Featured

Broken Deer – My Heart’s in the Highlands

today28/03/2013 17

Arrière-plan
share close

Broken Deer est le projet folk expérimental de Lindsay Dobbin, jeune Canadienne originaire d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, aujourd’hui installée dans la province du Yukon, vaste territoire presque aussi grand que la France et peuplé de seulement vingt-cinq mille habitants. Considérations qui pourraient s’avérer vaines si la multi-instrumentiste – proche dans sa respiration musicale de Liz Harris de Grouper (lire) – n’embarquait pas l’auditeur dans sa communion avec une nature qu’elle convie sur ses enregistrements lo-fi, sur magnétophone, non loin de Whitehorse, la plus grande ville de la région et qu’elle décrit sur son blog. Le vent, les loups, les rivières, la neige et même l’aurore boréale hantent d’intimes et solitaires ballades entonnées par Lindsay, édifiant ainsi de d’incomparables paysages sonores où l’ouïe se substitue subtilement à la vue. La délicate My Heart’s in the Highlands, suspendue gracilement à quelques notes de piano chevrotantes, est extraite de Polaraura – crépusculaire EP paru le 27 mars – et oniriquement mise en images par Heather Rappard, déjà auteure de la somptueuse vidéo d’Hey Mother Death, You Left Me (lire). Âmes sensibles, ne pas s’abstenir.

Vidéo

Écrit par: Thibault

Rate it

Article précédent

Albums

Mogwai – A Wrenched Virile Lore / Les Revenants

L'esprit vagabond, le regard aspiré par le vide, une modulation spectrale se dessine peu à peu dans les écouteurs et embrasse d'un même mouvement les teintes diaphanes du présent immobile et celles grisâtres d'un passé racorni de mélancolie. Le visage fouetté par le vent, la pluie déchirant chaotiquement le ciel, la musique inoculée par la bande à Stuart Braithwaite s'appréhende comme il se doit, tel un hymne contemplatif, transcendé d'une irrépressible volonté de […]

today28/03/2013 60

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

0%