Nice Nice – Extra Wow

up-nice_niceDéjà tout petit, j’étais bien agité et pas très sérieux. Mes professeurs ne cessaient d’ailleurs de me le faire remarquer. User mes jeans sur les bancs de l’école avec mes potes en buvant des bières et bouffant des pills était une routine dans laquelle nous nous enfermions et qui nous permettait de voir le monde à travers un prisme multicolore. Et le prof de toujours me faire la morale : « Mr Trash, vous n’avez pas honte de laminer la cervelle de ces enfants de 9 ans ? Et à 25 ans, il serait peut-être temps de quitter le CM2, non ? ». C’est à cette époque que j’aurais aimé avoir un morceau comme On and on dans mes écouteurs. Montée de percussion noyée dans un brouhaha mécanique, cristallisant la frustration la génération ritaline. Que résonne l’alarme, nous peignons à coups de cocktails molotov sur des vrombissements de machine et beats répétitifs qui rappellent le Stealing Fat des Dust Brothers. Chaos, confusion, boucles à profusion.
Extra Wow ? Voilà un nom qui correspond parfaitement au premier opus du duo de Portland, Jason Buehler et Mark Shirazi, plus connus sous le pseudonyme Nice Nice. Une excellente surprise qui caresse la joue avant de la fracasser d’un crochet bien violent. Les deux comparses ne s’embarrassent d’aucun clichés, passant du drone synthétique au dark-psyché, tout en jammant sur du post-rock tropical, rien n’effraie ce jeune combo qui fait déjà trembler Gang Gang Dance et The Battles. Une nouvelle réussite que l’on doit une fois de plus au label anglais Warp qui décidément s’éloigne de plus en plus des rythmiques binaires qui ont fait sa légende, sans pour autant délaisser le dépistage d’artistes défrichant la musique expérimentale.
Ici les mélodies prennent des tournures fantasmagoriques. See Waves détourne surf-musique en électro-noise-pop et croise Quicksilver’s World Cup avec la grande chasse aux requins de Hunter S. Thompson. Rompu à tous les excès, le duo se fait aussi trivial que tribal (Set And Setting, One Hit), se livrant sans limites et parcourant un vaste panel d’harmonisation, dévoilant différentes atmosphères au fil des écoutes : psychédéliques sur Make It Gold, New-Age sur New CascadeExtra Wow ressemble à un melting-pot de ce qui pourrait se faire de mieux cette prochaine décennie, chaque track ayant sa touche bien à lui. Nice Nice nous a pondu un bel œuf de Pâques, en forme de matriochka, qui en plus nous offre trois track bonus, dont l’indispensable Ark Drum. A ne pas laisser tout de même à la portée des enfants, enfin moi je dis ça, je ne dis rien… Une petite pilule ?

Audio

Nice Nice – See Waves

Video

Tracklist

Nice Nice – Extra Wow (Warp, 2010)

1. Set and setting
2. One hit
3. A way we glow
4. On and on
5. Everything falling apart
6. Big bounce
7. See waves
8. A vibration
9. A little love
10. Double head
11. Make it gold
12. New cascade
13. It’s here
14. Extra wow (Aternate) (Bonus Track)
15. Ark drum (Bonus track)
16. We Stayed (Bonus track)