MIXTAPE : Home made 09 by Aki

Oui, c'est l'hiver et il caille sévère. Fous ta chapka, sors la vodka et écoute la sélection d'Aki, tu le regretteras pas.

01 - Caroline K – Chearth
02 - In Aeternam Vale feat. Anneq - Je Ai Dissous (Page R version)
03 - Kaitlyn Aurelia Smith & Suzanne Ciani – Retrograde
04 - K-Lone & Ill Chill - Rare Jewels
05 - John T. Gast - Jah Guidance
06 - Peder Mannerfelt - Building Of The Mountain
07 - Alessandro Cortini – Ovest
08 - Deathprod - Treetop Drive 3
09 - Hex – Exotica
10 - Kyoka - Smash/Hush
11 - Marie Davidson - La Femme Écarlate
12 - Fatima Yamaha - Love Invaders
13 - Pan Daijing – Exile
14 - Not Waving - Redacted 2
15 - Manie Sans Délire – Pyre
16 - Bourbonese Qualk - Something In The Air
17 - Rezzett – Rupez
18 - Ekman - سبعة عشر
19 - Mitchell Goor - The Self Destructive
20 - Unknown - A1
21 - Years Of Denial - Metal Wave (Broken English Club remix)
22 - James Ruskin - Take Control (Surgeon remake)
23 - Alessandro Adriani - Crow (Mick Wills cut)
24 - Restive Plaggona - Muse Of Tragedy
25 - People Skills - Gunshots At Crestridge II
26 - Skinny Puppy – Politikil
27 - Youth Code - Commitment To Complications


HZ MONTHLY MIXTAPE – PRE-SUMMER 16

L'Hz Monthly Mixtape de la rédaction, à écouter et télécharger en attendant le vrai été.

[styled_button title="DOWNLOAD" href="http://www.mediafire.com/download/53jm5bbsz33tfqm/HZ_MONTHLY_MIXTAPE__PRE-SUMMER16.zip" title_align="text-center" display="inline" button_height="" text_size="" letter_spacing="2" font_family="dfd-block-title-family" font_weight="400" text_color="text-white" style="style-1" bg_color="bg-dark" icon="dfd-icon-hand_middle_finger" icon_size="" icon_style="right-icon" icon_color="icon-color-main" border_width="2" border_style="solid" border_radius="2" border_color="border-color-dark"]

Hz Monthly Mixtape - Pre-summer 16

01 - M.E.S.H - Damaged Merc
02 - 8ulentina - Alevi Spiral
03 - Kevin Morby - Singing Saw
04 - The Kills - Days of Why and How
05 - Atom and His Package - Me and My Black Metal Friends
06 - Gäa – Uranus
07 - Brown Irvin – Tone
08 - Dawn Richard - How I Get It
09 - Dva Damas - Clear Cut
10 - Evan Jones - My days
11 - F ingers - Tantrum Time
12 - FLANCH - BLE$$INGS
13 - Floh de Cologne - Kalte Wut
14 - Frank Schöbel - Schreib es mir in den Sand
15 - Hiroshi Yoshimura - Something Blue
16 - In Aeternam Vale – 181
17 - Jardin - Mon amour n'a pas de sexe
18 - Luke Eargoggle - Lex 2001
19 - Midori Takada – Crossing
20 - Monoton - Leben im Dschungel (Abdulla Rashim Remix)
21 - Peter Van Hoesen – Quadra
22 - Africaine 808 - Rhythm is All You Can Dance
23 - MARIAH - 少年
24 - Umberto - Dawn Of Mirrors


Hz Monthly Mixtape – June15

Hz Monthly Mixtape - June 15

Chaque mois, la mixtape de la rédaction, à écouter et télécharger. Ce mois-ci, deux parties, soft & hard, à vous de choisir.

