Beläten-Veil-of-Light-Head-Blood-Chest-Cover Beläten, label suédois fomenté par le ténébreux musicien Thomas Martin Ekelund – dont la barbe ensanglantée régente le groupe indus Trepaneringsritualen en concert le 5 avril prochain à Petit Bain dans le cadre de la soirée Kosmo Kino Plaza – Le Saint Drone de Stockholm (lire) -, cisaillera les ténèbres de l’underground dark-wave par trois fois avec les sorties groupées du EP des ghostgazers suisses de Veil of Light, de celui du duo Hollandais Distel habitué du label Enfant Terrible (lire), en plus du LP du groupe originaire de Göteborg, Daybed. Si les déflagrations synthétiques des premiers, que l’on a précédemment évoqué à l’occasion de leur EP Pale Eyes (lire), trouvent ci-après un refuge esthétique idoine dans la mise en images signée Clan of Paranor du morceau Purple, où l’on perçoit l’étrangeté glauque du corps humain, la pop à la fois minimale et électronique des suivants se pose aisément comme la bande-son idéal d’un lendemain de cuite qui ne passe pas. Le tout s’écoutant ci-après.

Vidéo (PREMIERE)

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Veil of Light — Head / Blood / Chest (Belatën, Avril 2015)

A1. All You Have
A2. Adonis
B1. Purple
B2. MMZ

Distel — Nord (Belatën, Avril 2015)

A1. Nord
A2. Zelf
B1. Raaf

Daybed — Weird Sailing (Belatën, Avril 2015)

A1. Weird Sailing
A2. No Luck
A3. Fruit
A4. Days Pass
A5. Murder
B1. Come To Me
B2. Cellophane
B3. The Art of Worldly Wisdom
B4. Seasons
B5. When I See You
B6. And Your Mind