Le son de la semaine

Breeze – Paradise (in a while) / Repent

today03/09/2012 99

Arrière-plan
share close

Le 11 septembre prochain, Hand Drawn Dracula publiera digitalement le single Paradise (In A While) de Breeze, parution doublée d’une sortie cassette à tirage ultra-limité. Comme la plupart des projets défendus par le label patronné par James Meija – longuement interviewé par ici – Breeze est le fait d’accointances amicales, d’un side-project emballant puis d’une collaboration des plus fructueuses. Josh Korody, producteur et architecte d’Elk et de Belief, imagine tout d’abord seul des textures sonores inspirées d’un shoegaze à la Ride – où d’oniriques mélodies filtrent au travers d’un brouillard de distorsions – puis s’entoure d’amis – Kyle Connolly d’Elk et Shawn Dell de Great Bloomers – pour investir son propre studio d’enregistrement, situé à Toronto. Alors rejoint par le bassiste d’Hot Hot Heat, Dustin Hawthorne, un LP prend forme sous la houlette de Leon Taheny (Owen Pallet, Dusted) dont Paradise (In A While) déflore subtilement la teneur, notamment par le biais d’une vidéo signée Adam Seward de Rituals. Si la famille Hand Drawn Dracula s’agrandit, les liens unissant tout ce beau monde ne sont pas près de se distendre, au risque de ne plus rien y comprendre. Un moindre mal en somme.

Audio

Vidéo

Écrit par: Thibault

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

HZ since 2007

Hier, sans aucune forme de prétention, nous cherchions à transcrire et à réfléchir notre époque. Curieux et audacieux, défricheur passionné, nous  explorions  sans oeillères et à travers un contenu éditorial toujours riche
et exigeant l’ensemble des strates qui composaient le monde bouillonnant de la musique indépendante, ses marges souvent nichées dans le creuset du web comme le halo médiatique qui entourait certains. Mais çà c’était avant. Aujourd’hui, on fait ce qu’on peu !

Contact us

doner dooner

dieu vous le rendra….

0%