Coma Cinema – L’interview

l_c3a884ecbcb84d1b8ef4ac908f7e473f

C’est écrit en tout petit dans le bas du contrat : quand on décide de dédier tout ou partie de ses jours à la chronique musicale, on s’expose également à quelque déception. On accepte indirectement la possibilité de se voir couper dans son élan, de se voir refuser quelque requête qui nous tient à cœur ou d’attirer l’indifférence ou les critiques d’aucuns. Pire encore, à l’instar de Bill Pritchard qui, après son entretien avec son idole Françoise Hardy, avait indiqué au verso de l’album Parce que « If you get the chance, destroy your myths by meeting them », la rencontre virtuelle ou non avec l’artiste peut également détruire l’admiration qu’on lui vouait jusqu’alors. Heureusement, il y a aussi les entretiens qui nous surprennent ou qui nous enchantent tout simplement comme celui-ci. Ainsi, quelques semaines avant la sortie du très attendu Blue Suicide, Mat Cothran (Coma Cinema) répond aux questions d’Hartzine. Avec humilité et sincérité. Et plus rien ne sera jamais comme avant.

Coma Cinema l’interview

l_b6c897e2c8b445c0a9c92d425cdd8bc1
Qui es-tu Mat Cothran ?
Who are you Mat Cothran?

Je suis un homme qui joue de la musique et qui chante des chansons.

I’m a human boy that plays instruments and sings songs

Quel a été ton parcours avant Coma Cinema ?
What did you do before Coma Cinema?

Je n’ai pratiquement aucun souvenir de ce que je faisais de mon temps libre avant le début de Coma Cinema. J’étais plutôt jeune (15 ans) donc avant cela je passais beaucoup de temps à écouter les CD de mes parents.

I have almost no recollection of what my free time consisted of before Coma Cinema started. I was pretty young (15) so before that I spent a lot of time listening to my parents CDs.

Quelle vision as-tu de cette profession ? Est-il possible d’en vivre selon toi plus facilement ou plus difficilement qu’avant ?
How do you perceive this profession? In your opinion, is it easier or harder to live on it than before?

En fait, je ne considère pas du tout la musique comme une profession. Jamais un enregistrement ne m’a rapporté d’argent, ce qui me convient parfaitement. Il était sans doute plus facile de vendre un disque avant l’accès gratuit à la musique sur le net, mais je préfère la gratuité. L’argent détruit l’esprit et tue les vraies valeurs de l’art.

Well I certainly don’t see it as a profession. I’ve never earned any money from a recording, which is fine by me. I feel like you probably had a better chance to sell a record before the internet made music free, but I like free better. Money destroys the spirit and kills real value in something like art.

Pourquoi tes morceaux sont-ils si courts ? Est-ce une volonté de ta part ?
Why are your tracks so short? Did you do it on purpose?

Sur le premier album, si les morceaux sont si courts c’est parce que je ne savais pas encore comment étoffer musicalement une idée. Mais ils sont de plus en plus longs ! Sur le nouvel album, il y a une chanson de plus de quatre minutes, et j’apprends à être patient et à laisser traîner mes idées quelque temps pour mieux leur donner corps. Ceci dit, j’aime les chansons courtes, ce n’est jamais une bonne idée d’allonger une chanson lorsqu’une minute ou deux suffisent à véhiculer l’idée.

On the first record most of the tracks are so short because I still hadn’t learn how to really flesh out an idea musically. They’re getting progressively longer though. The new album has a song that’s over four minutes, and I’m learning to be patient with my ideas and give them time to hang out awhile. I do love short songs though, it’s never a good idea to lengthen a song if the idea is small enough to be conveyed in a minute or two.

Penses-tu à l’interprétation « live » lorsque tu crées une chanson ? Aimes-tu interpréter tes morceaux sur scène ?
When you create a song, do you think about how you’re going to sing it on stage? Do you enjoy performing your songs?

Je ne pense pas à l’interprétation avant d’y être forcé. Je n’ai jamais eu de groupe très assidu et le va-et-vient incessant fait que je n’ai pas de base solide sur laquelle m’appuyer pour la scène. J’adore interpréter mes chansons devant des gens et il y a un côté de l’interprétation que je n’arriverai jamais à reproduire en studio. Nos concerts sont très énergiques et laissent beaucoup de place à l’improvisation, alors que les enregistrements sont un peu plus calmes et définitivement structurés.

I don’t even consider performance until I have to. I’ve never had a very dedicated band and people are coming and going all the time so there’s never a good foundation to build on for a performance. I do love to play the songs for people and I feel like there’s a nature to that I’ll never be able to replicate in a studio. There’s a lot of energy in our shows and a lot of improvisation, while the recordings are a little more subdued and definitively structured.

