Accident Du Travail – Queen's Funeral

Le drone titille cette frange de la perception où l’oreille, sollicitée simultanément par plusieurs notes allongées, s’engourdit et définit un niveau de perception qui n’est plus celui du silence interrompu par le bruit, mais celui du bruit continu, hypnotique, préparatoire. C’est une sortie en douceur de la zone de confort habituelle qui nuance les autres sons, et sur laquelle Olivier Demeaux (tiers de Cheveu et moitié d’Heimat) et Julie Normal s’appuient pour façonner l’environnement de leur Très Précieux Sang, à paraître le 22 avril prochain en vinyle sous l’incarnation Accident du Travail et sur le label londonien The Trilogy Tapes.

Faisant suite à un précédent Noir Pays et s’étirant sur sept minutes, Queen’s Funeral se lit en effet comme une marche funèbre où le bourdon du campanile ne s’arrêterait plus de vibrer, suspendant le temps, filtrant les accords lents d’un organiste sans chœur pour le soutenir et le field recording qui sert de paysage à une déambulation mesurée et solennelle. Le souffle (le dernier de la reine?) exhalé par l’enregistrement même permet aux ondes Martenot de disperser leur douceur et leur polyphonie, et on appréciera l’usage minimaliste qui est fait ici de cet instrument voisin du thérémine plus couramment utilisé dans le classique contemporain.

Audio

Accident Du Travail – Queen's Funeral


Low Jack - Imaginary Boogie

CS549018-01B-BIG

Avec Imaginary Boogie, le français Low Jack célèbre dignement la vingt-cinquième sortie du label britannique The Trilogiy Tapes. Et pour le coup, le gars Philippe Halais ne s'est pas payé notre tête. S'en suit un morceau titre qui donne dans le gettho-house version low-BPM, jouant avec les fréquences et des rythmiques à la dynamiques variables, qui donnerait le vertige à un funambule sous keta. Un entrelacs de modulation séquentielles qui broient le cerveau autant qu'elles font bouger les guiboles. Si la suite est bien plus expérimentale, brassage de mélodies élastiques où se fracassent musique noise et techno codéiné, on reste dans l'univers du producteur d'origine hondurienne qui joue avec nos nerfs sur le diptyque TTT Beats (partie I et II) et nous offre un hymne technoïde quasi-religieux avec FM Fields (Swing Mix). Le producteur SLF (sans label fixe: Get The Curse, In Paradisum, L.I.E.S, Delsin) effectue un boulot sans fausse note et continue à se démarquer de du milieu électro parisien en proposant des œuvres indéniablement qualitatives, avec une touche personnelle authentique mais marqué d'une rigueur indiscutable. Chapeau bas.

Audio

Tracklisting

Low Jack - Imaginary Boogie (The Trilogy Tapes, 19 janvier 2015)

01. Imaginary Boogie
02. Scratch Variation
03. TTT Beat I
04. FM Field (Swing Mix)
05. Mallet Theme
06. TTT Beat II


Ekman - Entropy EP

EkmanPeut-être parce que pour lui, comme il nous l'a récemment déclaré dans une interview aussi rare qu'instructive (lire), "l’inévitable force motrice de l’univers est l'entropie", le producteur Hollandais Ekman sortira d'ici la fin de l'été un nouvel EP via The Trilogy Tapes, le label du suractif Will Bankhead, justement intitulé Entropy. Révélé pour moitié par les neuf minutes de pressurisation du morceau Dissipation, aussi mouvant que glauque et obsédant - un must donc pour les divagations balnéaires passées entre ciment gris et grillages rouillés - , cet EP fait suite à un 12" anonymisé - pas de titre pour l'album, de même pour les morceaux - sur Panzerkreuz, rugueuse division du mythe Bunker Records, ne laissant lui-aussi filtrer aucune lumière dans les mailles de sa techno aussi malsaine que suffocante. Preuve que l'on est bien baisé de la tête, en plus d'apprécier à 100% cette ligne de conduite, stricte et dure sur l'homme à la manière d'un Emir Spahić tout en carton rouge, on s'apprête à se faire savater en live dès la rentrée dans le cadre d'une nuit consacrée au label Berceuse Heroïque le 26 septembre prochain à Petit Bain (Event FB) avec, entres autres aux côtés d'Ekman, le jeune loup germain Koehler. Une indéniable invitation au plaisir.