Audio

[button colour="accent" type="standard" size="medium" link="http://www.mediafire.com/download/0k0hzahyufq6bs0/HZ_MONTHLY_MIXTAPE_–_JUNE15.zip" target="_blank"]Download[/button]

Hz Monthly Mixtape - SoftJune15

01. R.A.S. - Le keupon et le neusky
02. Dust - Ghosts of Bali
03. ASAP Rocky - Electric Body Feat SchoolBoy Q
04. Kinzy - Simple City
05. The Fear Ratio - 7 Cycles
06. Young MA - Body Bag
07. André Stordeur - Like Phil
08. Young Scooter - Overseas (feat. E-40 & Kid Ink)
09. Double Knots - Double Vision (Toby Tobias Remix)
10. Giant Claw - Dark Web 002
11. Jack J - Something (On My Mind)
12. Mark Barrot - Bush Society

Hz Monthly Mixtape - HardJune15

01. Forever Lesbians - Winter Snakes
02. Elvis Depressedly - Rock'n'roll
03. Scene Noir - Waves
04. Boy Harsher - Modulations
05. Container - Cushion
06. Zsa Zsa Laboum - Something Scary
07. In Aeternam Vale - Valium Water
08. Cio d'Or - XXXIII
09. Sven Jaeger - Floating Desert (Marwan Sabb Remix)
10. Sinfol - Crystalline feat Barbara Ford
11. Vatican shadow & Cut Hands - We hunger (Vatican Shadow Remix)
12. Monocorpse - Arrival
13. Black Bug - Frozen Energy


Côme - Nocturnal In Aeternam Vale version (PREMIERE)

Emmanché par le néo-Berlinois Coldgeist, le label Rennais Ritual Process se propose de faire un pont exploratoire entre post-punk et techno par le biais de productions mariant ambient et électronique minimale et plaçant au cœur de son système de croyance une foi inébranlable en la machine comme vecteur de dépassement des capacités de création de l'homme. En soi donc, par cet effort d'hybridation et de dialogue entre le producteur et son matériel, la machine obtiendrait par les résonances soniques qui lui sont propres, en sus d'une véritable respiration, d'un souffle décelable entre tous, une véritable âme auquel il s'agit de rendre grâce. En la projetant notamment à la frontière de l'expression du corps et de la mentalisation, du dancefloor et de l’introspection tel que se propose Ritual Process. Et comme pour tout essai d'abstraction, conceptualiser ne rime à rien si la pratique ne valide pas le postulat de base. En cela le label muni de sa première sortie en septembre 2014 signée Coldgeist, le EP Blackest Way, a déjà bien campé une position fermement défendu avec la sortie le 17 juin prochain du split EP de Coldgeist avec le mystérieux Côme et intitulé à dessein A Court Of Initiation, dont les morceaux respectifs sont chacun serti d'une version alternative à créditer aux vénérables In Aeternam Vale (lire) et Alexey Volkov. Ne comptez pas sur nous pour parler des bleeps et autres kicks que recèlent ces quatre bravades coulées dans l'acier à la froideur délicieuse, mais plutôt pour inciter à l'écoute autarcique, histoire de se familiariser avec cette odyssée futuriste imageant des territoires encore inconnus et à parcourir solitairement. Pour ce faire, l'intense relecture de Laurent Prot du Nocturnal de Côme est à découvrir ci-après, en exclusivité.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Côme & Coldgeist - A Court Of Initiation (Ritual Process, 17 juin 2015)

A1. Côme - Nocturnal
A2. Côme - Nocturnal (In Aeternam Vale version)
B1. Coldgeist - Nommos
B2. Coldgeist - Nommos (Alexey Volkov version)


In Aeternam Vale - V8

In Aeternam Vale 1Créée en mai 2013 par Karl O’Connor (aka Regis), Juan Mendez (aka Silent Servant) et James Ruskin, la structure Jealous God, après le post-punk à consonances industrielles de Broken English Club (lire), ouvre son catalogue au phœnix Lyonnais In Aeternam Vale qui n'en finit plus de squatter nos pages (lire ici et ). Pour cet EP composé de trois titres aux dénominations plus que lapidaires, et jouxtant un mix signé Kerri LeBon sur CD, Laurent Prot dégoise une intense techno aussi immersive que pénétrante, et résonnant encore dans les caboches de ceux présents à l'Atonal de Berlin. Session de rattrapage pour les autres au Sucre de Lyon avec la release party du disque en question le vendredi 12 septembre prochain avec en sus James Ruskin en dj-set et Silent Servant en live (Event FB). Costaud.

