Mixtape : Alto Clark

Alto Clark ©Sara Gomez_2

Photo © Sara Gomez

Déjà présenté à l'occasion de la diffusion de la vidéo du morceau Pay dumbass extrait de son album And call it a day à paraître le 26 juin prochain via le collectif et label Fils de Venus (lire), Alto Clark, moitié du duo De La Montagne, nous revient avec une belle mixtape dans les valoches, à écouter et télécharger ci-après, tracklistant fiévreusement une trentaine de morceaux pour un peu moins de quarante minutes de souffle chaud. Idéal pour l'indécence de ce début d'été découpé dans l'azur.

Mixtape

01. Aamour Ocean - Yuntekkem 0’ – 1’54
02. Divoli S'Vere - What I Want (Nobel remix) 1’54 – 3’15
03. Beyonce - Run The World Girls (Kito remix) 3’15 – 4’36
04. Lev & Landis LaPace - Your body 4’36 – 5’40
05. Boys Noize & Baauer - Fire like this 5’40 – 6’04
06. Sirkea - Tropic detroit 6’04 – 6’46
07. Myd - Numero uno 6’46 – 8’ 32
08. Arcade - Jugo Carioca & Diario Popular 8’32 – 10’03
09. Jackson & His Computer Band - Memory (Crackboy remix) 10’03 – 10’56
10. Tepr - Never be the same 10’56 – 12’22
11. Lunice ft CJ Flemings - Weather man 12’22 – 13’06
12. Kanye West - Gold digger (Cedek bootleg) 13’06 – 14’28
13. Blink 182 - Feelin' This (Ryan Hemsworth Sees Aliens Too Version) 14’28 – 15’08
13. Dubskie - Deez nuts 15’08 – 16’47
14. Devoted to God - Treize mille cinq cent 15’08 – 18’36
15. Röyksopp & Robyn - Say it 18’36 – 19’41
16. Boston Bun - Housecall 19’41 – 21’15
17. Surkin - Radio fireworks 21’15 – 23’21
18. Didaï - Drive by 23’21 – 24’10
19. Real Slow - Hiero 24’10 – 24’53
20. Sherlock House - Exonite (Nobel remix) 24’53 – 25’44
21. Sartana - Eat that 25’44 – 26’43
22. DJ George Costanza - Downton Abbey (DJ George Costanza remix) 26’43 – 27’56
23. Ba$$ilones - Keep it real 27’56 – 28’25
24. High Powered Boys - Girly (Sleepy Tom edit) 28’25 – 29’21
25. Dugan feat Strap Deez - Loyalty 29’21 – 30’15
26. Beaudamian - Let’s go 30’15 – 31’24
27. L'homme aux 4 lettres - Neoprene feat Billion Dollars 31’24 – 32’19
28. Gobby - Trans.09 32’19 – 33’23
29. Sartana - Take it (Vices remix) 33’23 – 34’34
30. Dj Rashad - I don’t give a fuck 34’34 – 34’54
31. Alto Clark - The right spot 34’54 – 36’30

Tracklisting

Alto Clark - And call it a day (Fils de Venus, 26 juin 2015)

01. Deep down I watch the sea
02. How good is that
03. The right spot
04. Pay dumbass


All Your Sisters mixtape

All Your Sisters 2Les friscains d'All Your Sisters ont sorti l'imparable et glaçant Modern Failures sur le label belge Weyrd Son Records l'année passée. Actuellement en tournée européenne, il seront le vendredi 15 mai à l'Espace B en bonne compagnie des Parisiens d'All Night Wrong et du Berlinois Slow Steve (Event FB). Juste avant leur départ pour le vieux continent, les deux moustachus nous ont envoyé une mixtape à écouter et télécharger ci après, au frais.

Mixtape

01. Sleep Over - Stickers
02. Survive - Hourglass
03. Container - Glaze
04. RedRedRed - Enforcer
05. The Soft Moon - Sewer Sickness
06. Weekend - The One You Want
07. Clan of Xymox - No Words
08. Hard Corps - Porte Bonheur Remix
09. Controlled Bleeding - Words (of the dying)
10. Chris & Cosey - Talk to me
11. Snowy Red - Never Alive
12. Death in June - Fields
13. No End - Bad News


Harsh Riddim Mixtape

Harsh Riddims

Ryan Parks a sans doute quelques posters de Dikembe Mutombo dans son garage. Résidant à Atlanta et instiguant le label cassette Harsh Riddim, créé à la base pour son projet pop lo-fi Fit of Body, il a surtout de quoi ambiancer de belles soirées fumette, comme ses récentes sorties l'attestent (lire). Raison pour laquelle on lui a soutiré une mixtape sur laquelle il pose sa voix, sa touche et ses potes. 100% Atlanta.