Blue Suicide est plus « cohérent » que tes deux précédents albums : les morceaux s’imbriquent parfaitement les uns aux autres. C’est une volonté ? Si oui, pourquoi en avoir répandu son contenu sur le net au fur et à mesure ? ?
Blue Suicide seems more « consistent » than your two previous albums: the songs fit perfectly into each other. Is it a will? In that case, why have you spread its content little by little on the net?

Je pense que mon état mental était bien plus stable pour cet album que pour les deux premiers. J’ai essayé de faire attention à la manière dont les chansons s’écoulaient dans leur ensemble et de faire un truc qui ne s’affaisse pas en plein milieu comme c’est souvent le cas (même pour des albums que j’adore). Pour moi, répandre mes chansons sur le net au fur et à mesure était juste une façon amusante de permettre aux gens de les entendre. C’est chouette d’être en attente et c’est toujours cool d’écouter un single et de découvrir plus tard comment il s’intègre dans la représentation plus complète de l’album.

I feel like I was in a much more stable place mentally when I was making this record than I was making the first two. I tried to pay attention to how the songs flowed as a whole and make something that didn’t get dull in the middle like so many records do (even records I’m really fond of). I think spreading it little by little is just a fun way to let people hear it. It’s nice to have things to look forward to and it’s always cool when you hear a record’s singles and then later get to hear how they fit into the larger picture of the album.


l_2d13e2e16f0444d997cdd3856976fdae

Her Sinking Sun est la meilleure chanson de 2010 pour moi… Comment l’as‑tu conçue ? Est-ce toujours le même schéma de composition pour les autres morceaux ?
According to me, « Her Sinking Sun » is the best song of the year 2010… How did you conceive of that song? Do you always use the same writing structure for all the songs?

C’est très gentil de ta part. Bizarrement, c’est la chanson que j’ai mis le moins de temps à enregistrer et elle a été entièrement conçue en plus ou moins une heure. J’ai essayé des loops et des samples et j’ai commencé à façonner le principal loop à partir d’un sample de ma voix. En fait, toute la chanson, mis à part la batterie et une ligne de synthé, est constituée de samples de voix. J’utilise un processus différent pour chaque chanson que j’enregistre. J’enregistre dans de nombreuses maisons et pièces différentes et mon organisation n’est pas toujours très cohérente.

That’s incredibly kind of you. Oddly enough that song took the least amount of time to record and was kind of all conceived in an hour or so. I had been experimenting with loops and samples and started building the main loop from a sample of my voice. The entire song actually, outside of drums and a synthesizer line, is made up of vocal samples. Every song I record is different though in the process. I record in a lot of different houses and rooms where I live and my set up doesn’t stay very consistent.

Quel est le fil conducteur de Blue Suicide ? Qu’est-ce qui t’a hanté, habité pendant toute sa conception ?
What is the main thread of Blue Suicide? What haunted you during its creation? What was your state of mind?

C’est un genre de commentaire sur l’état des choses, je pense. Le premier morceau, Business as Usual, expose en quelque sorte toute la problématique liée aux aspects foireux de l’art et de l’humanité. J’ai l’impression que les gens évoluent avec toute cette souffrance intérieure sans savoir qu’en faire et une bonne partie de l’album parle de cela. Aussi austère que cela puisse paraître, c’est pourtant l’album le plus gai que j’ai enregistré. Il y a aussi des chansons joyeuses.

Le dernier album Stoned Alone était beaucoup plus thématique ; la plupart, voire toutes les chansons se rapportaient à la même situation et aux mêmes personnes dans ma vie. Par contre, cet album englobe toutes les différentes choses que je vois ou que je ressens. Je suis beaucoup plus sobre et réceptif maintenant que je ne l’ai été, ce qui fait que j’écris moins sur moi et plus sur les autres personnes et sur d’autres sortes d’expériences.

It’s sort of a commentary on the state of things I think. The first track « Business as Usual » kind of lays out this whole scenario of how fucked up things are in art and humanity. I feel like people are walking around with all this internalized suffering and don’t know what to do with it and a lot of it is about that. As bleak as that kind of sounds though it’s by far the most upbeat thing I’ve done. There are happy songs in there too.

The last record Stoned Alone was much more thematic, with most if not all of the songs being about the same situation and the same people in my life, but this record is more encompassing of the different things I see or feel I guess. I was and am much more sober and aware now then I have been so my focus shifted from myself a lot to writing about other people and other kinds of experiences.

Comment as-tu enregistré Blue Suicide ?
How did you record Blue Suicide?

Par miracle, je pense. Cela fait des années que mon matériel rend l’âme à petit feu mais cette année il commençait vraiment à tomber en ruine. L’album a été entièrement enregistré à l’aide de deux micros SM 57 reliés à mon enregistreur numérique. Je m’y retrouve assez bien dans tout mon bordel. J’utilise le même matériel depuis presque cinq ans mais je ne pourrai probablement pas l’utiliser pour un autre album, il est trop naze.

