Mistress, producteur basé à la Nouvelle-Orléans, sort un album sur le décidément toujours excellent Halcyon Veil, label de Rabit. On pourrait dire qu’il s’agit d’un album de grime expérimental qui va du sample le plus classique du hip-hop au glitch le plus bizarre de l’expérimentation. Enfin, du grime on ne retrouve qu’une structure, disons, osseuse. Les codes et les tropes minimaux du genre. On est parfois face à un morceau électronique, parfois face à ce qui pourrait être une instrumentation hip-hop. On retrouve aussi quelques sonorités « vogue », ghetto house, UK, et bass music.

Six morceaux dans cette sortie, et une tension assez palpable, quelque chose de l’ordre d’un équilibre menaçant, d’une structure tendue qui ne tient que par des raccords, des accroches invisibles. Le tout s’articulant autour d’une géographie sonore imaginaire qui ferait des trajets permanents entre US et UK. C’est un album hybride et hétérogène, « monstrueux » donc, où l’on retrouve tout aussi bien les figures d’un genre aussi précis que le grime, que des nappes de synthés d’église, et des mélodies, disons, baroques. Kanagawa Homicide et Behemoth font penser quant à eux à une expérimentation US/Latino Club, un peu un croisement entre Bala Club et Kunq. Il y a une vraie émotivité dans Hollygrove, et c’est une chose assez rare pour la souligner. Quelque chose de l’ordre de la production de sensations et peut-être plus largement de sentiments. Un espace sonore sensible.

En tout cas, il s’agit d’une exploration et d’une expérimentation réussies, et Mistress signe avec Hollygrove la cinquième (déjà) brillante sortie du le label du Texan Rabit, voilà qui semble prometteur pour l’avenir proche et lointain. Par ailleurs, il est quand même assez incroyable de constater le retour des problématiques du baroque, cinq siècles après ses dernières explorations. En musique, comme en esthétique ou en philosophie… Hybridité, hétérogénéité, mélange et multiplication des genres, figure du monstre, de l’anormal, identité multiple, voire désidentification, etc… Mais peut-être que produire le baroque du XXIe siècle est, qui sait, un des objectifs d’Halcyon Veil.

Audio

Mistress – Hollygrove

Tracklist

Mistress – Hollygrove (2 juillet 2016, Halcyon Veil)
01. Lie Dormant
02. Hollygrove
03. MJOLNIR
04. Kanagawa Homicide
05. Behemoth
06. Gatekeeper