Audio


Minor Science - Noble Gas

Minor ScienceTandis que se profile à l'horizon un triumvirat de nouvelles sorties encore bien senties pour The Trilogy Tapes - label de William Bankhead, plus connu pour son travail graphique au sein de l'écurie Mo Wax de James Lavelle - avec notamment l'EP Drizzling Glass de Max D, et ceux Night Owl de A Made Up Sound et Payphone Player de Chemotex, il n'est pas inutile de marquer un temps d'arrêt et de perdre quelques heures d'écoute le casque vissé aux oreilles afin de se repaître encore et encore de deux des dernières sorties 12" vinyle de TTT - qui porte de moins en moins bien son nom. Tout d'abord le Coup d’État sans chars russes mais avec les philtres techno-oniriques de Jim Seaton aka Ondo Fudd, indissociant ses nappes et loops de claviers à une machinerie rythmique aussi implacable qu'obnubilante. On retiendra tout particulièrement le morceau titre, ode au funambulisme, et le très progressif There Will Be A Time occupant la face B. Le même magnétisme, plus transgressif et expérimental, agit de part en part du maxi Noble Gas de Minor Science. Le Londonien vivant à Amsterdam, Angus Finlayson, par ailleurs chroniqueur chez FACT, Pitchfork et Resident Advisor, délaye en cinq actes - dont les étourdissants Hapless et The Beckoner - une électronique intimiste, mi-house, mi-techno, à la fois dodelinante sans être dansante. Juste l'envie de s'en griller quelques-unes, dans une semi-obscurité noctambule, en toute quiétude.

Audio

Tracklisting

Minor Science - Noble Gas (The Trilogy Tapes, 25 février 2014)

01. Lightfastness
02. Silence
03. Hapless
04. The Beckoner
05. Foggy Situation

Ondo Fudd - Coup d'État (The Trilogy Tapes, février 2014)

01. Coup D'État
02. Harbour
03. There Will Be A Time


ANAΣΤΕΝΑΡΙΑ - Music Of The Fire Walkers

ANAΣΤΕΝΑΡΙΑ - Music Of The Fire Walkers 1Quand une structure, telle la Londonienne Berceuse Héroïque, crée un sous-label l'année même de sa création, c'est qu'il y a une bonne raison, un concept non assimilable aux sorties prévues et celles déjà effectuées. ΚΕΜΑΛ diffère en effet assez largement dans son approche des quelques maxis techno-house du label au nom tiré d'une fondamentale œuvre du compositeur hexagonal Claude Debussy et ce, qu'il s'agisse d'Ekman - première référence parue en avril 2013 et que l'on retrouve sur Enfant Terrible dont on vous parlera très bientôt -, des projets des Américains Christopher Ernst avec L'estasi Dell'oro et Manuel Gonzales avec M Gun, du Russe Gesloten Cirkel ou du bruitiste anglais Koehler. Créé dans une optique de réédition documentaire, agrémenté de relectures contemporaine, ΚΕΜΑΛ vient officiellement de sortir le 5 janvier dernier un double LP consacré à la musique folklorique grecque et intitulé Anastenaria - du nom du rituel lui-même où des hommes et des femmes marchent sur des braises. Enregistré en 1978 et initialement paru via Echomusic et Éditions Zero en 2008, le double album se trouve flanqué de deux remixes aussi intenses qu'essentiels de Pete Swanson et Vatican Shadow en plus d'un visuel signé Will Bankhead - instigateur et graphiste de The Trilogy Tapes. Rien de moins. La seconde sortie de ΚΕΜΑΛ obéit au même principe avec une réédition d'un 12", Smell of Metal, de Charles Hayward, batteur anglais du milieu du vingtième siècle et fondateur de This Heat, bardé de relectures de JD Twitch - moitié d'Optimo - et Maxmillion Dunbar. Si le premier se commande d'ores et déjà à cette adresse, les deux sont a écouter ci-après.

Audio

Tracklisting

ANAΣΤΕΝΑΡΙΑ - Music of the Fire Walkers (ΚΕΜΑΛ, 5 janvier 2014)

A1. ΕΝΑ
A2. ΔΥΟ
A3. ΤΡΙΑ
A4. ΤΕΣΣΕΡΑ
A5. ΠΕΝΤΕ
B1. ΕΞΙ
B2. ΕΠΤΑ
B3. ΟΚΤΩ
B4. ΕΝΝΙΑ
B5. ΔΕΚΑ
C. ANAΣΤΕΝΑΡΙΑ (Pete Swanson version)
D. ANAΣΤΕΝΑΡΙΑ (Vatican Shadow version)

Charles Hayward - Smell of Metal (ΚΕΜΑΛ)

A1. Lopside
B1. Smell of Metal
C1. Lopside (A JD Twitch Optimo Espookio Version)
D1. Smell of Metal (Maxmillion Dunbar remix)