Mixtape

01. Fey Gods - Desire Machines Pt.1 [Mono Sex Tapes]
02. SALFUMÁN - Ramen Mezcla [Love Our Records]
03. Nima - No Speech Sensuality {Harsh Riddims}
04. Pamela and her sons - Vase Break {Harsh Riddims}
05. Divine Interface - Galleria Mall Love {Harsh Riddims}
06. Divine Interface - notmyscene {Harsh Riddims}
07. TanKorean - O'Clock [self-released]
08. C Powers & CH ROM - 123LuvDub [CGI]
09. Love Letters - Mmmm Cleft [HELP]
10. French Montanta & Coke Boys - Make Money [Self-released]
11. Stefan Ringer ft. Alexis & Fit of Body - Fri Sat Nite [Black Catalogue]
12. Boy Harsher - Lust [Soft Science/ Night People]
13. Aigrefou - Permafrost Sperm Toss Cryogenics #4 [Self-released]
14. G i N K O - Ginko1 [Self-Released]
15. Pamela and her sons - DRESSUP! [Self-released]
16. Jesse Ruins - Talk to Alicia [Desire]
17. Snowbride - Breathing Neon, My Sweet [Stickfigure]
18. Fit of Body & TWINS - "Jam" {Harsh Riddims}
19. Eiliyas - OK Why Not {Harsh Riddims}
20. Pyramid Club - Practice 4/22/15
21. Waka Flocka Flame ft. Whoo kid & Gucc i- Against all Odds [Self-released]
22. Sizzle - Lit [Self-released]
23. Emma Stamm - Jigglypuff's Song [Self-released]
24. Nicholas Nicholas - Keychain II [Miscreant]
25. TAKAHIRO MUKAI - #151 {Harsh Riddims}
26. Coughs - Narwahl [Load]
27. Bluntfang - FLEX (FANGSTYLE) [Self-released]


Mixtape : Lenparrot

C'est derrière le patronyme de Lenparrot que le Nantais Romain Lallement, par ailleurs musicien de Pégase et chanteur émérite de Rhum for Pauline, ébauche en solitaire une escapade dans les contrées d'une pop minimale et synthétique et dont le maxi Aquoibonism à paraître mi-avril sur Atelier Ciseaux constitue le premier jalon. Accouchant de mélodies dont l'épure met à la fois en lumière les vocalises androgynes proches de la perfection du jeune homme et le travail de production co-signé Maethelvin et Olivier Deniaud, Lenparrot met déjà tout le monde d'accord avec les deux morceaux déjà déflorés que sont Les Yeux en Cavale et A Fake Prophet, entre retenue, grâce et sensibilité. Histoire de se familiariser avec son univers aux subtiles références, nous lui avons soutiré une mixtape à écouter ci-après.

Mixtape

00. Excerpt from JL Godard's 'Bande à Part' Madison Scene
01. Magma - Spiritual
02. John Cale - Fear is a Man's Best Friend
03. Lenparrot - Banshee Beat (Unreleased Demo)
04. Broadcast - Michael A Grammar
05. Badbadnotgood - Vices
06. Mild High Club - Windowpane
07. Jack Name - Waiting for Another Moon
08. Family Portrait - It Turns
09. Harry Nilsson - One
10. Women - Cats in the Bath (Eyesore)

Audio


Mixtape : Moutain Bike

Mountain-BikeLes quatre Bruxellois de Moutain Bike, adeptes d'une dirty-pop aussi saine qu'un coup de manche de bon matin, sortent leur premier album aujourd'hui sur Humpty Dumpty Records. Éponyme, bien branlé, sans aucun temps mort et ramassant cinquante ans de pop music en onze morceaux à la géniale instabilité, retroussant d'imparables mélodies au revers d'une électricité savamment domestiquée, celui-ci s'écoute d'une traite comme on épanche sa soif un soir d'hiver. Histoire d'imaginer une vision à 360° de leur univers, on leur à soutiré une mixtape, à écouter et télécharger ci-après, sachant que le groupe sillonnera en long et en large l'Hexagone au printemps de cette année.

