Depuis quelques années, la marque autrichienne Red Bull s’enfonce un peu plus dans le microcosme électronique et étend par ce canal subtil le macrocosme de ses sponsorisations, autrement dit de son influence. À chaque grande ville son studio flambant neuf qui profite à une sélection de noms pointus, la « fine fleur de la création actuelle », invités à profiter à l’œil d’un matos de haute volée. Red Bull, partenaire d’une musique de qualité. Invité de marque au sein de l’espace créatif. Et Paris n’a pas dérogé à la règle, se dotant fin 2013 du neuvième studio de la marque… aux manettes duquel le producteur italien basé à Londres Not Waving, Alessio Natalizia à la ville, vient juste de rendre nos débuts de nuit plus beaux avec ces cinq titres, tirés dons de sa session au royaume de la boisson énergisante. Un EP qui sort plus d’un an après Animals, dernier album à saluer paru chez Diagonal, et alors qu’il est aussi la tête pensante du label Ecstatic qu’il gère avec Sam Willis (Walls), prouvant qu’il « wave » plus qu’il le dit.

Impossible et la nappe ambient tintinnabulante qu’elle propose en ouverture met un pied dans le pépère, invite à un état de répit qui sent fort les petites olives de la fin de la semaine et la déliquescence altérante des esprits travailleurs épuisés qui va de pair. L’apéritif est prêt, les glaçons grelottent et les verres s’entrechoquent. Puis I Would Have Not Been There vient briser l’affaissement général, la mise en bouche n’aura pas duré longtemps, et le plus britannique des Italiens de ressortir ses ascendances expérimentales de derrière les fagots. Un truc qui percute autant que ce que pouvaient cracher les enceintes UK des années 1990. La dance industrielle de Not Waving prend à la gorge avec une brutalité un peu sourde, dissimulée sous les boucles inoffensives aux effets troubles, moins naïves qu’elles n’y paraissent. Les séquences rythmiques accaparent l’esprit club, un son propre mais pas tout à fait nettoyé de sa filiation underground, à l’orée d’un espace obscur où les deux taureaux rouges sont vite oubliés. La liqueur se solidifie peu à peu et les petites olives du début prennent des teintes fluorescentes sur You Just Got (Right In There) dont le beat infernal risque d’en démanger plus d’un avant de boucler la boucle en slow motion sur Pigmentocracy. Capable d’un langage digital transversal, chinant aussi bien du côté d’Autechre ou d’Aphex Twin que de l’héritage punk des années 1980 dans ce qu’il cherche à apporter une rupture, à sortir des sentiers balisés du paysage techno actuel, Alessio Natalizia rince et rince bien. Un agrégateur puissant de bonnes vibes.

Audio

Tracklist

Not Waving – Red Bull Studios Paris Session (18 mai 2017)

01. Impossible
02. I Would Have Not Been There
03. If I Knew You Were
04. You Just Got (Right In There)
05. Pigmentocracy