Spoon – Transference

spoon1Spoon fait partie de ces groupes dont on connait le nom par cœur, qu’on écoute régulièrement mais dont on serait incapable de reconnaître un morceau lors d’un blind test. Pourtant Transference pourrait bien inverser cette tendance qui n’a jamais réellement permis à ce groupe originaire d’Austin de se démarquer de la masse rock FM.
Perpétuellement la chaise entre deux culs, Spoon sonne à la fois comme des popeux propres sur eux, mais garde également cette rage post-hardcore lourde et compacte, qui heurte de plein fouet. Conscients des erreurs commises sur leur précédent disque: Ga Ga Ga Ga Ga, les quatre membres s’équilibrent sur Before Destruction, avant d’effectuer leur réelle mue sur Is love forever ?qui doit sa réussite au jeu de batterie ahurissant d’un Jim Eno, semblant trouver l’inspiration dans les sons de caisses emblématiques de Can.
Le single Written in reverse ne passera pas non plus inaperçu. Pur instant de démence sur lequel Britt Daniel ensorcelé de sa voix éraillée, basculant de la nonchalance à l’hystérie, en se dandinant sur des notes de pianos saccadées et des riffs white-funk.
Bien entendu comme tout bon album de rock alternatif, Transference, compte également son lot de ballades, et parfois teintées de soul (Goodnight Laura, Who Makes Your Money). Mais ce qui ressort le plus de ce nouvel essai des Texans, c’est cette radicalisation de leur pop, nettement plus arty, adoptant une facette dancefloor disco-punk qui lorgne parfois du côté des New-Yorkais de DFA (The Mystery Zone) tout en conservant l’énergie brute qui les a toujours caractérisés (Got Nuffin’).

akitrash

Audio

Spoon – Who Makes Your Money

Tracklist

Spoon – Transference (Anti-, 2010)

1. Before Destruction
2. Is Love Forever?
3. The Mystery Zone
4. Who Makes Your Money
5. Written In Reverse
6. I Saw the Light
7. Trouble Comes Running
8. Goodnight Laura
9. Out Go the Lights
10. Got Nuffin
11. Nobody Gets Me But You