Zwischenwelt l’interview


La mystique qui entoure les innombrables projets de Gerald Donald/Heinrich Müller ne s’est pas effritée avec le temps. Ex-moitié de Drexciya, l’entité mythique de Détroit dont les turbulences électro-aquatiques résonnent encore dans une bonne partie de l’électro contemporaine, Müller s’est illustré à ses débuts dans un robot-funk lo-fi qui sera le point de départ musical d’Adult et autres Miss Kittin & The Hacker quelques années après, avant de virer radicalement dans une sorte d’électronica de science-fiction majestueuse, abyssale ou menaçante dont il a fait sa marque de fabrique. Coutumier des multi-identités comme d’autres artistes de Détroit dans la même veine, on compte parmi ses incarnations les plus cultes Dopplereffekt, Arpanet ou Der Zyklus, sous lesquelles il a commis une poignée de chefs-d’oeuvre aux thématiques scientifiques sur Rephlex, Clone ou Record Makers.

Plus intraçable que jamais ces dernières années, l’Américain s’est dissimulé derrière quelques remixes ou aux manettes de projets en collaboration avec plusieurs femmes ésotériques venues de nulle part, toujours sous couvert d’un concept plus ou moins hermétique en lien avec les sciences. Après l’obscure Black Replica et le délire tarkovskien Zerkalo, voilà Zwischenwelt, que l’on serait tenté d’approcher comme un girlsband dopplereffektien puisqu’il réunit trois jeunes filles des quatre coins du monde, dont Beta Evers, artiste électro issue de la scène Neue Deutsche Welle des ’80s (qui l’accompagne également sur le side-project Gedankenexperiment sortit sur WeMe Records). Si le Müller est toujours aussi intransigeant sur le concept (le paranormal – l’interview vous l’expliquera bien mieux), il se fait moins opaque, plus carré sur la production, et on retrouverait presque sur Paranormale Aktivität (paru récemment sur Rephlex, label d’Aphex Twin) quelques accents des vieilles sorties Dataphysix des débuts. Quant à l’omniprésence vocale de ces sirènes du monde parallèle, elle pourrait rebuter quelques fans puristes du Müller, mais se révèle au final un ajout rafraîchissant au vocabulaire du producteur.

Malgré un léger assouplissement dans sa stratégie de communication (aucune interview jusqu’en 2009 environ), Müller reste encore très distant dans ses réponses, ne dit presque rien sur son approche musicale (une ou deux questions touchant directement à son travail musical et à ses autres projets resteront sans réponse), et s’en tient à une attitude très conceptuelle, bien en accord avec le secret et l’identité de l’artiste.

Heinrich Müller se produira en tant que Dopplereffekt le 9 juillet à la Machine du Moulin Rouge.

 

The mythology surrounding Gerald Donald aka Heinrich Müller’s countless projects never waned over the years. Former half of legendary Detroit entity Drexciya whose electro-aquatic turbulences still resonate into a great deal of electro productions nowadays, Müller debuted as a (more or less) solo artist with some lo-fi robot-funk that became the musical starting point of Adult. or Miss Kittin & The Hacker years later, and departed into radically different zones afterwards, creating a meticulous sci-fi electronica full of majesty, threats and dark corners that he made his trademark since then. Quite fond of multi-identities like other Detroit artists of his kind, we find among his most well-known incarnations Dopplereffekt, Arpanet or Der Zyklus, through which he committed a handful of science-themed masterpieces on Rephlex, Clone or Record Makers.

Even more difficult to track down these last few years, the American producer was to be found under a couple of remixes and behind several collaborative projects with a number of quite esoteric women coming out of nowhere, revolving around more or less hermetic science-related concepts. After the obscure Black Replica and the Tarkovskian tribute Zerkalo, we now have Zwischenwelt that we could be tempted to approach humorously as a Dopplereffektian girl band as it gathers three girls from all over the world, including German electro artist from the Neue Deutsche Welle era Beta Evers (who also teams up with him on the Gedankenexperiment side-project on WeMe Records). If Müller remains radical concept-wise (this time, paranormal experiences – the interview will provide you with all precisions), he happens to be less opaque and more straightforward music-wise, and, under the layers of ominous eeriness, Paranormale Aktivität (recently released on Aphex Twin’s imprint Rephlex) offers moments that are closer to the early Müller vintage electro sound than he ever got since he departed from it. The vocal omnipresence of his newly-found sirens of beyond may upset a couple of Müllerian purists at first, but it eventually proves to be a refreshing addition to the artist’s vocabulary.

Despite a recent softening in terms of communication strategy (practically no interview until 2009), Heinrich Müller remains quite distant in his answers, discloses next to nothing about his musical approach (a couple of questions too directly related to music content and his other projects were left unanswered), and sticks to a very conceptual attitude that typically fits the secretive identity of our man.

Comment est-ce que la forme sert le fond dans Zwischenwelt (et d’autres projets) ?
How does the form serve the content in Zwischenwelt (and your other projects)? how do you articulate both?

