Coldgeist - Unknown Bodies

Cela faisait un moment que l’on avait parlé des potos de DEMENT3D avec qui on partage l’amour de la techno rugueuse et des rythmiques industrielles. La sortie du mini LP de Mattieu Ruben aka Coldgeist par le collectif parisien est donc l’occasion parfaite de mettre en avant le talent de l’artiste qui nous avait ravi de son Under The Bright Light sous son autre pseudonyme, Modern Eleven. Inspiré, semble-t-il, par les virées nocturnes des bosozoku, ces motards-racailles japonais reconnaissables par leurs vestes amples, leurs motos vintages, tunnés et customisés, ainsi que leurs bananes XXL, Coldgeist livre une bande originale crépusculaire plongeant l’auditeur dans l’enfer des néons. Et si on est bien loin des déflagrations punk inhérentes aux voyous nippons, notamment sacralisés par les films de Sogo Ishii (Crazy Thunder Road, Burst City, etc.) abordant le sujet en long et en large, Coldgeist nous livre sa vision toute personnelle de ces nuits faites de bruit et de fureur. Unknown Bodies pue la tôle froissée, un axiome croisant techno rageuse, indus métallique, darkwave crépusculaire et ambient craspec. La production est impeccable et l’enchainement implacable. Rarement un label frenchie nous avait offert un tel coup d’éclat. Unknown Bodies ressemble à long dérapage aussi noisy qu’éclatant. Les mélodies aux odeurs d’asphaltes côtoient les crissements du métal. D’une puissance infinie, ce disque s’ancre dans nos têtes, brûlant nos tympans de son atmosphère perfide mais résolument addictive. Le son d’une balade avant un crash. Attachez vos ceintures.

Vidéo

Tracklist

Coldgeist - Unknown Bodies (Dement3d, 19 mai 2018)

A1. Martyr Of Beauty
A2. Ambivalent
A3. Secluded
B1. Unknown Bodies
B2. Provoke
B3. Despite


Coldgeist / Modern Eleven - Ce qui est en Bas (PREMIERE)

Déjà présenté par le biais du maxi A Court Of Initiation qu'il partageait avec Côme sur son propre label Ritual Process (lire), le producteur Rennais exilé à Berlin Coldgeist accouche déjà d'une suite à son LP solitaire Ce qui est en haut paru en février dernier. Point de terre du milieu pour lui, avec un long format logiquement baptisé Ce qui est en Bas, cet adepte d'une techno mentale, trouvant ses racines dans l'ambient découlant de la vague industrielle anglo-saxonne, englue l’atmosphère et tout ce qui gravite en son sein d'une électronique aussi plombante qu'absorbante, où l'on se pâme à contempler chaque bribe entremêlée et texturée à l'extrême. Se proposant d’embarquer l'auditeur dans un voyage introspectif sans fin, sorte de continuum d'entre-lacs vibratoires où l'on peine à distinguer les matériaux sonores, Coldgeist triture de ses machines ce à quoi pourrait ressembler un univers où les règles physiques seraient abolie. Futuriste pour certains, post-apocalyptique pour d'autres, une chose reste sûre : Ce qui est en Bas fascine par son épure sans concession, à mi-chemin des exégèses édictée par Sandwell District et ses disciples, et de celles toujours plus essentielles d'In Aeternam Vale. On écoute en exclusivité l'intégralité ci-après.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Coldgeist / Modern Eleven - Ce qui est en Bas LP (Bandcamp, 15 septembre 2015)

01. Autumn
02. Au Crépuscule
03. A Black Thunder
04. First Sight
05. Night Finds You
06. Kalahari
07. Ondelette
08. A Day in Petra


Côme - Nocturnal In Aeternam Vale version (PREMIERE)

Emmanché par le néo-Berlinois Coldgeist, le label Rennais Ritual Process se propose de faire un pont exploratoire entre post-punk et techno par le biais de productions mariant ambient et électronique minimale et plaçant au cœur de son système de croyance une foi inébranlable en la machine comme vecteur de dépassement des capacités de création de l'homme. En soi donc, par cet effort d'hybridation et de dialogue entre le producteur et son matériel, la machine obtiendrait par les résonances soniques qui lui sont propres, en sus d'une véritable respiration, d'un souffle décelable entre tous, une véritable âme auquel il s'agit de rendre grâce. En la projetant notamment à la frontière de l'expression du corps et de la mentalisation, du dancefloor et de l’introspection tel que se propose Ritual Process. Et comme pour tout essai d'abstraction, conceptualiser ne rime à rien si la pratique ne valide pas le postulat de base. En cela le label muni de sa première sortie en septembre 2014 signée Coldgeist, le EP Blackest Way, a déjà bien campé une position fermement défendu avec la sortie le 17 juin prochain du split EP de Coldgeist avec le mystérieux Côme et intitulé à dessein A Court Of Initiation, dont les morceaux respectifs sont chacun serti d'une version alternative à créditer aux vénérables In Aeternam Vale (lire) et Alexey Volkov. Ne comptez pas sur nous pour parler des bleeps et autres kicks que recèlent ces quatre bravades coulées dans l'acier à la froideur délicieuse, mais plutôt pour inciter à l'écoute autarcique, histoire de se familiariser avec cette odyssée futuriste imageant des territoires encore inconnus et à parcourir solitairement. Pour ce faire, l'intense relecture de Laurent Prot du Nocturnal de Côme est à découvrir ci-après, en exclusivité.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Côme & Coldgeist - A Court Of Initiation (Ritual Process, 17 juin 2015)

A1. Côme - Nocturnal
A2. Côme - Nocturnal (In Aeternam Vale version)
B1. Coldgeist - Nommos
B2. Coldgeist - Nommos (Alexey Volkov version)