Familier de Beau Wanzer au sein de Streetwalker, responsable d’un Future Fusion bien tapé sur Cititrax, l’Angelin Elon Katz affiche toute sa Concupiscence à l’heure de délaisser ses claviers viciés pour marteler une électronique plus minimale, superposant d’un même mouvement motifs rythmiques astreignants et volatilité des textures qui, dans leur tourment, ne sont pas sans rappeler les vrilles mentales émanant de Sheffield au début des années quatre-vingt dix. Celui qui n’hésite pas emmancher des détours darkwave sous l’alias Loom 11 et un 7″ sur Desire Records, créé par le biais de cet EP révélé en juin 2015 sur la toile et récemment paru via le prolifique Mind Records, une Intelligent Techno Music qui ne sépare jamais le doux du rêche, s’amusant à brouiller dans son étreinte plaisir lascif et empressement libidineux, caresse sensible et pilonnage orgasmique. S’éprouvant au regard d’un artwork aux courbes univoques signé Orion Martin, les quatre morceaux qu’offre Concupiscence s’effeuillent ainsi, dans une trouble dichotomie oscillant entre désir obscurcissant (Oral Oscillator, Polyflesh), et assouvissement extatique, forcément plus rasséréné (Choked On Moan, The Quantity Control). En somme, une vraie tartine de stupre mental qui a le mérite de mettre quelques claques biens senties au derrière.

Audio

Tracklisting

E L O N – Concupiscence (Mind Records, 15 février 2016)

01. Oral Oscillator
02. Choked On Moan
03. Polyflesh
04. The Quantity Control