HZ MONTHLY MIXTAPE – MARCH15

public_bath_big

Chaque mois, la mixtape de la rédaction, à écouter et télécharger.

[button colour="accent" type="standard" size="medium" link="http://www.mediafire.com/download/8bu1avmpijex4ki/HZ_MONTHLY_MIXTAPE_–_MARCH15.zip" target="_blank"]Download[/button]

Hz Monthly Mixtape - March15

01. Moral - Frosty Nights
02. Skizzy Mars feat. Phoebe Ryan - The City
03. Chief Keef - Himalayas
04. Jimmy Whispers - Heart don't know
05. Dean Blunt - Grade
06. Buvette - The Goodbye Party
07. Early One - Earth
08. Television Set - Drawings on a bus
09. Blackmail - Dur au mal
10. The Wolf under the moon - Unreality
11. A Place to bury strangers - Now it's over
12. Fit of Body - Walking
13. Legowelt - The sea is so silent
14. PG.99 - By the fireplace in white
15. Shlømo ‎– Rechaïm
16. PVNV - Intrasolaar (Shlømo Remix)
17. Gordon - Line 93
18. Uncto - Judas Cradle (ORPHX Remix)
19. Helena Hauff - The Bean field and the Gods
20. Blanck Mass - Dead Format


A Place To Bury Strangers – Worship

A Place To Bury Strangers… En cette période d’élections, un patronyme qui ferait presque figure de slogan aux couleurs bleu “Marine” à apposer sur les affiches du FN. Après un premier tour d’échauffement annuel intitulé Onwards To The Wall  fleurant l’odeur du napalm et célébrant la signature du trio sur l’excellent label Dead Oceans, les New-Yorkais nous livrent enfin leur troisième format long. Pas vraiment de débat, le groupe mené par Oliver Ackermann repousse encore une fois les limites des décibels, hissant un mur de son décollant les oreilles de ses auditeurs jusqu’à en crever les tympans. Un nouvel opus qui risque de faire du bruit jusqu’à en faire trembler les têtes de gondole.

S’il est peu original d'éternellement se référer à APTBS comme le groupe le plus noisy de la côte est, voire des USA, il faut se rendre à l’évidence que la réputation du groupe de l’ex-Skywave n’est pas usurpée, poussant même le combo à jouer parfois avant sa première partie afin de respecter un certain quota/horaire de décibels autorisés. Alors après deux albums ayant mis la barre très haut, on était en droit de s’attendre à une baisse de tension presque légitime sur ce Worship. Pourtant, il n’en est rien. La clé du succès d’APTBS étant certainement de se renouveler dans la continuité. Car sur bien des aspects, ce nouvel effort ne diffère pas tellement de ses ainés, certain morceaux pouvant même être perçus comme des chutes de l’excellent Exploding Head. Pourtant, difficile de ne pas se laisser ourdir par les virulentes claques assénées par le très massif et indus Alone ou le shoegaze oisif d’un You Are The One. Et si encore une fois, les fantômes de Jesus & Mary Chain, Suicide et NIN planent sur la musique d’APTBS, ces influences apparaissent ici digérées, assimilées, recrachées sous une forme nettement plus novatrice et primitive. Les secousses telluriques de Mind Control en sont la preuve formelle, Alternant envolées brutales, riffs ciselés et ambiance crasseuse, And I’m Up illustre cet état d’esprit autour d’une production aussi affinée que radicale. Autre élément important d’ailleurs de ce Worship, délaissant quelque peu les joies d’un bordel désorganisé pour une prod plus finaude, plus léchée sans nuire à l’authenticité DIY du groupe. Une certaine forme de maturité qui atteint son paroxysme sur l’étonnant Why I Can’t Cry Anymore, mélange incendiaire de shoegaze psychédélique et de noise-pop hallucinée.

En résumé, si cet ultime effort ne révolutionne pas le genre, il a le mérite de le repousser dans ses derniers retranchements. À la fois mélodique et urgent, Worship fait l’effet d’une grenade, qui en explosant fait pleuvoir un déluge de distorsion, larsen et feedbacks… En sus de s'enorgueillir d’une audacieuse performance auditive, A Place To Bury Strangers nous pond ni plus ni moins un nouveau classique du genre. À posséder absolument.