Moutain Bike Mixtape

01. Unknown Mortal orchestra - Thought Ballune
02. Real Estate - The Bend
03. Beck - Asshole
04. Double Veteran - Beach Life
05. Jay Reatard - Gamma Ray (Beck cover)
06. Cosmonauts - What Me Worry
07. Moonheart - I Hate Myself
08. Paperhead - Do You Ever Think Of Me
09. Parquet Court - Borrowed Time
10. POW! - Switchboard Scientists
11. Snake Flower 2 - Flight Of The Navigator
12. Sonic Chicken 4 - Only Lose
13. Pirate Love - Laughing Gas
14. Sparklehorse - Pig
15. The Easybeats - Made My Bed, Gonna Lie In It
16. The Intelligence - (They Found Me On The Back of) The Galaxy
17. The Limiñanas - Alicante
18. Unknown Mortal Orchestra - Strangers are Strange
19. Syd Matters - Someday Sometimes

Tracklisting

Mountain Bike – Mountain Bike (Humpty Dumpty Records / La Baleine, 27 janvier 2015)

01. Word Land
02. I Lost My Hopes (in Paradise)
03. Everything But A Gift
04. Russian Roulette Casino
05. Just Good Friends
06. Is That All About Money ?
07. Cigogne
08. Torture
09. 'Got Power
10. Hanging Around
11. Japanese Guitar


Mixtape : Roger West

Roger West - Wasted HouseLe jour où officiellement plus personne, ou presque, n'est Charlie, et où toutes individualités versatiles reprennent le pas sur ce troublant et fragile rêve collectif, Amédée De Murcia, fiché des services d'In Paradisum pour ses travaux solitaires avec Somaticae (lire) et ceux plus communautaires au sein d'Insiden (lire), se fait désormais scéniquement dénommer Roger West (lui + lui = 90), patronyme sous lequel le producteur Lyonnais s'écarte des sonorités noise-industrielles qu'il tripatouille habituellement pour prendre un malin plaisir à déconstruire des tubes dance innommables, chinés sur des compilations appartenant à sa petite amie, et donner ainsi corps à l'EP Wasted House paru aujourd'hui sur la structure parisienne qu'on ne présente plus (lire). Si le contexte et la matière sont donc de facto plus légers, le résultat en quatre titres de cette transmutation ironico-hantologique s'avère aussi fascinant que rafraîchissant, à mi-chemin des fractales de Numbers, Actress ou des disques de Lee Gamble sur PAN, en invitant l'auditeur à s'abandonner sur une piste de dance n'ayant jamais véritablement existé. En plus du disque à écouter en intégralité, et en sus d'une mise en images du morceau phare End House réalisée par Hugo Saugier, une mixtape délayant les influences de ce projet est à glaner ci-après.

Mixtape

01. Lee Gamble - 3,4 Synthetics
02. Opn - Zebra
03. Jérôme Noetinger & eRikm - Skies of Blue
04. Galaxy 2 Galaxy - Timeline (slow)
05. Actress - Crushed
06. Lando Kal - Help Myself (slow)
07. Roger West - Flush House
08. Herva - Jointless
09. Basic House - Perishing
10. Aki Onda - Flickering Ligths
11. Roger West - End House
12. V/Vm - Blue Things (baby's got)

Audio

Vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=I2z2xNrzAy0

Tracklisting

Roger West - Wasted House (In Paradisum, 19 janvier 2015)

01. Moldy House
02. Washing House
03. Soaked House
04. End House


Exclusive mix : Maxime Iko

Maxime Iko - Dario's Cage EPJ’aime l’étrange, les profondeurs, la part sombre des gens et des lieux, les ambiances inquiétantes. Les films d’horreur, les contes et les mythes m’inspirent beaucoup : je suis fan de Carpenter, Lewis Caroll ou Dario Argento. Ca doit être les restes de ma période gothique, que j’assume totalement car elle m’a permis de découvrir l’électro et l’indus. Et puis danser dans un château fort sur Kraftwerk, c’est énorme ! Quand je mixe, j’aime provoquer les réactions des gens, donc pour moi il est impératif que le groove soit érotique. Pour moi, le sexe et la musique sont étroitement liés. D’ailleurs l’érotisme m’inspire beaucoup. En 2011, Maxime Iko nous révélait ce pourquoi Maxime Iko faisait du Maxime Iko (lire), et force est de constater qu'avec le temps les intentions sont restées identiques, s'admonestant même avec un surplus d'assurance. Sortant ce 12 décembre un troisième EP, Dario's Cage, via le label de Rework, Love Yeah, celui qui enfièvre toujours le Rex Club avec ses soirées Cockorico nous a concocté un mix, à écouter et télécharger ci-après, à l'image de ses productions, entre intensité et sensualité, hypnotisme techno et résonances gothiques.