By some kind of miracle I think. All my equipment has been dying for years but this year it really started to give up the ghost. The record was entirely recorded using two SM 57 microphones into my digital recording machine. I feel like I know my way around my shitty equipment pretty well by this point. I’ve been using the same gear for five years nearly, but I probably won’t be able to make another record with this set up, it’s just too fried.

l_831ecfcfce3745318fc2296f67fefd45

De quoi parle Desolation’s Plan ?
What is Desolation’s Plan about?

Ça parle de faire tout ce qui est en son pouvoir pour éviter le besoin constant que l’on a de baisser les bras. J’ai l’impression que la fainéantise et l’ennui sont naturels chez l’être humain. Il faut faire beaucoup d’efforts pour être heureux, ça n’arrive pas comme ça ! Je ne sais pas si on est prédestinés à avoir une bonne vie. Pour moi, il n’y a rien de bon si on ne le crée pas soi-même.

To me it’s about doing whatever possible to avoid the constant need to give up and just not try anymore. I feel like laziness and boredom is the natural state of being human. You have to try really hard to be happy, it doesn’t just happen. I don’t know if we’re meant to have good lives. I don’t feel like anything good comes without creating it yourself.

Tu es très prolifique… Comment trouves-tu les inspirations pour Coma Cinema et tes autres projets ?
You’re very prolific… How do you find all the inspirations for Coma Cinema and your other projects?

Sans vouloir tomber dans le mélodramatique, si je ne remplissais pas mon temps avec tous ces projets, chansons et choses, je ne sais pas ce que je ferais, mais probablement des trucs hallucinogènes jusqu’à ce que mon cerveau fonde et sorte de mes oreilles. Rester occupé m’aide à rester vivant.

Hopefully this won’t sound too melodramatic but I if I didn’t fill up my time with all these projects and songs and things I don’t know what I’d do and probably would do some kind of hallucinogenic until my brain leaked out of my ears. Staying busy helps me stay alive.

Parle-nous un peu de Teen Porn…
Can you tell us a bit about Teen Porn…

Haha ! Au début, Rachel Levy (de Kiss Kiss Fantastic) et moi voulions juste nous marrer en écrivant des chansons qui foutent les jetons, mais quand j’ai entendu ce qu’elle parvenait à faire avec la musique que je créais, j’ai vraiment été touché. On a beaucoup bossé sur l’album de Teen Porn. On a essayé de créer la musique la plus maléfique possible. J’aime beaucoup la musique sombre, le black metal et tous les trucs de maison hantée qui vont avec, et sa voix est si parfaite dans presque tous les registres, elle a un sacré talent.

Haha! It just started as a way for me and Rachel Levy (of Kiss Kiss Fantastic) to fuck around and make some creepy songs but when I heard what she was doing with the music I was building it really affected me and we’ve been working really hard on the Teen Porn album, just trying to make the most evil music we can. I’m really into a lot of dark styles of music, black metal and the whole haunted house thing that’s been going on, and her voice is so perfect for almost anything, she’s incredibly talented.

tumblr_ld4cqtobmi1qz9ffq

As-tu d’autres side-projects de la sorte ?
Are you implied in other side-projects of the same kind?

J’essaye d’aider les groupes de mes amis dès que je peux. Pour le moment, je bosse sur une chanson avec Pandit du Texas et Blackbird Blackbird de Californie. C’est assez génial.

I try to help out my friend’s bands whenever I can. I’m currently working on a song with Pandit from texas and Blackbird Blackbird from California that’s pretty rad.

Pourquoi avoir créé ton blog-label, Summertime in Hell ? Une initiative « entre amis » ? Tu l’imagines sur la durée ?
Why did you create your blog-label Summertime in Hell? Is it an initiative you took « among friends »? Do you think it will last?

C’est une initiative que j’ai prise pour filer un coup de main aux musiciens auxquels je tiens. Ça a été un succès, à ma grande surprise, mais ce n’est pas vraiment une entreprise sérieuse. Je pense que tant qu’il y aura de la musique à faire connaître, le label continuera d’exister, et je ne vois pas cet aspect de ma vie disparaître. J’aimerais mieux l’exploiter (vinyles, etc.) mais je n’ai tout simplement pas assez d’argent pour le faire. Mais peut-être un jour, qui sait ?

It was definitely an initiative that I took to help out the music of people I care about. It’s been surprisingly successful but it’s not a serious business venture or anything. I think it’s going to last as long as there is music to give away and I don’t see that aspect of my life going anywhere. I’d like to do more with it (vinyl etc) but there’s just no money to do those types of things. Maybe someday though!

Comment vois-tu ton avenir, Mat ?
How do you see your future, Mat?

Avec un optimisme prudent et cynique.

With cautious, cynical optimism.

Retrouvez la chronique de Blue Suicide en cliquant par .

Vidéos