L’estasi Dell’oro – I Look Upon Nature While I Live in a Steel City

L’Estasi Dell’oroAprès une dizaine de maxis, le producteur New-Yorkais Christopher Ernst – que l’on retrouve également derrière le projet drone-expérimental Penalune – vient de sortir son premier véritable album sous le patronyme emprunté à Ennio Morricone L’estasi Dell’oro, déjà croisé notamment sur Berceuse Heroique (lire) avec le EP Kingdom For A Kiss. En distribution depuis le 23 février dernier via Delsin, le bien nommé I Look Upon Nature While I Live in a Steel City est paru sur la structure Hollandaise Fied et est défloré depuis peu par le morceau Kingdom Of North America, Citizen’s Archival Recording #024 à la fois trouble et lancinant, absolument fascinant. Dressant un panorama plus que large de ses accointances électroniques, entre ambient-noise pénétrante et acid-techno dure sur l’homme, et utilisant ici des voix déshumanisées pour introduire ses boucles rythmiques industrielles tapageuses, le co-fondateur de Voodoo Down Records signe là l’un des indispensables de l’année.

Audio

Tracklisting

L’Estasi Dell’oro – I Look Upon Nature While I Live in a Steel City (Field, 23 février 2015)

01. Premeditating The First Gate
02. Neue Bahnen
03. I Know I Know
04. Wavefront
05. Kingdom Of North America, Citizen’s Archival Recording #024
06. Bit Back Straight Spine
07. Did It Good
08. A Much Updated Ruin From A Much Outdated Style