Mixtape

01. NYMA & Carreno is LB - Mercurio / Items & Things
02. Bent Boys - Walk the night / Jc Records
03. Demian - Lucha Libre / Correspondant
04. Soulphiction - Ann Arbor / Musik Krause
05. LL Cool J - Droppin'em (Magda & NYMA Space Odyssey) / DTR
06. David Mayer - Fortune / Paso
07. Jimmy Edgar - Frequency / Music Man Records
08. NYMA & Carreno is LB - Sphere / items & things
09. Dubspeeka - Bully - idéal Audio
10. Maxime Iko - Hôtel J Girl / Loveyeah
11. The Persuader - Transform Human / Stockholm LTD
12. Gaiser - Say What ? / M_nus
13. Patrick Topping - Forget / Hot Creations
14. Fairmont - Boa (Chloé Remix) / MFR
15. Chelsea Wolfe - The Warden (Maceo Plex Remix) / Unreleased

Audio


Mixtape : Happy Meals

Happy MealsLe duo made in Glasgow Happy Meals a sorti le 10 novembre dernier son premier LP, sobrement intitulé Apero, et constitué d'une demie douzaine de chansons oscillant avec légèreté entre les Pealing Lights, version Lucifer, et les Chromatics de Night Drive, chanté par Suzanne Rodden avec un français approximatif comme on l'aime et un accent scottish bien de chez eux. Avec Lewis Cook, déjà à l'oeuvre au sein de The Cosmic Dead et Mother Ganga, ils remportent haut la main ce pari si vite pris, peu souvent tenu, de gravir la montagne de groupes dont ils s'inspirent pour créer une pop électronique, barrée et sinueuse, dans laquelle on aime à se fourvoyer sans aucun autre questionnement que le plaisir de l'écoute. Et du dodelinement de cervicales. Histoire de mettre en lumière le propos qui précède, on leur a demandé une mixtape qu'ils nous servent sur un plateau, flanqué du nom de Digestif et s'étirant de Madona à Saada Bonaire en passant par la synth-pop eighties française avec Deux et Martin Dupont. Apero + Happy Meals + Digestif, c'est l'heure de la pose casse-croûte. Bon appétit.

Mixtape

01. Transmuteo - Motivational Holography Suite
02. Jerry Paper - Fuzzy Logic
03. Madonna - Holiday
04. Tonsstartsbandht - 5ft7
05. Vono - Tanzstunde
06. Deux - Everybody Dance
07. Michael Ozone - Perfect Systems
08. Saada Bonaire - You Could Be More As You Are
09. Altered Images - I Could Be Happy
10. Martin Dupont - Your Passion
11. Operating Theatre - Eighties Rampwalk

Tracklisting

Happy Meals - Apéro (Night School, 10 novembre 2014)

1. Crystal Salutation
2. Electronic Disco
3. Altered Images
4. The Age Of Love
5. Visions Of Utopia
6. Le Voyage

Audio

Vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=fnwnqXmgnyo


PERMALNK MXXXTP

MXXXTP_coverLe label parisien PERMALNK 3.0 a fait paraître le 22 septembre dernier sa première compilation Opaq Glitter sur une clé USB réunissant en mode aléatoire des artistes nés de la faille digitale tels que Alley Catss, Bataille Solaire, Torentus, Samuelspaniel et Le Matin - les deux derniers cités étant à l'affiche de la première bamboule estampillée 100% expé-vaporwave-kawai-acidulés du label qui se tiendra vendredi 14 novembre au Monseigneur avec le duo marseillais Ideal Corpus en tête de gondole (Event FB). Aussi facile à déchiffrer qu'un code htlm, la musique dégoisée par PERMALNK se situe à la frontière tenue entre avant-garde musicale dématérialisée et art numérique, ayant connu k-2000 en même temps que le grand bug de l'an 2000, et tient tout autant de l'hédonisme que de l’éphémère, tel que le prodigue encore aujourd'hui Amdiscs. Dans le viseur, un EP d'AyGeeTee et Kinlaw prévu le 8 décembre avec des remixes de Jono Mi Lo, Karmelloz, Fauna et Samuelspaniel, dont un extrait se niche en toute fin d'une mixtape qu'on a soutiré pour l'occasion à Maxime Aƥrịḻe, l'un des deux sparring partner de cet inter-zone.