Heinrich Müller : Ce projet n’a de corrélation avec aucun de mes autres projets, c’est un circuit fermé indépendant. Tous les éléments ont été créés dans ce cadre conceptuel et ont nourri ce système. C’était une organisation autarcique, avec sa propre écologie musicale.

Heinrich Müller: There are no correlations with other works, this project an autonomous closed system, all elements were created in this conceptual framework and fed back in this system. It was self sustaining, its own musical ecology.

Comment vous êtes-vous tous rencontrés ?
How did all of you get connected?

Heinrich Müller : Internet était notre méthode principale de connexion et de communication.

Beta Evers : J’avais rencontré Heinrich pendant une mini-tournée avec Black Replica, nous sommes restés en contact après ça. Il a suggéré que l’on travaille ensemble et m’a fait rencontrer les deux autres membres potentiels du groupe (Penelope Martin et Susana Correia), qu’il connaissait auparavant, je suppose.

HM: The internet was the primary method of connection and communication.

Beta Evers: I met Heinrich because of a planned mini-tour with Black Replica. From that point we stayed in touch. After he suggested to start a project, he introduced some potential band members to me (Penelope and Susana). I think he knew them some time before.

Beta, comment avez-vous découvert le travail d’Heinrich ?
How did you discover Heinrich’s music and what appeals to you in it?

BE : Il y avait une scène électro très vivante dans ma ville. Au milieu des années 90, un ami organisait une soirée mensuelle où on jouait du Dopplereffekt plutôt deux fois qu’une. Certains de mes amis étaient DJ à l’époque, ils avaient tous ses disques et je les ai vite achetés moi-même. On était avant tout fascinés par les sons et les atmosphères qu’Heinrich créait.

BE: We had a lively electro scene in my town. In the mid 90s a friend organized a monthly party night, where Dopplereffekt was played more than once each night. Some of my friends were DJs back then and they had the records and I bought them myself soon. Me and my friends were first of all fascinated by the sounds and atmospheres that Heinrich creates.

Comment définiriez-vous le concept de Zwischenwelt ?
How would you define the concept of Zwischenwelt?

HM : Comme son nom le sous-entend, c’est un royaume encastré dans un autre royaume, et, dans ce cas, il s’agit d’un univers de phénomènes inexplicables. Dans cet univers, nos sens vulnérables se révèlent incompétents et nous avons besoin d’instruments pour nous assister dans l’étude et l’explication de ces phénomènes. C’est un royaume dans lequel les évènements quantiques sont omniprésents.

HM: As it name implies a realm embedded between realms. In this case a universe of unexplainable phenomenon. In this universe our feeble senses break down and we need instruments to assist in study and explanations. This is a realm where quantum events are dominant and most present.

Le son que vous créez pour vos divers projets, y compris celui-ci, semble exprimer une certaine menace, une peur, est-ce le sentiment que vous inspirent les thèmes abordés ?
The sound you create for your various projects, including this one, seems to express an omen, a threat, a sense of fear, is it the feeling inspired by the themes you’re exploring?

HM : C’est exact. Le thème dicte automatiquement l’atmosphère de la musique. C’est une réaction musicale involontaire.

HM: This is correct. The theme automatically directs the atmosphere of the musical universe. Its an involuntary musical reaction.

 

Contrairement à la plupart des thèmes précédents qui étaient fondés sur des théories scientifiques, le paranormal n’a rien d’empirique et demeure controversé. Cela fait-il une différence dans votre approche ?
Contrary to most of your previous themes that were based on scientific theories and phenomenon, paranormal activities and parapsychologies don’t rely on empirical grounds and are often controversial. Does it make any difference to you?

HM : En effet, et je vais essayer d’en élucider ici les raisons et de déployer un éventail scientifique. D’abord, les gens ont une image erronée du paranormal. La fonction d’onde et le principe d’incertitude peuvent démystifier tout ça. Le paranormal n’est pas un ensemble de phénomènes surnaturels mais bel et bien des fluctuations quantiques qui forment l’univers, existent sur de très courtes périodes avant de disparaître et culminent dans des anomalies mésoscopiques et macroscopiques. Pour chaque révélation paranormale, il existe une explication scientifique qui réfutera tout soit-disant témoignage. Le Fata Morgana est un bon exemple. En d’autres termes, la nature peut jouer des tours à nos sens mais tout peut s’expliquer scientifiquement. Ce projet est ainsi sur des manifestations de phénomènes quantiques.

HM: Yes it does and I will try to elucidate here as much as possible and deploy a scientific umbrella. First of all people have the incorrect idea of paranormality.The wave function and uncertainty law can debunk it. Paranormality is not a set of supernatural events but quantum fluctuations that form in the universe, existing for very short periods and vanishing once more, culminating in mesoscopic and macroscopic anomalies. For every paranormal claim a scientific explanation can refute so called testimony to supernatural claims. Fata Morganas are one good example .So in other words nature can play tricks on our senses but all can be explained by scientific methods. So this project is really about manifestations of quantum phenomena collectively.

