Femminielli – Shanghai, C’est Beau

Du Montréalais Femminielli on connaît (un peu) l’homme affable, curieux, fêtard (lire), on a apprivoisé sa verve érotomane sur le récent Double Invitation paru sur Desire Records (lire), mais inutile de préciser que jusqu’à présent on connaissait moins l’éphèbe expérimentant sur la longueur d’un LP, drapant de la sorte  son inénarrable sens de la formule (Shanghai, C’est Beau / Mais vivre est une prière inutile) d’un troublant et pénétrant océan de synthétiseurs dégénérescents. Album de collages enregistré entre 2010 et 2012, Shanghai, C’est Beau, édité via Clan Destine Records, est à considérer telle une œuvre étrange et rocambolesque parfaitement détachée du temps et de l’espace, sorte de double antithétique de ladite Double Invitation.

Audio

Tracklisting

Femminielli – Shanghai, C’est Beau (Clan Destine Records, 28 février 2013)

A1. Auto-Stoppeuses (Première Partie)
A2. Le Pacte
B1. Une Enfance Fragile
B2. Shanghai, C’est Beau…
B3. Auto-Stoppeuses (Deuxième Partie)