PERMALNK MXXXTP

Tracklisting

01. Walton - City of God
02. 12Teen - KickDrum
03. Hosmoz - Drox
04. Subcode - Smokey Smile
05. Dj Dsl Connect - Dat Pharm
06. Tiltmode - Infinity Song
07. Gronos1 - Been Seeing That Light
08. DJ Paypal x 333 Boyz - Connect
09. Actress - Murder Plaza
10. Lorenzo Senni - Forever Headline
11. Poorsche - Gonna Anna Da Bad
12. Endloskosmos - Summer Night
13. DJ_rubenstuddard69 - Not Seapunk
14. AyGeeTee x Kinlaw - Kos Bir (Fauna Remix)

Party!

MONSEIGNEUR-Site-internet

On vous fait gagner cinq places. Envoyez vos nom et prénom à l’adresse hartzine.concours@gmail.com ou remplissez le formulaire ci-dessous. Les gagnants seront tirés au sort demain midi.

[contact-form-7 id="21274" title="Concours post"]

Audio


Trdlx Mixtape - Transient Festival

Trdlx Mixtape
Partie prenante de la programmation de l'excellent Transient Festival, qui aura lieu du 14 au 16 novembre à Mains d'Oeuvres (concours), le duo parisien Trdlx se pose là, en fer de lance du jeune label parisien VoxxoV Records - proche des confrères de SWQW - , prêt à dégoiser sa voie médiane entre électronique lynchienne et respiration organique, entre ambiant volubile et IDM addictive. Récents auteurs de l'album Dystopia, révélé en juillet de cet année, Boris Haladjian et Thibault Czukonyi offrent une mixtape, à écouter et télécharger ci-après, en forme de délectable avant goût de ce que le Festival nous réserve.

Mixtape exclusive

Trdlx x Hartzine - Transient Festival by Hartzine on Mixcloud

Tracklisting

01. Die Fantastichen Vier - Krieger (Aphex Twin Baldhu Mix)
02. Ike Yard - NCR
03. Tuxedomoon - Sarabande en bas de l'escalier
04. Valerio Tricoli - Hic Labor IIIe Domus et Inextricabilis Error
05. Ulver - Lost In Moments
06. Loess - Brumal
07. Richard Devine - Randale
08. Alva Noto + Ryuichi Sakamoto with Ensemble Modern - Grains
09. Shadow Huntaz - Roar
10. 69db - Stones in the background
11. Squarepusher/AFX - Freeman Hardy & Willis Acid
12. Fennesz - Only the Poor Have to Travel
13. ANBB - Katze
14. Biosphere - Antennaria

Audio


Automelodi - FriedrichshainMelodi Mixkassette

AutoXavierx3

Photos © Simon Grenier Poirier

Après un passage remarqué à l'Espace B le 3 octobre dernier afin de présenter son ultime Surlendemains Acides (lire) paru l'année passée sur Electric Voice Records, le Canadien Automelodi nous envoie d'Allemagne une FriedrichshainMelodi Mixkassette à découvrir et télécharger ci-après en exclusivité. Pas mieux pour finir la semaine. Une façon pour Xavier Paradis de vous dire merci de votre soutien et de votre présence.

Mixtape

Automelodi - FriedrichshainMelodi Mixkassette

01. Essaie Pas - Retox
02. Violence - La Spirale abîmée
03. Further Reductions - Death To The Beat
04. Kofe - Lomanye Plyaski (Кофе - Ломаные Пляски)
05. S.M. Nurse - Mort Automatique
06. Xarah Dion - Du Désert au jardin
07. Liz et László - Je ne suis là pour personne - remix (extrait)
08. Automelodi - Encore sous la pluie
09. HNN - Tes Mots
10. Sarah Mandiano - Ombre Chinoise (version longue) (extrait)
11. Square - Timide mais humide
12. Ming - Hato No Chushin - Remix
13. Metal Boys - Disco Future (extrait)
14. Cha Cha Guitri - Monsieur Madame
15. Further Reductions - Flesh And Fantasy (2009 demo)

Tournée

21.10. FRANKFURT - Elfer
23.10. AMSTERDAM - Paradiso @ Dark Allies
25.10. SAINT PETERSBURG (with Cold Cave)
26.10. MOSCOW (with Cold Cave)

D'autres dates ?