Vidéo

http://www.youtube.com/watch?v=HIHxDkaZFg0

Tracklisting

In Aeternam Vale - Jealous God Issue 5 (Jealous God, 1 septembre 2014)

1. 808ts
2. v8
3. 62,54hz

In Aeternam Vale 2


Casino Shanghai - Le Tombeau D'Edgar Poe In Aeternam Vale Remix (PREMIERE)

shanghai casinoLe label néo-berlinois n'a de cesse de fouiller la mémoire collective mondiale s'agissant de l'esthétique électronique minimale des années quatre-vingt, tout en tissant subtilement des parallèles de plus en plus évidents avec la techno industrielle de notre siècle. Ainsi donc de , éphémère formation mexicaine emmanchée par Carlos Robledo et Walter Schmidt, auteure d'un unique album en 1985 sobrement intitulée Film dont la structure d'Alessandro Adriani sort le 6 octobre prochain l'EP L'Action Minimal. Au tracklisting Le Tombeau D'Edgar Poe inspiré d'un poème de Stephane Mallarmé et chanté par Ulalume (patronyme tiré d'un poème... d'Edgar Poe) : voilà pour les influences européennes de ces agitateurs de l'underground de Mexico. Masterisé par l'une des légendes EBM de Bunker Records, Rude 66, le morceau a été revu et corrigé par le phœnix lyonnais In Aeternam Vale (lire) s’acquittant d'une relecture full analogique à découvrir ci-après.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Casino Shanghai - L'action Minimal EP (, 6 octobre 2014)

A1. Le Tombeau D'Edgar Poe
A2. L'Action Minimal
B1. Le Tombeau D'Edgar Poe (In Aeternam Vale Remix)


In Aeternam Vale - Uniblind

In Aeternam Vale - UniblindAlors que le line-up de notre première soirée Minimal is Maximal du 11 avril prochain au Petit Bain est enfin coulé dans le béton, avec Veronica Vasicka, Philippe Laurent, Clément Meyer et In Aeternam Vale au programme (Event FB), ce dernier vient de livrer une suite pour le moins inattendue à la série de rééditions et compilations entamée par le label new-yorkais Minimal Wave, chapeauté par la précitée Veronica et dont le maxi Machine à Laver / Ultrabase ‎paru en novembre 2013 fait figure de dernier avatar. Répondant positivement à un jeune collectif bordelais, I'll - triumvirat se positionnant à l'intersection de la techno, des arts visuels et de l’événementiel -, Laurent Prot révèle un ensorcelant Uniblind, longue respiration amniotique aux infra-basses obsédantes, subtilement porté à l'écran par l'un des membres dudit cénacle interdisciplinaire. I'll se propose, à intervalle régulier, de partager une mixtape ou un morceau original d'un producteur passé par leur filtre créatif. Après un premier rendu en début d'année de Ketill, mystérieusement impliqué dans la démarche, et donc cet edit d'In Aeternam Vale - tout deux à découvrir ci-après -, on ne peut que les encourager dans leur démarche. You'll.

Vidéos

http://vimeo.com/86498886

http://vimeo.com/84029718

I'll


IN AETERNAM VALE (LIVE)

Le 22 mars dernier dernier, Hartzine Events invitait In Aeternam Vale avec Frank Alpine à l'Espace B. Et c'est peu de dire qu'on s'est prit une claque, et une grosse. Compte rendu en forme d'extraits audios plus vrais que nature, avec le classique Highway Dark Veins et l'hypnotique I Feel Love.

