Veil Of Light - Purple (PREMIERE)

Beläten-Veil-of-Light-Head-Blood-Chest-Cover Beläten, label suédois fomenté par le ténébreux musicien Thomas Martin Ekelund – dont la barbe ensanglantée régente le groupe indus Trepaneringsritualen en concert le 5 avril prochain à Petit Bain dans le cadre de la soirée Kosmo Kino Plaza – Le Saint Drone de Stockholm (lire) -, cisaillera les ténèbres de l'underground dark-wave par trois fois avec les sorties groupées du EP des ghostgazers suisses de Veil of Light, de celui du duo Hollandais Distel habitué du label Enfant Terrible (lire), en plus du LP du groupe originaire de Göteborg, Daybed. Si les déflagrations synthétiques des premiers, que l'on a précédemment évoqué à l'occasion de leur EP Pale Eyes (lire), trouvent ci-après un refuge esthétique idoine dans la mise en images signée Clan of Paranor du morceau Purple, où l'on perçoit l'étrangeté glauque du corps humain, la pop à la fois minimale et électronique des suivants se pose aisément comme la bande-son idéal d'un lendemain de cuite qui ne passe pas. Le tout s'écoutant ci-après.

Vidéo (PREMIERE)

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Veil of Light — Head / Blood / Chest (Belatën, Avril 2015)

A1. All You Have
A2. Adonis
B1. Purple
B2. MMZ

Distel — Nord (Belatën, Avril 2015)

A1. Nord
A2. Zelf
B1. Raaf

Daybed — Weird Sailing (Belatën, Avril 2015)

A1. Weird Sailing
A2. No Luck
A3. Fruit
A4. Days Pass
A5. Murder
B1. Come To Me
B2. Cellophane
B3. The Art of Worldly Wisdom
B4. Seasons
B5. When I See You
B6. And Your Mind


Veil of Light - Pale Eyes EP (PREMIERE)

Beläten-៨-Veil-Of-Light-Ξ-FrontIl y aura une édition très limitée d’une cassette de Den Arkaiska Rösten pour la fin de l’été, ce après quoi je me concentrerai sur le superbe premier album de Veil of Light qui devrait être disponible aux alentours de fin aot/septembre. (...) La cassette est un format économique et pratique pour commencer, mais l’avantage majeur, à mon avis, c’est son aspect éphémère. Ce format se dégrade et chaque copie aura ses propres défauts, faisant de chacune quelque chose d’unique. Mais je tiens absolument à utiliser d’autres formats dans le futur. En juin dernier, Thomas Martin Ekelund, instigateur du label suédois Beläten nous avait donné les clés de ce qu'il se tramait pour sa structure en arrière-cour (lire) : une première sortie vinyle consacrée à un groupe qui ne méritait pas moins, à savoir les ghostgazers suisses de Veil Of Light. Anticipant celle-ci prévue le 7 novembre prochain de quelques encablures calendaires, le EP Pale Eyes, accompagné d'une vidéo à découvrir ci-après tout comme l'intégralité du maxi, annonce la couleur, entre le gris et le noir, entre une dark-wave carénée de guitare, à l'image du morceau-titre, et les déflagrations synthétiques du reste de l'EP comprenant des morceaux préfigurant le LP mais triturés pas des habitués de la maison tels Distel, Ghost Actor, ARM, S S S S et Th. Tot, avec une mention spéciale au premier et au dernier cités. Cela aurait pu ressembler à nombre de tambouille actuelle, mais dans les interstices mélodiques de l'ensemble, on sent un versant à la fois plus expérimental et moins évident. Soit un surplus d'âme dans un cimetière de désolation.

Audio (PREMIERE)

Vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=rbj7uo4b0Qo

Tracklisting

Veil of Light - Pale Eyes EP (Beläten, 17 octobre 2014)

1. Pale Eyes
2. Falling Apart (ARM mix)
3. Martyr (Ghost Actor mix)
4. Pale Eyes (Pale Eyes 4000 mix by S S S S)
5. In Ruins (Distel mix)
6. They Said (Th. Tot mix)