Violence – L’invention du Divertissement (PREMIERE)

Violence - L'invention du divertissementAprès un très bel EP éponyme et inaugural paru en février 2013 sur Visage Musique (lire), et après l’album Erlebnis mixé par Xavier Paradis d’Automelodi, aux textures non moins peaufinées, sorti en janvier de l’année passée toujours sur le label Montréalais, le duo Violence s’apprête à remettre le couvert discographiquement avec un nouveau maxi dans les cartons, Le Théâtre, qui devrait pointer le bout de son sillon d’ici peu sur la structure collégiale nonchalamment portée par Dino Secondino (lire) et auteure il y a peu d’une sémillante réédition du Rien Á Paris de Liz & László (lire). Traçant une nouvelle fois les lignes de son inspiration à mi-chemin entre angulosité new-wave et sensualité italo-disco, Eric Trottier et Julie Morand-Ferron offrent avec L’invention du divertissement une version à la fois froide et glamour d’une synth-pop dont ils font plus que maîtriser les codes, se payant le luxe de glisser dans les méandres d’implacables arcanes mélodiques de subtiles références chantées à Aristote et Racine. L’esprit donc et la lettre.

Audio (PREMIERE)