Les différents reports (lire  ou bien encore ) et autres articles publiés dans nos pages en attestent : entre le HOG HOG et nous, c’est une véritable histoire d’amour qui s’est nouée depuis la première heure. Comment pourrait-il en être autrement, tant les souvenirs de soirées dantesques, de rencontres inoubliables et surtout de fun à tous les étages s’entrechoquent dans nos mémoires. Certes, il semble progressivement que le gigantisme ait vécu et que les amoureux de la chose musicale aiment de plus en plus s’encanailler à nouveau dans des festivals estivaux à taille humaine, ayant tout autant le sens de l’accueil que celui de l’écoute. Mais s’agissant du Heart Of Glass, Heart Of Gold, on parle là du mètre-étalon en la matière : tout d’abord, le cadre est splendide. Un centre de vacances en plein Aveyron réquisitionné pour l’occasion, avec piscine surplombant le lac, mini aquaparc et bungalows ou tentes ecolodge pour loger les festivaliers. Rien que ça. Parce qu’ici, on ne déconne pas avec l’accueil, les conditions sont tout bonnement parfaites, à en faire oublier nos souvenirs de tentes quechua et files d’attentes interminables pour espérer une douche ou un moment d’intimité. Et ça, quand un public se sent chouchouté, ça pose une ambiance.

Ensuite, évidemment, le line up est chaque année parfait, taillé pour faire monter la température à des hauteurs insoupçonnées. Et si les inter-plateaux de la team Hartzine DJ’s font partie de la légende, la programmation se suffit amplement à elle-même. Ainsi, cette année, on y croisera les New-Yorkais de Beach Fossils qui, avec leur tout frais nouvel album Somersault, prouvent qu’ils en ont encore sous la pédale et continuent de chatouiller les cimes atteintes avec Clash The Truth (lire).  Le collectif islandais FM Belfast sera aussi dans le coin, histoire de défendre son titre de spécialistes ès electro-ribouldingue en faisant transpirer les popotins grâce à leur électro-pop survitaminée mais jamais stéroïdée. H-Burns tentera, lui, de transporter le public dans les ambiances cinématographiques de son dernier-né Kid We Own The Summer, tandis que les fêlés du casque Poni Hoax rendront justice à leur ambitieux mais inégal Tropical Suite, du moins s’ils ne sont pas eux-mêmes trop aspirés par l’ambiance locale avant de monter sur scène. On citera enfin la présence des merveilleux The Pilotwings, duo « à mi-chemin entre le secret le mieux gardé d’une micro scène house/techno indée et la fierté nationale » (lire) qui devrait sérieusement enfiévrer la piste du club.

On vous épargne le coup du name dropping à rallonge, en vous laissant consulter vous même la programmation intégrale juste ici. Pour acheter vos précieux sésames pendant qu’il en reste, c’est par  que ça se passe. Et enfin, pour toutes les autres infos dont vous pourriez avoir besoin, c’est sur le site du festival, ici-même. Reste plus qu’à vous donner rendez-vous là-bas pour une nouvelle édition qui s’annonce une fois de plus mémorable et qui constitue sans conteste la meilleure façon de prolonger l’été dans la plus pure félicité.

Vidéo

Heart Of Glass, Heart Of Gold 2017
Du jeudi 14 au dimanche 17 septembre
Saint-Amans-Des-Côts, Aveyron
44°40’00″N 2°40’56″E