David Sumner (aka Function) est à l’origine du label américain Infrastructure fondé en 1998 aux côtés d’Ed Davenport (aka Inland). Après une première pause en 2005 pour se concentrer davantage sur leurs activités, l’aventure musicale revient près de 10 ans plus tard. Après la dissolution de Sandwell District en 2011, 2014 a donc vu la réapparition d’Infrastructure New York. Ce dernier semble s’affirmer depuis les deux dernières années comme un passage de qualité pour les artistes actuels. Une dizaine de sorties plus tard, la compilation Facticity fait surface. Le label revient donc avec 15 titrés réalisés par des artistes clés, majeurs mais aussi des nouveaux visages de la scène techno. On retrouve sur cet opus des artistes tels que Cassegrain et Tin Man, Rrose, Efdemin, Vatican Shadow, Silent Servant, Blue Hour, Steve Bicknell et Clerc.

On est tout de suite touché par la brutalité sonore qui s’empare de nombreux morceaux. Effectivement, il est très peu étonnant de retrouver au sein de cette compilation cette ambiance rude caractérisée par les productions d’une grande majorité des artistes depuis de nombreuses années maintenant. Ce qui frappe à la première écoute de cet opus est l’apparition de morceaux résolument ambient cachés entre la techno résonnante de Cleric avec Concrete ou encore la tension acide d’Acidalia d’Inland. Dans Dislocation Is The Only Beginning, Campbell Irvine s’offre une ballade sonore lumineuse et maîtrisée contrastant avec End/Optimism de Silent Servant qui touche à une noise subtile. Vatican Shadow et son Swords Over Paradise proposent une alternative sonore à l’ensemble du projet. L’artiste américain connu aussi pour son projet nommé Prurient décide de se rapprocher habilement d’un morceau ambient au moyen de couches immersives et de synthés travaillés. Cephalon de Rrose offre aux auditeurs une vraie expérience sonore accompagnée par des bassines acides puissantes qu’on peut aussi retrouvés sur Low Lights & Trick Mirrors de Function. Quand à Steve Bicknell, il livre un morceau cosmique ultra dansant rappelant forcement son passé en temps que résident des Energy Raves.

Avec Facticity et son regroupement d’artistes majeurs de la scène techno, Infrastructure signe ici une compilation importante en 2016 jouant avec les codes de la musique électronique moderne. Le caractère éclectique de la compilation traduit une volonté de mettre en avant des sonorités de niches et de conjuguer ce caractère club avec ces excursions sonores. Cette œuvre dissout la relation entre passé et présent, entre rythme et mélodie et entre tension et détente. En tout cas, il n’y a aucun doute que cette compilation de part sa puissance sera forcément votre bande son parfaite pour vos promenades nocturnes durant l’été.

Audio

Function/Inland – Colwyn Bay

Tracklist

Various Artists – Infrastructure Facticity (Infrastructure, 03 juin 2016)

01. Campbell Irvine – Dislocation Is Only The Beginning
02. Vatican Shadow – Swords Over Paradise
03. Rrose – Cephalon
04. Cassegrain & Tin Man – Polyacid Blue
05. Inland – Acidalia
06. Post Scriptum – ISDAT
07. Steve Bicknell – Passage Through Darkness
08. Cleric – Concrete
09. Blue Hour – Averting
10. Function – Low Lights & Trick Mirrors
11. Efdemin – Kassiber
12. Post Scriptum – Donbelief
13. Cassegrain & Tin Man – Open Sea
14. Function/Inland – Colwyn Bay
15. Silent Servant – End / Optimism