A noter que celui qu'on a récemment interviewé (lire) est à l'origine d'une relecture de Lines du duo anglais THE KVB sur un EP remix d'Immaterial Visions (lire) aux côtés de Regis, Silent Servant et Shifted, à paraître fin avril via Citytrax, sous-division du label Minimal Wave. Et alors que son ultime La Piscine est désormais disponible par l'intermédiaire de beatport, un 12″ reste en cours de préparation pour la structure de Veronica Vasika.

Audio LIVE


In Aeternam Vale l'interview

In Aeternam Vale a été initié à Lyon en 1983 par Laurent Prot, Pascal Aubert et Chrystelle Marin - projet punk expérimental devenu vite celui d'un seul homme, Laurent Prot jetant les bases d'une techno industrielle aujourd'hui consacrée par le collectif Sandwell District, dont procèdent Juan Mendez (Silent Servant) et Karl O'Connor (Regis) - boss du label Downwards. De fait, on perçoit déjà le lien souterrain, et aujourd'hui mis à nu, unissant ses deux extrémités historiques. Car, tout comme le Hot-Bip de Philippe Laurent, In Aeternam Vale constitue à la fois le témoignage d'un certain minimalisme électronique agitant la scène post-punk française au début des années quatre-vingt - bien loin d'une new wave "soft" en réponse au punk -, en plus d'alimenter par ses productions l'un des épi-phénomènes discographiques contemporains les plus intéressants outre-Atlantique et partagé par des labels tels que Minimal Wave et Dark Entries : la réédition. Ainsi, si Philippe Laurent s'apprête à sortir un split en compagnie des Américains de Soft Metals sur Electric Voice Records - auteurs d'une récente compilation remettant au goût du jour Martin Dupont et ADN’ Ckrystall, deux autres projets français d'une sensibilité proche (lire) -, le label de Veronica Vasicka, Minimal Wave (lire), puise depuis 2009 dans l'incroyable et inépuisable répertoire de Laurent Prot pour éditer deux compilations LP - une éponyme (2009), l'autre répondant au titre de Dust Under Brightness (2012) - en plus de deux EP - Dust Under Brightness/Highway Dark Veins (2012) et le dernier en date, La Piscine (2012). Ce travail de réédition, qui peut s'avérer n'être qu'un prisme réducteur à l'encontre d'un artiste quel qu'il soit, prend ici une dimension tout particulière puisque quasiment l'entièreté de la discographie d'In Aeternam Vale est alors parue en format cassette, en auto-production ou sur les labels R.R. Products et Émergence du Refus, quand la plupart de ses enregistrements depuis 1995 sont méticuleusement conservés en studio par son auteur. C'est dire l'ampleur d'une tâche que l'on scrute avec intérêt et - paradoxalement - goût de la nouveauté. Rencontre et écoute aléatoire.

In Aeternam Vale sera en concert, partageant l'affiche avec Frank Alpine, le vendredi 22 mars prochain à l'Espace B (Event/FB).

Entretien avec Laurent Prot

In Aeternam Vale n'est pas ton premier projet musical. Qu'as-tu fait avant, et quelles ont été les circonstances qui t'ont conduit à monter ce projet ?

Non effectivement In Aeternam Vale n'est pas mon premier projet musical. Avant ça je jouais dans un groupe punk nommé Sordid Blanket ou j'officiais en tant que guitariste. J'ai ensuite expérimenté un peu tout et n'importe quoi après la fin de Sordid Blanket en 1982 dans divers groupe lyonnais comme guitariste/bassiste/batteur.

Parmi les circonstances qui m'ont conduit à faire In Aeternam Vale il y avait principalement l'envie d’être détaché des contingences imposées par la musique rock au sens large et d'échapper à la structure groupe/local/répétitions, je voulais pouvoir faire de la musique à chaque instant et pouvoir la capturer quand elle était là.

