Le son de la semaine

Essaie Pas – 514 376​-​9230

today13/01/2014 269

Arrière-plan
share close

Si le duo Montréalais Essaie Pas a sorti sur la pointe des pieds en novembre dernier le très abouti EP Nuit de Noce via Teenage Menopause et Malditos Records, pas sûr que ce dernier reste confiné à sa notoriété d’estime que la mémorable release party du 16 novembre dernier Aux Douches ne fit qu’intimer un peu plus. Alliance de la canadienne Marie Davidson, multi-instrumentiste agissant parallèlement au sein des Momies de Palerme, et du français Pierre Guerineau, ingénieur du son et producteur de bon nombre de nos marottes – de Dirty Beaches à Femminielli en passant par Bataille Solaire – , Essaie Pas entremêle synth-pop eighties et guitares délétères, élégance et expérimentations dans un même creuset vespéral, grimant ses obsessions d’un spectre s’étirant de la sensualité incarnée par Elli et Jacno – avec une reprise d’Anne Cherchait l’Amour comme référence explicite – à l’étrangeté sussurée d’un David Lynch, comme en témoigne sur les grandes largeurs 514 376​-​9230, ci-après en écoute, où le temps semble suspendu aux aspérités poétiques du morceau.

Essaie Pas sera en direct ce soir à 22h sur France Inter et en concert demain dès 19h aux côtés de Jessica 93 à la Galerie Agnès B (6 rue du Jour, 75001) dans le cadre du lancement d’une exposition dédiée à l’univers pictural de Teenage Menopause (Event FB). On y retrouve d’ailleurs certaines œuvres de Jo Llcool par ailleurs responsable de la vidéo de Carcajou d’Essaie Pas.

Audio

Vidéo

Tracklisting

Essaie Pas – Nuit de Noce (Teenage Menopause / Malditos Records, 16 novembre 2013)

1. Carcajou
2. Anne Cherchait l’Amour
3. Tout Est Jeune
4. 514 376​-​9230
5. Hey Hey
6. Devotion

Écrit par: Thibault

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

HZ since 2007

Hier, sans aucune forme de prétention, nous cherchions à transcrire et à réfléchir notre époque. Curieux et audacieux, défricheur passionné, nous  explorions  sans oeillères et à travers un contenu éditorial toujours riche
et exigeant l’ensemble des strates qui composaient le monde bouillonnant de la musique indépendante, ses marges souvent nichées dans le creuset du web comme le halo médiatique qui entourait certains. Mais çà c’était avant. Aujourd’hui, on fait ce qu’on peu !

Contact us

doner dooner

dieu vous le rendra….

0%