par Stéphanie-Lucie Mathern

Xarah Dion vient de Montréal et fait de la minimale sur le label Visage Musique. Fugitive, son deuxième album, sort le 30 septembre et sonne un peu comme le Désenchantée de Mylène Farmer : un peu troisième sexe, un peu la voix des anges, un peu je-souffre-dans-ma-chambre-mais-danse-quand-même. Les titres sont joliment maniérés : Dysphorie, altération du support sonore, commence par « Je n’ai pas demandé à être ici ». Dans Anhédonie, qui symbolise un désintérêt diffus, il est question de l’odeur de sexe froid. Le naufrage n’est pas loin, mais sur une belle rive : Cap Tourmente, son tube, porte le nom de la ville du Québec qui subit la première attaque contre l’aviation civile. On pense aussi à Trust – autre groupe canadien de synthpop, mais de Toronto – où l’on se retrouve un peu trop habillé dans une boîte de province à regarder des poses et des cocktails colorés.

Xarah finira par se laisser pousser la frange après son premier LP, Le Mal nécessaire, où elle chante la douleur des amitiés perdues, les os et l’amour qui déraille. Sa poésie est celle du serpent ; on le constate dans Sottises : « Mon angoisse fond le doute / Et j’accueille cure et poison ». Les arrangements sont intelligents, les mélodies tristes et dansantes ; la puissance du synthé analogique est là. On sent les années d’étude de piano classique, puis de l’orgue à travers le répertoire baroque. De riches influences qui lui feront dire que « la musique est le meilleur moyen de communiquer à travers l’espace ». Propos mystiques qui signifient que la musique reste un langage de référence, résolument hors d’âge. Il s’agira de toutes les façons d’entrer en contact.

Connue pour ses performances, elle en parle comme de communions où le plaisir est partagé, d’un lien entre le corps et l’esprit. Dans sa quête de sagesse et de vérité, elle s’intéresse aussi à Naomi Klein, Noam Chomsky et le mouvement Black Bloc, ce collectif anarchisant anonyme vêtu de noir qui lutte contre le Grand Capital ainsi qu’à des choses plus confidentielles comme la convergence des luttes anti-capitalistes, une organisation canadienne. Dans ce sens, elle crée La brique, un loft communauté culturelle à l’esprit DIY prônant l’ouverture aux différents styles et folklores.

La pensée de Xarah peut être qualifiée de pensée underground ; on pense au girl power hybride d’Anne Clark – qui chanterait en français. Xarah dit d’ailleurs entretenir un rapport privilégié à sa langue maternelle, le français, langue de l’intime. Plus jeune, Xarah admirait le travail du label Constellation ; aujourd’hui, avec Le Mal nécessaire, elle a fait la première partie de la tournée européenne de Godspeed You ! Black Emperor. Xarah Dion est un ravissement pour tous ceux qui écoutent Xeno and Oaklander ou Peine perdue mais aussi pour les nostalgiques de Manureva.

Audio

Xarah Dion – Cap tourmente

Tracklist

Xarah Dion – Fugitive (30 septembre 2016, Visage Musique)
01. MTL KO
02. Fugitive
03. Dysphorie
04. Dérive
05. Le Dédale
06. Anhédonie
07. Station
08. Cap Tourmente
09. La Voie Intérieure