Tsantza - Classiques anti-victimes mixtape

Pour la petite histoire, la photo qu'on te file pour la mixtape c'est un jeune qui a volé le laptop de Jean-Baptiste, qui a pris une photo de lui, l'a mise sur l'ordi, et s'est fait sauter par la police... du coup on a récupéré l'ordi, nos prod et... sa toph de fils de.... Tsantza est le projet analo-techno de deux échappés de Night Riders, projet dénommé ainsi en hommage aux réducteurs de têtes indiens Jivaros. Explications : l'idée était de proposer une approche hardware avec très peu de machines, développer une méthode, enregistrer live et improviser sur certains thèmes préalablement composés. Le but était aussi de travailler dans une idée très rythmique mais beaucoup plus lente et lourde que les tempos utilisés dans le genre depuis longtemps, l'esprit deep du truc, bien cérébrale, et pas très bling. Après la seconde face de leur cassette à paraître en novembre sur Svn Sns Rcrds AA1 dévoilée il y a quelques jours par The Drone (lire), les deux Tsantza nous donnent à écouter la première A1, qui, en plus d'avoir un nom facile à retenir, colle parfaitement à leurs dires. En prime, ils nous ont confectionné un mix vinyle one shot enregistré à Château d'Eau sagement intitulée Classiques anti-victimes. C'est une mixtape que l'on pourrait qualifier de classics, et anti-élite, très orientée garage et dub 2000, house de rasta, ambiance mystiques, minimal et voodoo. Je dirais que même si c'est très éloigné de notre son, c'est le genre de musique qui nous a le plus influencés : les mélanges improbables, l'approche futur, et le truc des mouvements underground hyper fédérateurs, tout comme les ambiances, le mix "à l'arrache" hyper orienté dub, avec rewind schlagos et tout le folklo jamaïquain. Aussi on a préféré ne pas mettre la playlist pour que l'auditeur ait son propre point de vue. Dans cet ordre d'idée, il y a un maxi hyper limité hors-album de Sbtrk caché dans le mix - qui l'eut cru, hahaha. Oui, qui l'eut cru. Tsantza sera en concert ce vendredi 17 octobre avec Geena au 114 (Event FB).

Audio (PREMIERE)

Mixtape


Who are you Berceuse Heroïque?

S'il fallait reconstituer dans un temps futur ce qu'a bien pu être la genèse du label Berceuse Heroïque, tout en dépeignant l'esprit qui y présidait, les historiens de la chose musicale seraient somme toute bien emmerdés : un patronyme tiré d'un morceau du compositeur français Claude Debussy, des bribes éparses d'interview de ci, de là, un blog, un profil Facebook à la logorrhée nihiliste et cryptique, soit au final rien de tangible pour faire tenir un début d'approximation quant au chemin consciemment emprunté par KEMAΛ. Une saillie quand même, indicative, dans les pages d'un Tsugi consacrées à l'underground techno en mai 2004 : "Les membres de la classe ouvrière ne sont pas censés s'amuser à faire de l'art, on est donc voué à l'échec. Ce label ne grossira pas, on fera des disques jusqu'à ce qu'on n'ait plus de fric." Si KEMAΛ n'est pas du style à s'épancher sur sa vie, ses envies, ses projets, d'autant plus avec le quidam de journaliste, il ne reste donc plus que le concret - les disques, l'esthétique - pour donner le la d'une structure n'ayant pas l'once d'un plan promo pour chacune de ses sorties : chaque maxi couché sur bandes est en suivant streamé sur soundcloud, pas de version snippet à la con, ceux voulant s'enquérir des disques sont alors priés de jouer la montre sur les sites de vente par correspondance - tel Honest Jon - pour faire sien l'un des trois cents exemplaires de chacun d'entre eux. KEMAΛ ne sort pas de cassettes, que des vinyles, jamais repressés. Le logo, les flyers, tout comme les pochettes témoignent d'une agressivité militante, d'une défiance anarcho-libertaire à l'adresse d'un ordre établi et verrouillé politiquement. L'aigle se suffit à lui-même pour symboliser la tendance, dure sur l'homme : pas de prisonniers, pas de connivences. Les photos ronéotées servant d'artwork, tirées des plus sales pages de l'Histoire, sont juxtaposées à des citations lourdes de sens, extraites pour la plupart d'auteurs d'hier et de journaux d'aujourd'hui.

