Memory Tapes – Piano Player Vs Washed Out – Within and Whitout

L’ère de sur-quoi-tu-danses s’est muée en tu-prends-quoi-pour-danser… Si chaque style de musique a sa drogue, bienvenue dans l’ère des dancefloors sous barbituriques et des pistes de danse en fibre de coton. Il y a tout juste deux ans, la chillwave déboulait dans les clubs, terme invraisemblable pour décrire une nouvelle vague d’artistes mêlant électronica fantomatique et shoegaze coloré. Précurseurs, Davey Hawk signait avec Seek Magic un ovni synthpop clairvoyant et intimiste, doucereusement ondoyant tandis que Ernest Greene alias Washed Out s’inspirait de ses premiers essais lo-fi, qu’il transformait en tendres ballades électro dans un savoureux EP intitulé Life of Leisure. Un goût commun pour les mélodies floutées et les arpèges légers mais résolument pop. Il n’en fallait pas plus pour que déboule dans la basse-cour une multitudes d’émules (Neon Indian, Toro y Moi, Nite Jewel…).  Si, de mémoire, le Seek Magic de Memory Tapes bouleversa les esprits et mit les charts en émoi, intronisant l’artiste originaire de Philadelphie comme leader légitime du mouvement chillwave, la sortie du premier album de Washed Out risque de causer quelques remous et de faire de l’ombre à parution du second opus de celui-ci.

Prendre la musique de Davey Hawk pour une simple usine à danser serait se tromper sur le personnage. Derrière des compositions aussi fraîches qu’électrisantes se cache un mélomane à fleur de peau, dissimulant difficilement son hyper-sensibilité qu’il dissémine par touches névrotiques. Marqués du sceau de la mélancolie, la plupart de ses morceaux ressemblent à des halos lumineux contaminés par les ténèbres. Et même le faussement allègre Wait in the Dark tire plus sur nos glandes lacrymales que sur nos zygomatiques. Une contradiction qui fait pourtant son effet mais s’érode dès le second morceau. Trop orchestral, Today is Our Lifecommence à baliser les ambitions de son auteur, se détacher de ses émotions pour livrer un concept-album pop exalté, peu importe que celui-ci lui ressemble ou pas.


A ce petit jeu, Ernest Greene sort clairement son épingle du jeu. Echoes transcende la pop, se nourrissant de relans new wave, rappelant le spleen urbain des films de Michael Mann. A travers ce sublime Within and Without noyé dans la reverb’, Washed Out s’extirpe gentiment du carcan un peu gênant dans lequel on l’avait coincé pour tisser une lo-fi au mille et une ramifications. You and I magnifie avec légèreté des ébats amoureux post-synthétiques, alors que Hawk semble tomber dans la débâcle des sentiments. Bien qu’élégant, Yes I Know manque de finesse et tombe à plat. Une rythmique rappelant le Stand By Me de Ben E. King enroulé d’un voile crépusculaire mais hélas massacré par des notes de synthé aussi tonitruantes qu’inutiles. Même le diptyque Fell Thru Ice, ballade expérimentale permettant au multi-instrumentiste d’explorer des territoires plus personnels, ne convaincra pas, la faute à un album trop rigide qui cherche constamment la carte de l’accessibilité. De son côté, Greene entérine définitivement la chillwave, lui réservant la plus belle des épitaphes avec Amor Fati, étoffant ses mélodies d’une disco-house gracieuse et illuminée. Avec ce premier long, le jeune Géorgien nous offre une vrai dose d’épicurisme, s’écartant aisément des sentiers battus pour tracer la voie qui est la sienne et par la même occasion nous livrer l’un des plus beaux disques de pop moderne estival.
Résultat des courses, si Player Piano nous a filé une demi-molle très vite retombée, Within and Without nous a quant à lui laissé en état d’érection permanente. A force de vouloir changer son fusil d’épaule, Davey Hawk se tire lui-même une balle dans le pied, ne confirmant les espoirs que nous avions placés en lui que dans une poignée de titres  (Wait in the Dark, Offers) qui ne passeront sûrement pas l’été. Ernest Greene, quant à lui, tacle la hype pour mieux placer un pamphlet lo-fi aussi épuré que surdoué, faisant rentrer ce petit génie par la grande porte dans le panthéon de la pop.

Audio

Vidéo

Tracklist

Memory Tapes – Player Piano (Carpak Records, 2011)

1. musicbox(in)
2. Wait In The Dark
3. Today Is Our Life
4. Yes I Know
5. Offers
6. Humming
7. Sun Hits
8. Worries
9. Fell Thru Ice
10. Fell Thru Ice II
11. Trance Sisters
12. musicbox(out)

Washed Out – Within and Without (Sub Pop, 2011)

1. Eyes Be Closed
2. Echoes
3. Amor Fati
4. Soft
5. Far Away
6. Before
7. You And I
8. Within and Without
9. A Dedication