A Place to Bury Strangers – Exploding Head

page 1&4Les superlatifs ne manquent pas et chacun peut, à sa sauce, les amonceler, les superposer pour dépeindre ce que provoque l’écoute du premier album éponyme d’A Place to Bury Strangers. Facile aussi de leur coller une montagne de références, bien trop partagées pour être indicatives, des Cure à The Jesus and Mary Chain en passant par Joy Division ou My Bloody Valentine, et d’étiquettes éculées, shoegaze or not, post punk ou quoi. Et si le prolixe critique se gargarise à l’avance du second album du trio new-yorkais, Exploding head, paru sur Mute records, le lecteur, lui, se perd déjà dans cet océan de mots annonçant le déluge tellurique, le ras de marré sonique. La terre tremble dirait l’autre, les acouphènes frémissent. Mais si science du bruit il y a, celle qui habite le groupe réputé jouer le plus fort de la scène new yorkaise va définitivement plus loin qu’un simple jeu de miroir réfléchissant trente ans d’histoire noise. S’ils collectionnent depuis 2006, année de formation du groupe, les affiches prestigieuses – ils ont tourné en première partie des Brian Jonestown Massacre, Jesus and mary chain ou encore Nin Inch Nails – Oliver Ackermann (guitare et voix), Jono Mofo (basse) et Jay Space (batterie) confectionnent avant tout des morceaux à la puissance pop imparable malgré l’épaisseur bruitiste de leur texture sonore. Et en premier lieu de celle de leur guitare saturée. En cela, rien de très surprenant lorsque l’on sait qu’Oliver Ackermann dirige sa propre boîte de pédales de distorsions, Death by Audio, et non des moindre puisqu’elle fournit des groupes tels Wilco, My Bloody Valentine ou Lightning Bolt. S’ils agaçent certains à mixer fort leurs compositions – sans doute trop fort, à tel point que ceux ayant voulu transférer le single To Fix the Gash in Your Head pour l’Angleterre ont vu leur beau matériel rendre l’âme – les dix morceaux intrinsèquement sombres, contenus sur leur premier album, esquissent, à rebours de l’actuelle scène new yorkaise, la beauté frustre d’un rock ciselé, nimbé d’électricité, où la voix s’efface à dessein. Au sein de ce manifeste pour le moins compact, la noirceur lente et vénéneuse de The Falling Sun contraste avec celle intempestive et violente de My Weakness quand I Know I’ll See You est un incontournable sommet pop, véritable réminiscence new orderienne. D’évidence Exploding head se situe dans le prolongement de son prédécesseur. D’abord parce que nombre des morceaux qu’il comporte ne sont pas de toute première jeunesse. Everything Always Goes Wrong comme I Live My Life to Stand in the Shadow of Your Heart figuraient à l’état brut comme face b de précédents maxis (Breathe pour le premier, Missing You pour le second), tandis que Deadbeat et Ego death – qui s’appelait alors Gimme Acid – étaient déjà jouées par le groupe en version live (SXSW radio session). Ensuite parce que le disque est cousu d’un même fil, acéré et radical, laissant l’urgence s’insinuer dans les interstices d’une production cependant plus fine et aboutie. Les guitares, empruntes d’une surf music crasse et entêtante (Deadbeat, Exploding Head), dressent ce qu’il faut d’intensité rock et d’efficacité pop pour voir se déployer, entre-deux, une rythmique folle (Is it Nothing, Smile When You Smile) ou inquiétante (Lost Feeling, Ego Death). Keep Slipping Away constitue le point d’orgue mélodique d’Exploding Head, quand I Live My Life to Stand in the Shadow of your Heart et sa basse sur-saturée le conclut de la plus brutale des manières. Un second disque et un second tour de piste en moins d’un an : A place to Bury Strangers enchaîne dès octobre les dates de concert, dont une, le 19 novembre à la Maroquinerie (Paris).

Thibault

Audio

A Place to Bury Strangers – Smile When You Smile

Tracklist

A Place to Bury Strangers – Exploding Head (2009, Mute)

1. It Is Nothing
2. In Your Heart
3. Lost Feeling
4. Deadbeat
5. Keep Slipping Away
6. Ego Death
7. Smile When You Smile
8. Everything Always Goes Wrong
9. Exploding Head
10. I Live My Life to Stand in the Shadow of Your Heart

nike free run 5.0 pas cher | nike blazer pas cher femme | escarpin louboutin pas cher | nike air max 90 pas cher | Nike Air Max 1 Pas Cher | air max femme pas cher | montre pas cher | air max pas cher | | | | Louis Vuitton Outlet Online Store | Louis Vuitton Outlet Online | | | gucci outlet online | nike air max pas cher