tumblr_n5tl6q1gfq1tyigv8o1_1280

L'orientation musicale est multiple, presque inconciliable dans ses ramifications propres. Proche dans la démarche de labels tels que The Trilogy Tapes de Will Bankhead, Opal Tapes de Stephen Bishop, PAN de Lee Gamble, de l'américain L.I.E.S de Ron Morelli (lire) ou du français In Paradisum (lire), avec notamment Qoso et Low Jack, les sonorités professées s'égrainent des faisceaux les plus bruitistes de la musique électronique contemporaine - tel l'Ekman de Reform ou le Vereker de Murder License -, à des plages d'ambient plus que perchées - Hole du Russe Gesloten Cirkel, Dynasty du Suédois Koehler -, en passant par des édits disco signés Duster Valentine, Jamal Moss ou Japan Blues avec The Brasserie Heroïque (lire). Et ce, sans omettre le sous-label créé dans une optique de réédition documentaire, agrémenté de relectures contemporaines, ayant sorti coup sur coup un double LP consacré à la musique folklorique grecque intitulé Anastenaria flanqué de deux remixes de Pete Swanson et Vatican Shadow, et une réédition du 12" Smell of Metal de Charles Hayward, batteur anglais du milieu du vingtième siècle et fondateur de This Heat, bardé de relectures de JD Twitch et Maxmillion Dunbar. S'il fallait une analogie quelconque à établir avec les quelques décennies écoulées, le curseur serait difficile à situer, quelque part entre les bombardiers techno hollandais du début des années quatre-vingt-dix à la Bunker Records et les chantres du DIY à la Crass de Penny Rimbaud, d'une Angleterre chevauchant le punk pour se vautrer dans le stupre et l'acier d'une musique industrielle telle que congédiée par Genesis P-Orridge et consorts. Sans états d'âme, on passe de la techno martiale de L'estasi Dell'oro avec notamment l'edit Kingdom For A Kiss remixé par Unit Moebius, à la house bien pétée du dernier venu Hodge avec .

tumblr_n43bz6gYIH1tyigv8o1_1280

Ekman, autre personnage énigmatique ayant tout de même accepté de se confier à nous en avril dernier (lire), lâche sans détour : "On se concentre surtout sur la musique, et ça fonctionne [...]. Il a, comme beaucoup de gens bien, ses propres psychoses au lieu d’être dans l’hystérie collective comme les gens « normaux »". Pas de crampe du cerveau inutile donc, juste un état d’esprit, comme l'indique d’ailleurs KEMAΛ à qui veut bien l'entendre : "Listen to the edits. They are RAW as our others releases. BH = RAW. No genre.." C'est ainsi que quand les deux derniers cités préparent chacun un mix afin de pitcher la label night du label vendredi 26 septembre à Petit Bain, avec Koehler en sus, les résultats, à écouter et télécharger ci-après, sont radicalement différents. Le rendez-vous est donné (Event FB), pas de pitié pour les manquants.

Mixtape

Audio


Mixtape : Fitzcarraldo - Venus In Blue

Venus in BlueFitzcarraldo c'est Antoine Remise déjà auteur d'une belle mixtape en mars de l'année passée sous un autre alias, Chocomousse (écouter). Remettant le couvert à la lisière d'un été agonisant, celui ayant repris comme patronyme le titre d'un film avec Klaus Kinski d'Herzog, et par ailleurs fine lame du label parisien Huble, ne se départit aucunement d'un érotisme suave et humide lui collant à la moustache. Venus In Blue est à écouter et télécharger ci-après.

Mixtape

01. extrait de Le Mystere Koumiko (Chris Marker)
02. Young Marco - Edit Service 10
03. Max Berlin - Elle et Moi (Joakim remix)
04. Marbert Rocel - Lax Sax (Philipp Stoya remix)
05. Kalabrese - Make Love Disco
06. Bob Moses - All I Want
07. Francis Bebey - Bissao (Pilooski edit)
08. Yesco & Ricardo - La Burundunga
09. The Twins - Trulywood
10. Phil Kieran - Rocket Ship
11. Holger Hiller - Das Feuer (Pilooski edit)
12. The Beatles - Because (Kusuma edit)
13. Cheval Fou - La Fin de la Vie, le Début de la Survivance
14. CPİ - Proceso
15. The Twins - Water Coaster
16. Todd Terje - Johnny and Mary


Mixtape : Deviant Lads

IMG_8201

Photo © Olivier Strauss

Le duo de DJ producteurs parisiens Deviant Lads offre une mixtape, en écoute et téléchargement ci-après, histoire d'annoncer sa prochaine grosse semaine qui sera placée plus sous le signe des sonorités électroniques réfrigérées que d'un soleil décidément en berne. On en a profité pour poser cinq questions à ces alchimistes du podcast, récents auteurs de quelques édits dont Aria, dans la droite lignée de groupes transgenres tel que Red Axes.