Avez-vous déjà vécu personnellement des expériences parapsychologiques ?
Did you personally have parapsychological experiences such as telepathy for example?

HM : Non, car de telles choses n’existent pas et je n’y crois pas.

BE : Pas personnellement, mais c’est arrivé à un autre membre du groupe. J’ai passé quelques années à étudier la sociologie à l’université, je faisais un peu de psychologie dans ce cursus et j’avais ainsi assisté à un séminaire sur la parapsychologie qui traitait le sujet de manière très sérieuse et scientifique.

HM: No for this such things are non existent nor do I believe in them.

BE: Not me, but another band member. I spent some years at university and studied sociology; psychology was part of my studies and once I visited a seminar about parapsychology that was very interesting as it treated the whole thing from a serious and scientific point of view.

Vous avez été quatre sur ce projet. Quelle était la contribution respective de chacun ?
You’ve been four to work on this project, what was everyone’s respective contribution to it?

BE : Susana, Penelope et moi avons amené certains sons ou motifs. La plupart des paroles et des voix sont de moi, sauf deux morceaux qui sont de Susana et un sur lequel elle chante. Penelope et Susana ont fait quelque background vocals. De nombreux sons viennent de Heinrich et il les a réorganisés, montés et a finalisé tous nos apports. Sa direction s’est faite en accord avec moi.

BE: Me, Susana and Penelope contributed sounds, patterns, lines. Most written words come from me, Susana wrote lyrics for 2 tracks. Most vocals are done by me. Susana sang on one track. Penelope and Susana did some background voices. Lots of sounds and patterns come from Heinrich and he co-ordinated, edited and finished the contributions that came from our side. His directive work happened in consultation with me.

Bien qu’une poignée de morceaux soient des instrumentaux, les vocaux n’ont jamais été aussi présents dans vos productions, comment les avez-vous inclus dans votre son ?
Although a couple of tracks are instrumental, vocals have never been so prominent in your production (except on the Zerkalo project), how did you get them in your sound universe?

HM : La voix est présente pour expliquer et communiquer le concept que nous essayons de présenter. C’est le moyen de communication du projet.

HM: The voice is present to explain and communicate the concept we are trying to present. It is the communicative aspect.

À quel point votre approche change-t-elle selon le projet que vous abordez ? les autres membres avaient-ils des requêtes ou vous avez travaillé comme à votre habitude ?
How different is your musical approach according to the project you’re working on? Did the other members give you specific directions or you went to work your own usual way?

HM : C’est un travail d’équipe, chacun a contribué avec ses idées et ses éléments. La seule différence est qu’il fallait synthétiser harmonieusement nos différentes perspectives musicales.

HM: This was a group effort,everyone contributed various ideas and components.I would say the difference in approach is the fact all of our various musical perspectives had to be synthesized harmoniously.

N’était-ce pas compliqué de travailler uniquement à travers Internet ?
Wasn’t it difficult to work mostly via internet communication, as I’ve heard that’s the way it’s been done?

HM : C’était un mélange de travail en temps réel et travail en décalé. C’était finalement très efficace.

BE : Au début ça l’était. Je n’avais pas l’habitude de travailler comme ça et j’ai mis du temps à m’adapter. C’est devenu plus facile au fur et à mesure. On a quand même pu organiser un réunion de travail chez Heinrich.

HM: It was a combination of real time and step time production processes (internet).Combining the 2 techniques was very effective.

BE: Yes, in the beginning. I was not used to work this way and needed some time to adapt to it. After a while it became easier. There was also once a extended real-time session at the place of Heinrich.

Qui est cette Nina Kulagina qui est mentionnée sur le disque ?

Who’s that Nina Kulagina you talk about in the track of the same name?

BE : Elle venait de Russie. Elle prétendait avoir des facultés psychiques, notamment la psychokinésie. Elle a été étudiée par des scientifiques russes pendant des années. Alors que certains étaient convaincus que ses pouvoirs psychiques étaient réels, de nombreux scientifiques sceptiques considéraient que ses démonstrations laissaient une grande marge pour toutes sortes de tricheries.

BE: Nina Kulagina was from Russia. She claimed to have psychic ability, especially psychokinesis. She was researched by Russian scientists for many years. While some were convinced her psychic powers were real, many skeptical scientists say there was left much potential for trickery in her psychic demonstrations.

Quelle est l’idée derrière le projet Gedankenexperiment ?
What’s the idea behind the Gedankenexperiment project?

HM : L’importance des conjectures qui ont de véritables corrélations avec la nature. C’est là où votre intellect abstrait devient un laboratoire (sic).

BE : C’était un projet spontané qui a pris place sur la dernière phase de travail pour Zwischenwelt. L’idée d’un exercice mental nous fascine et nous voulions le traiter musicalement.

HM: The importance of thought conjectures that have true correlation with nature. This is where your abstract intellect is the laboratory.

BE: Gedankenexperiment was a spontaneous idea and happened in the late phase of the works for Zwischenwelt. The idea of a mental exercise fascinates us and we wanted to treat it musically.

Audio