New Noise
De concert avec Nevin Domer de Genjing Records (lire), le belge Jef Vreys est une des trop rares personnes qui essayent de tisser des liens entre les scènes musicales chinoise et occidentale. Ancien membre du groupe The Maple Room, il est à l’origine de l’agence New Noise, qui accompagne depuis cinq ans les grands noms du post-rock dans leurs tournées chinoises et accompagne les groupes émergents de la scène chinoise. Rencontre avec Jef, à Chengdu, dans l’ouest de la Chine.

Wang Wen & Bravery in Battle seront en concert le 16 mai à l’Espace B (concours).

Texte & interview : Antoine Roset

Entretien avec Jef Vreys

Jef 01Le label New Noise, que tu as créé à Chengdu, a fêté son 5ème anniversaire l’an dernier. Peux-tu nous expliquer comment tout a commencé ?
New Noise, the label you created in Chengdu, celebrated its 5th anniversary last year. Can you explain us how everything started ?

Il y a sept ans, j’étais en Belgique et je m’occupais de la promotion de concerts dans un centre pour la jeunesse local. Je suivais des études de Chinois en Belgique et j’ai obtenu une bourse pour aller étudier un an à Chengdu. En arrivant ici, je me suis mis à rechercher les bonnes scènes et j’ai rapidement compris qu’il y avait peu de groupes qui venaient jouer à Chengdu. Certains de mes amis chinois connaissait le groupe dans lequel je jouais à l’époque (The Maple Room), et m’ont demandé de les faire venir en Chine. De retour en Belgique pour terminer mes études, j’ai commencé à organiser la tournée du Maple Room en Chine. Cela m’a pris six mois, mais la tournée s’est très bien passé et quand je suis retourné à Chengdu grâce à une seconde bourse, j’ai décidé de rester et d’essayer de gagner ma vie avec la musique. Cinq ans plus tard, nous sommes toujours ici et nous continuons à faire la promotion de groupes étrangers.

Seven years ago when I was still in Belgium I was promoting shows in our local youth centre. I studied Chinese studies in Belgium and got a scholarship to go to Chengdu and study for one year. When I arrived in Chengdu I was looking for good shows but soon found out not that many bands played in Chengdu. Some of my Chinese friends knew the band I was in that time (The Maple Room) and asked me if it was possible to get them over to China. When I went back to Belgium to finish university I started working on a tour for the Maple Room in China. I basically worked 6 months to pull that off, but the tour went great and while I was in Chengdu with a second scholarship I decided to stay and try to see whether or not I could make this into a living. Five years later we are still here promoting shows for foreign bands.

Quelles sont les activités principales de New Noise ?
What are your core activities ?

New Noise est présent à toutes les étapes des tournées, depuis la réservation des concerts, la promotion, le design des affiches jusqu’à l’organisation logistique… Cela veut dire que je passe sept mois par an sur la route avec les groupes. Le bon côté des choses, c’est que je peux contrôler le processus dans son entier et être présent sur l’ensemble des évènements. C’est tellement gratifiant de pouvoir organiser des concerts ici !

With New Noise we are involved in almost every step. We book all the shows in China, do the promotion, design the posters, do the tour management for bands,…

This means I almost spent 7 months a year on the road touring with bands. The good thing is that I can oversee the whole process from promoting to actually see the bands that we bring on stage. When we sell out shows here it’s such a rewarding feeling.

En tant qu’observateur et qu’acteur à part entière de la scène musicale indépendante chinoise depuis des années, quel est ton opinion sur son évolution ?
As a observer and an important actor of the Chinese independent music scene for many years, what kind of statement would you do about the evolution of the Chinese scene ?

Les choses ont beaucoup changé depuis que je suis arrivé pour la première fois à Chengdu en 2007. A cette époque il y avait seulement deux festivals pour toute la Chine, Modern Sky et Midi. Ces deux festivals restent les principaux mais il y a désormais des festivals dans toute la Chine. Pour les tournées, il y a également beaucoup de changements, car les infrastructures et les équipements des salles se sont considérablement améliorés ces dernières années. Il y a également des salles de concert qui s’ouvrent dans des plus petites villes et on peut voir de plus en plus de groupes sur scène, probablement car il y a plus d’endroits pour jouer. Avant, Pékin était la seule ville où il se passait quelque chose mais à l’heure actuelle les autres villes et de nouveaux groupes émergent. La scène musicale est devenue probablement un peu plus commerciale, les grandes marques essayant de profiter de l’aubaine pour toucher le jeune public à travers la musique.