Audio

Deviant Lads l'interview

Comment vous-êtes vous rencontrés ? Comment est né Deviant Lads ?

E : On s'est rencontré sur les bancs de la faculté de médecine de Montpellier il y a maintenant six ans. Avec le temps, on s’est rapproché, on a commencé à parler de musique, à faire la fête ensemble. Je jouais de la guitare dans un groupe avec des potes, un peu de funk, un peu de disco, de vieux rock, et Romain mixait déjà. J’ai arrêté mes études de médecine à la fin de la quatrième année pour venir à Paris et c’est l’éloignement qui a créé le projet, je crois.

R : Pour ma part j'ai continué le cursus médical, je suis aujourd'hui interne en psychiatrie. Lorsqu'on était séparé, on échangeait beaucoup à propos de musique, et quand je suis arrivé à Paris en novembre dernier, il était évident pour tous les deux que nous allions en faire ensemble !

Comment décririez-vous Deviant Lads et qui sont vos plus grandes influences pour ce projet ?

E : Ce qu’on aime dans la musique électronique, c’est la possibilité de créer une atmosphère sur une longue durée. Emmener les gens avec nous. On a sûrement une vision assez lyrique ou romantique de la fête.

R : Un artiste transgenre comme Andrew Weatherall nous passionne. Capable d'influencer pendant des dizaines d'années le rock anglais indépendant, puis de jouer une techno lente acide et subtile jusqu'à aujourd'hui... Quel éclectisme et quelle longévité ! Pour parler de mouvances actuelles, je pense à la chaleur d'Innervisions ou de Hippie Dance, à la froideur subtile de Life and Death, le tout catalysé par l'énergie déviante de labels comme Correspondant ou Kill the DJ.

E: Ces gens-là, mais il y en a beaucoup d’autres, ont participé à l’essor d’un style musical à part entière, dans lequel on se sent à l’aise. Ca nous parle. C’est inventif, c’est dansant et c’est riche en sonorités, ça passe par plein de styles différents.

Votre art de la mixtape, c'est avant tout le résultat de votre activité de diggers insatiables ? Où traînez-vous pour trouver votre bonheur ?

R : On observe la scène électronique depuis des années, et on se constitue au fur et à mesure une collection de disques/vinyles/mp3 (le débat sur le format ne m'intéresse pas), en prenant du temps, et de ce fait en s'éloignant de l'idée du "tout, tout de suite" parfois en vigueur aujourd'hui.

E : Je cherche surtout la musique sur internet, j’ai une longue liste d’alertes sur des sites comme beatport, juno… Après évidemment, on se balade sur soundcloud et le reste des réseaux sociaux.

J'imagine que vos trois morceaux sur votre soundcloud ne sont qu'un début. Quels sont vos projets en terme de production ?

E : On est en pleine avancée de ce côté-là. On achète du matos, on rencontre des gens, ingé son, producteur... Les morceaux sur notre soundcloud sont des sortes de previews de nos productions à venir. L’idée serait de sortir un EP avant la fin de l’année. Trois ou quatre morceaux, ou deux morceaux, deux remixes… On ne sait pas encore. Mais c’est l’idée.

Enfin, pourriez-vous nous présenter votre mixtape ?

E : Comme c’est le début de l’été, on s’est dit qu’on allait faire un truc très froid, très sombre !

R : Je suis assez content de cette tape. L'ambiance est très sombre en effet, mais le tout est assez cohérent je crois. En tout cas, on s'est fait plaisir en l'enregistrant, et je pense que cela se sent. Bonne écoute !

Dates

15.07 @ Batofar - Beware Collective
17.07 @ Nuba - Galactica
19.07 @ Karambole - Deviant Night

Mixtape

01. Scratch Massive - violin side
02. John Talabot - Without You
03. Jennifer Cardini, David Shaw - In The Ballroom
04. Thomash - Candomble (Dreems Remix)
05. St. Savor - Savor's Dream
06. Remote - Alcyone (Matt Walsh Remix)
07. Frankey, Sandrino - Save
08. DJ Tennis - Floating Boy (Self Portrait)
09. My Favorite Robot - Window To Vertigo
10. Mijo - Para Pura
11. David August - Epikur
12. Agents Of Time - Polina