zachhillastrological Zach HillAstrological Straits (IPEPAC, 2008)

Les musiques foutraques ont la fâcheuse tendance à tomber trop facilement dans la fosse commune des musiques éphémères une fois l’effet de l’étonnement digéré. En effet, combien de ces disques cache-cache, ou rien ne ressemble à rien, sont devenus l’ombre d’eux-mêmes , le goût intrigant de la nouveauté passé. Astrological aurait pu appartenir à cette caste des « sans lendemain » si son créateur n’avait pas su baliser son œuvre des preuves révélatrices de son ingéniosité. Méthodiquement bordélique, le dernier album de Zach Hill (entrevu comme batteur du groupe californien Hella et néanmoins grand batteur), derrière l’amusement sonore de façade, regorge de moments d’une extrême sensibilité qui font de ce dernier une expérience musicale bigarrée, à la fois haletante et touchante. Astrological est donc comme ses chambres d’adolescents qui, derrière l’apparente sérénité de leur porte, se font s’affronter dans un combat fratricide l’obligation d’appartenir à la caste des grands et rêves naïfs de rester un éternel enfant. Pourvus que Zach Hill soit tombé dans la fontaine de jouvence.

Benoît

VIDEOS