Après s’être mis à nus en 2015 avec un Sick Pig à l’EBM aussi ronde et galbée qu’on peut l’être quand on porte un bagage minimal et indus, et avoir annoncé la sortie en décembre dernier de leur EP Trashbag, repoussé au 15 avril prochain mais toujours prévu chez Visage Musique, le tandem montréalais redéfinit plus avant la silhouette technoïsante de sa synth pop avec Touch, dont on se régalera les oreilles ci-dessous.

Trompeusement, Touch n’est pas tactile. Et même, il s’extrait de tout rapport aux sens hormis l’ouïe et se susurre comme une incitation troublante au contact défendu, se lit comme une provocation bravache à dépasser l’interdit mais réfrène l’impulsivité du geste par une distanciation glaciale mesurée jusqu’à la frustration. C’est un jeu sur la retenue que nous propose la voix grave et lascive d’Hollie Hensman, et Derek George de soutenir le vice de sa complice par un entrelacs d’accords et loops obsédants étalés sur neuf minutes trente de pulsations discrètes comme un pouls à fleur de peau. Écoute autorisée, mais coït interdit.

Audio