A lot has changed since I first came to China in 2007. Around that time there were only two festivals, the Modern Sky Festival and the Midi Festival. Nowadays there are festivals all over China, with Modern Sky and Midi still being the central figures. For touring a lot has changed as well, the infrastructure of the venues improved a lot over the last few years. You can also see venues popping up in the smaller cities as well. We also see more and more bands playing, probably because right now there are more places to play. Before Beijing was the only place where things did happen, but right now all the other cities are stepping up as well and new bands come to life. The music scene probably did get a little bit more commercialized with big brands trying to hop on the music wagon and try to reach out through young people through music.

Comparé à la Chine littorale de l’est, Chengdu, la ville où tu habite, est une ville à la marge du pays. Peux-tu nous parler de la scène locale ? Quels sont les principales difficultés auxquelles sont confrontés les groupes de Chengdu ?
You live and work in Chengdu, which is quite a remote city in China, compared to the more vibrant eastern part of the country. Can you tell us about the local musical scene ? What are the main challenges bands from Chengdu encounter ?

Je pense que Chengdu est actuellement une des meilleures scènes de Chine, avec beaucoup de jeunes groupes émergeants. L’année dernière, j’ai aidé 3 groupes locaux Stolen, Hi Person et The Hormones à enregistrer leurs albums et à organiser leur première tournée en Chine. Ce sont d’excellents groupes, parmi les meilleurs de la nouvelle génération, avec une identité propre.

Pendant des années, la scène musicale tournait autour du Little Bar, un lieu mythique à Chengdu, qui existe depuis 18 ans. Le Little Bar existe toujours, mais cette année et l’année dernière, 3 nouvelles salles vont ouvrir à Chengdu et le Little Bar va déménager pour un espace plus grand. C’est peut-être un peu trop en si peu de temps mais au moins les groupes auront plus d’endroits pour se produire.

Les groupes de Chengdu ont en fait des conditions favorables car la vie est moins chère ici, c’est donc plus facile pour eux de gagner leur vie avec la musique. Le seul problème que rencontrent les groupes de Chengdu est qu’il doivent vraiment se donner la peine de quitter Chengdu de temps à autre pour faire des tournées. C’est la seule manière de se faire un nom et d’exister sur la scène musicale chinoise.

I actually thing right now Chengdu has one of the best scenes in China with a lot of young bands getting started. For the last year I helped 3 young local bands with their recordings and organizing their first China tour. These bands are Stolen, Hi Person and The Hormones. These bands are really great, have their own identity and are among China’s best new bands.

For years and years the Chengdu music scene was based around the Little Bar, a legendary venues in Chengdu that has been around for 18 years. The Little Bar is still there, but this year and last year 3 new venues will open up in Chengdu and the Little Bar will move to a bigger place. Might be just a little bit too much at one time, but at least bands will have more places to play.

Chengdu bands are actually in a good position, because life is cheap, so it’s fairly easy for them to make enough money with playing music. The only problem that Chengdu bands face is that they really should try to get out of Chengdu once in a while and go on the road, That’s probably the only way you can get your name out and actually mean something in China.

IMG_5373_W

Une de tes activités principales est d’organiser des tournées en Chine pour des groupes étrangers. Nous sommes assez curieux de savoir comment s’y prendre pour inviter des groupes étrangers ici. Est-ce que tu rencontre beaucoup de difficultés ?
An important part of your activities is to tour foreign bands in China. We would be very curious to know how it works to invite bands in this country. Do you encounter many difficulties ?

Auparavant, je travaillais simplement avec des groupes qui entraient en contact avec moi. Maintenant nous sommes un peu plus exigeants avec les groupes que nous faisons tourner, nous voulons travailler avec des groupes qui se sont déjà fait un nom. Les deux dernières années, j’ai également travaillé avec de plus grands groupes comme Mogwai et Tortoise… C’est parfois difficile de travailler avec de grands groupes car leurs tarifs sont assez élevés et les prix des places en Chine restent moins chers qu’ailleurs.