Au départ, In Aeternam Vale n'était pas un groupe électronique. Qu'est-ce qui t'a poussé à emprunter cette voie ?

C'est vrai, au départ c'était un groupe expérimental au sens ou nous ne répétions pas, nous faisions des prestations scéniques chaotiques où chacun jouait ce qu'il voulait. Ce qui m'a poussé vers l’électronique c'est les possibilités de recherche et d’expérimentation que je ne trouvais plus dans une structure de groupe conventionnel mais également l'aspect mécanique minimal et horloger des premières boites à rythme et séquenceurs qui faisaient que si on ne focalisait pas la composition et les sons sur l'essentiel alors on pondait immédiatement une pure merde.

Comment décrirais-tu In Aeternam Vale et qui sont tes plus grandes influences pour ce projet ?

In Aeternam Vale était, est et restera un laboratoire. Les influences sont les Flying Lizards, The Normal, PIL, Yello, Kraftwerk, Throbbing Gristle, Suicide, Ravel.

La musique d'In Aeternam Vale a muté avec le temps, d'un son industriel à un son plus électronique et minimal. Est-ce du fait des évolutions technologiques ou de ton approche musicale et esthétique ?

Un peu des deux mon capitaine, mais également du fait du temps qui passe, de l'âge et de l'évolution de ma perception du monde.

Entre 1984 et 1995, ta discographie est plus que fournie. Pourquoi avoir décéléré depuis ? Ton besoin de produire de la musique est-il moins immédiat ?

Il y a eu en effet moins d'urgence à produire, néanmoins beaucoup de choses ont été produites depuis 1995, mais peu sont éditées.

Durant cette période, In Aeternam Vale à sorti un bon nombre de disques soit en autoproduction, soit via des labels radicaux tels que R.R. Products et Émergence du Refus de Stenka Bazin. Quels souvenirs as-tu de ce mode de diffusion pour ta musique ?

De bons souvenirs. Tous ceux qui ont trempé dans ce « mail art » musical principalement sur cassettes à l'époque étaient les artisans de quelque chose de nouveau qui consistait à mon sens à prendre possession d'un espace artistique réservé jusqu'alors à l'industrie ou aux élites mais dont la seule prétention était d’exister et de s'exprimer hors des codes et de manière autonome.

A contrario, comment expliques-tu l'intérêt pour ta musique d'un label comme Minimal Wave ? Comment Veronica t'a-t-elle contacté ?

Je ne peux pas parler au nom de Veronica, et je ne l'ai jamais questionnée sur les raisons de son intérêt pour ma musique. Ce que je peux dire c'est qu'elle m'a contacté en 2006 car elle était en possession de certaines de ces cassettes distribuées et diffusées via ces « labels radicaux » que tu citais précédemment.

Tu as sorti récemment deux EP, La Piscine et Dust Under Brightness/Highway Dark Veins. Dans quelles dispositions les as-tu composés et qu'expriment-ils à tes yeux ?

Je n'ai pas d'explication à ce qui donne l’impulsion à tel ou tel morceau, ils expriment, quand ça fonctionne, ce qui était dans l'air et les émotions d'un moment. Si c'est sincère alors peut-être que ça résonne en nous.

Tu ne fais plus beaucoup de concerts car pour toi un concert suppose énormément de préparation. Peux-tu nous en dire plus ?

Je suis davantage un animal de studio qu'une bête de scène, je n'ai pas à proprement parler de répertoire hormis ces « captures d'écrans » qui sont les morceaux que j'ai faits tout au long de ces années. Chaque concert est donc unique.

Disques, collaborations, rééditions, quel est ton futur proche ?

Un 12" à venir chez Minimal Wave. Des rééditions, oui, mais je ne peux rien dire pour l'instant. Pour les collaboration, un remix de The KVB pour bientôt chez Cititrax.

Vidéo