

Artistes

Marcel Dettmann l’interview

Est-il encore besoin de présenter Marcel Dettmann, Wisigoth teuton qui aura réussi, aux côtés de son comparse Ben Klock, à renouveler une techno qui partait en berne à fin des nineties ? Le géant allemand, légende du Berghain, le club select et underground Berlinois, a su en quelques années redonner ses lettres de noblesses à une techno rêche et vindicative mais pourtant accessible. Aujourd’hui héros d’une nouvelle génération techno, nous […]

today17/12/2015 127

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

0%