Audio

Tracklist

A Place To Bury Strangers – Worship (Dead Oceans, 2012)

01. Alone
02. You Are The One
03. Mind Control
04. Worship
05. Fear
06. Dissolved
07. Why I Can't Cry Anymore
08. Revenge
09. And I'm Up
10. Slide
11. Leaving Tomorrow


A Place to Bury Strangers - Exploding Head

page 1&4Les superlatifs ne manquent pas et chacun peut, à sa sauce, les amonceler, les superposer pour dépeindre ce que provoque l'écoute du premier album éponyme d'A Place to Bury Strangers. Facile aussi de leur coller une montagne de références, bien trop partagées pour être indicatives, des Cure à The Jesus and Mary Chain en passant par Joy Division ou My Bloody Valentine, et d'étiquettes éculées, shoegaze or not, post punk ou quoi. Et si le prolixe critique se gargarise à l'avance du second album du trio new-yorkais, Exploding head, paru sur Mute records, le lecteur, lui, se perd déjà dans cet océan de mots annonçant le déluge tellurique, le ras de marré sonique. La terre tremble dirait l'autre, les acouphènes frémissent. Mais si science du bruit il y a, celle qui habite le groupe réputé jouer le plus fort de la scène new yorkaise va définitivement plus loin qu'un simple jeu de miroir réfléchissant trente ans d'histoire noise. S'ils collectionnent depuis 2006, année de formation du groupe, les affiches prestigieuses - ils ont tourné en première partie des Brian Jonestown Massacre, Jesus and mary chain ou encore Nin Inch Nails - Oliver Ackermann (guitare et voix), Jono Mofo (basse) et Jay Space (batterie) confectionnent avant tout des morceaux à la puissance pop imparable malgré l'épaisseur bruitiste de leur texture sonore. Et en premier lieu de celle de leur guitare saturée. En cela, rien de très surprenant lorsque l'on sait qu'Oliver Ackermann dirige sa propre boîte de pédales de distorsions, Death by Audio, et non des moindre puisqu'elle fournit des groupes tels Wilco, My Bloody Valentine ou Lightning Bolt. S'ils agaçent certains à mixer fort leurs compositions - sans doute trop fort, à tel point que ceux ayant voulu transférer le single To Fix the Gash in Your Head pour l'Angleterre ont vu leur beau matériel rendre l'âme - les dix morceaux intrinsèquement sombres, contenus sur leur premier album, esquissent, à rebours de l'actuelle scène new yorkaise, la beauté frustre d'un rock ciselé, nimbé d'électricité, où la voix s'efface à dessein. Au sein de ce manifeste pour le moins compact, la noirceur lente et vénéneuse de The Falling Sun contraste avec celle intempestive et violente de My Weakness quand I Know I'll See You est un incontournable sommet pop, véritable réminiscence new orderienne. D'évidence Exploding head se situe dans le prolongement de son prédécesseur. D'abord parce que nombre des morceaux qu'il comporte ne sont pas de toute première jeunesse. Everything Always Goes Wrong comme I Live My Life to Stand in the Shadow of Your Heart figuraient à l'état brut comme face b de précédents maxis (Breathe pour le premier, Missing You pour le second), tandis que Deadbeat et Ego death - qui s'appelait alors Gimme Acid - étaient déjà jouées par le groupe en version live (SXSW radio session). Ensuite parce que le disque est cousu d'un même fil, acéré et radical, laissant l'urgence s'insinuer dans les interstices d'une production cependant plus fine et aboutie. Les guitares, empruntes d'une surf music crasse et entêtante (Deadbeat, Exploding Head), dressent ce qu'il faut d'intensité rock et d'efficacité pop pour voir se déployer, entre-deux, une rythmique folle (Is it Nothing, Smile When You Smile) ou inquiétante (Lost Feeling, Ego Death). Keep Slipping Away constitue le point d'orgue mélodique d'Exploding Head, quand I Live My Life to Stand in the Shadow of your Heart et sa basse sur-saturée le conclut de la plus brutale des manières. Un second disque et un second tour de piste en moins d'un an : A place to Bury Strangers enchaîne dès octobre les dates de concert, dont une, le 19 novembre à la Maroquinerie (Paris).

Thibault

Audio

A Place to Bury Strangers - Smile When You Smile

Tracklist

A Place to Bury Strangers - Exploding Head (2009, Mute)

1. It Is Nothing
2. In Your Heart
3. Lost Feeling
4. Deadbeat
5. Keep Slipping Away
6. Ego Death
7. Smile When You Smile
8. Everything Always Goes Wrong
9. Exploding Head
10. I Live My Life to Stand in the Shadow of Your Heart

nike free run 5.0 pas cher | nike blazer pas cher femme | escarpin louboutin pas cher | nike air max 90 pas cher | Nike Air Max 1 Pas Cher | air max femme pas cher | montre pas cher | air max pas cher | | | | Louis Vuitton Outlet Online Store | Louis Vuitton Outlet Online | | | gucci outlet online | nike air max pas cher