Maintenant, nous essayons de tout faire dans les règles, ce qui nous oblige à demander des autorisations, à obtenir des permis de travail pour les groupes, etc etc. C’est un processus bureaucratique qui représente une dépense en plus, mais c’est parfaitement logique pour nous, si nous voulons continuer à faire ce que nous faisons.

Before I basically worked with bands that would reach out to me. Right now we are much more picky about the bands that we bring, because we do want to work with bands that have already a name out. The last two years we also have been working with much bigger bands like Mogwai, Tortoise,… It’s sometimes difficult to be able to invite bigger bands, because their fees are quite steep and ticket prices are still lower than in other places of China.

Right now we are also try to do things completely legit, that means applying for permission papers, getting bands work permits etc etc. This is basically a bureaucratic thing that costs us some more money, but we would love to keep going in what we do, so this is a logic thing for us.

Pourquoi est-il encore si difficile aux groupes chinois de toucher un public international ?
Why is it still so difficult for Chinese bands to reach an international audience ?

Honnêtement, les groupes chinois restent en général un cran en dessous. Le rock a une longue histoire en Europe et aux Etats-Unis, mais en Chine, c’est encore récent. A la radio et à la télévision, on diffuse surtout de la pop music chinoise, la plupart des jeunes n’écoutent que ce style. Je vois beaucoup de changements futurs avec Internet devenant un acteur majeur; cela devient plus facile pour les jeunes Chinois de connaître la musique occidentale.

Il y a 10 ans, la plupart des groupes continuaient à copier l’Occident, ce qui est vraiment une mauvaise chose, car la copie n’est jamais aussi bonne que l’original. Maintenant, je constate que les groupes cherchent leur propre identité, ce qui va dans le bon sens.

Un autre problème est que c’est très cher de faire des tournées en Europe, il faut donc être bien organisé pour sortir de Chine. De plus en plus de groupes vont désormais en Europe et je trouve que c’est une très bonne chose.

To be honest, the quality of Chinese bands is in general still not that good. Europe and the States have a long history of rock music. In China that is still fairly new. The radio and TV still will play Chinese pop songs, so a lot of young people only will listen to these kind of music. With the internet as a key player I can see lots of things change in the future, it will be more easy for young people to check out music from the West.

10 years ago a lot of bands were still copying bands from the West, which is a really bad thing, because a copy is in most cases not as good as the original. Right now I see bands trying to get their own identity, which is a really good evolution.

Another factor is that touring in Europe is quite expansive to do, so you will need a good plan in order to get outside China. More and more bands go to Europe right now and I only thing that is a really really great thing.

Peux-tu nous présenter tes groupes chinois favoris ?
Can you introduce your favorite Chinese bands ?

Il y a des groupes excellents, qui méritent vraiment d’être découverts : Wang Wen, Glow Curse, Rebuilding the Right of Statues, Duck Fight Goose, Stolen, Nova Heart…

There are still some really great bands, that everybody should be checking out: Wang Wen , Glow Curve, Rebuilding the Right of Statues, Duck Fight Goose, Stolen, Nova Heart, …

Quel est le programme pour New Noise dans un futur proche ?
What’s next for you and New Noise in a near future ?

Il y a pas mal de groupes qui sont programmés pour cette année, et nous allons également inviter des groupes importants en Chine. En 2015, nous allons faire la tournée européenne de Wang Wen, le plus grand groupe de post rock chinois. Ils sont invités dans trois festivals en Europe et nous allons construire la tournée autour de ça. Il seront à Paris à L’Espace B le 16 mai.

Nous allons essayer de nous tourner vers d’autres styles de musique et nous allons commencer à travailler dans toute l’Asie. Ce sera une année éprouvante mais riche de promesses.

We have quite a lot of bands lined up for this year and will also bring some bigger acts to China as well. In May 2015 we will also bring China’s biggest post rock band Wang Wen to Europe. They are invited to play 3 festivals in Europe and we will book a tour around that. They will play Paris in Espace B on May 16.

This year we will also start to focus on different kinds of music and also start to work all over Asia. Really will be a challenging but promising year!

Vidéos