White Poppy – Daydreaming

NAC_3-Panel_JcardTemplate_FRONT

Le maxi Drifter’s Gold à peine révélé le 2 juillet dernier via une cassette sortie sur Constellation Tatsu, Crystal Dorval divulguera le 2 septembre prochain sous son patronyme scénique White Poppy – saillant à merveille à ses incantations shoegaze chloroformées -, un premier LP éponyme sur le label californien Not Not Fun. Afin de ménager la chèvre et le chou, un extrait vidéo du premier est à mirer ci-après – Daydreaming ou le fantasme onirique d’une nuit d’été, la voix de la Canadienne se noyant paisiblement dans un océan de réverbérations – quand une mise en bouche du second est à découvrir par l’entremise de l’électrique et éthéré Wear Me Away. Aussi troublantes qu’un songe évanescent, les compositions de Crystal Dorval conjuguent d’un même mouvement lascif, abandon et confusion, résonnant en parfaite adéquation à l’étiquette de therapeutic pop dont on affuble sa musique.

Vidéo

Audio