The Oscillation - Monographic (Full stream)

Pour ceux qui n'auraient pas encore compris tout le bien qu'on pense dans ces pages du trio britannique qui a su se réapproprier et réanimer un krautrock hérité des meilleurs représentants de la kosmische Musik d'outre-Rhin, qu'ils relisent les interviews, chroniques et autres avant-premières qui ponctuent nos colonnes. Les autres apprécieront que pour une fois on n'étale pas notre admiration sur trente lignes avant de leur soumettre l'écoute en intégralité de leur dernier album, Monographic, dont on avait par ailleurs déjà détaillé la saveur dans un billet en janvier.

L'album sort aujourd'hui sur Hands In The Dark alors que le groupe est sur le point d'entamer sa tournée européenne, dont on vous propose les dates françaises un peu plus bas. On se tait, on écoute, et on met de côté dix balles pour aller les voir jouer.

Full stream

Tournée française

16 Mars - Lyon / Sonic
17 Mars - Nîmes / Le Café Olive
18 Mars - Nancy / Le Réseau
19 Mars - Paris / La Maroquinerie
27 Mars - Strasbourg / No Smoking
02 Avril - Lille / PZZLE #2 à la Maison Folie de Moulins (+ Tomaga, Zombie Zombie, Chicaloyoh)
21 Mai - Chateaulin / Sonore Festival - Run ar Puns


The Oscillation - Monographic

The Oscillation - Monographic

Dans la discothèque d’Hartzine, les Anglais de The Oscillation tiennent une place particulière. On a déjà encensé leur approche britannique d’un terrain de jeu krautrock (lire), et plus récemment rappelé leur capacité à la suggestion visuelle, presque cinématographique (lire), pour décrire le charisme d’un groupe mené par un Demian Castellanos qui, depuis 2006, imprime une approche caractéristique où domine la friction métallique des cordes. Dix ans plus tard, Monographic annonce une évolution, presque une exception comme l’évoque son titre, un hors série dans la discographie des Londoniens. Tout en mesure et à l’image du groupe, cette transition reste subtile, prenant la forme d’une glissade vers une esthétique plus drone sur le fond, électronique sur la forme, sans dénaturer la personnalité musicale du trio. Et sans doute le doit-on en partie à une implication plus formelle de Valentina Magaletti and Tom Relleen, respectivement batteuse et bassiste de la formation, à travers leur side project TOMAGA (lire).

Cette fois, l’arrière-plan drone qu’on percevait dans From Tomorrow ou Out Of Touch en 2013 déroule sa parfaite extension dans un registre plus synthétique, et on ne retrouvera pas d’équivalent à Corridor, Pt. 2 et son alliage jazz / dub / garage psyché: dans Monographic, le métal est plus poreux, léger, concédant un peu de sa solidité pour lover habilement dans ses boucles aux mélodies neuroleptiques les harmoniques electro noise des jeux de clavier et autres bidouilles modulaires. Les stems gonflent en densité, la production gagne en richesse et en diversité, passant sans écueil du rock prog bourré de glitches SF de Take Us To The Moon au drone mélodique de Lonely People et son delay miaulant harcelé de fuzz. Et si le garage psyché alangui de Truth In Reverse, en écoute ci-dessous, renvoie aux précédents albums, un palier est franchi dans la démarche expérimentale du groupe.

Monographic lui-même, titre introductif et éponyme, fourmille d’incursions électroniques, réduisant la partie guitare à des phrases claires, sobres à dessein, ouvertes sur un arrière-plan bavard de curseurs et boutons traficotés avec souplesse, et qui aura le dernier mot tout au long de l’ultime minute du morceau. Toute la beauté de ce LP est là, dans l’ouverture. Car en prenant le parti de déroger discrètement aux conventions stylistiques qui ont fait leur réputation, ces enfants du kraut ne cherchent ni la rupture, ni la maturité mais de nouveaux espaces où apaiser leur insatiable soif expérimentale; et prolongeant la dimension psychédélique des premiers albums, ils en élargissent le spectre en l’amplifiant de boucles kosmische, à l’image de Let It Be The End, une mélancolique berceuse interstellaire, ou d’Alignement Zone qui juxtapose à un drone chuintant puis saturé une jungle de sons électroniques ponctuellement noyés sous un torrent de cymbales. L’immersion est graduelle, brillante à l’image de ce qui est possiblement leur meilleur album à ce jour, à tout le moins celui qui les éloigne à grands pas de l’indolence de la routine.

Audio

The Oscillation - Truth In Reverse

Tracklist

The Oscillation - Monographic (Hands In The Dark, 11 mars 2016)

01. Monographic
02. Take Us To The Moon
03. Let It Be The End
04. Truth In Reverse
05. Another Attack
06. Lonely People
07. Alignment Zone (Extended version)
08. Lonely People (Drone mix)
09. The End Of Conscious Thought (Bonus Track)


HZ MONTHLY MIXTAPE – OCTOBER15

New York City in the 1970s - Jean-Pierre Laffont (2)

Chaque mois, la mixtape de la rédaction, à écouter et télécharger.

[styled_button title="DOWNLOAD" href="http://www.mediafire.com/download/6ymx62dzwov8rwh/HZ_MONTHLY_MIXTAPE__OCTOBER15.zip" title_align="text-center" display="inline" button_height="" text_size="" letter_spacing="2" font_family="dfd-block-title-family" font_weight="400" text_color="text-white" style="style-1" bg_color="bg-dark" icon="dfd-icon-hand_middle_finger" icon_size="" icon_style="right-icon" icon_color="icon-color-main" border_width="2" border_style="solid" border_radius="2" border_color="border-color-dark"]

Hz Monthly Mixtape - October15

01. Levantis – Colour
02. Volcan – Crawl
03. Sleepwalker - The Pink Zone (Sax Mix)
04. Goat - It’s Time For Fun
05. Minami Deutsch - Vocalism Ai/Forever Takemitsu
06. The Oscillation - The Mirror Pool
07. Police des Moeurs - Le coeur de la ville bat pour nous
08. Red Fetish - Vino Tinto
09. Le Mystère - Opus 303
10. Flanger - Chlorophyll Drop Shot
11. Fox The Fox - Flirting and Showing
12. David Shea - Fragments Of Hafiz
13. Carter Tutti Void - f=(2.2)
14. Shady P - X is Whole
15. Andy Stott x E-40 (Internist mash up)
16. Benjamin Damage – Transmission
17. Marty Hare - The Defiler (Sawf Remix)
18. Fishermen - Serpents (Cut Hands Remix)
19. Uniform - Buyer's Remorse


The Oscillation - Beyond The Mirror

Rare and unreleased tracks. Peut-on parler de « raretés » dans le cas d’un groupe dont la carrière entame à peine sa décennie (lire)? Avec trois albums à leur actif et quelque notoriété cloisonnée par une esthétique kraut à une frange sélective d’un public nourri aux têtes de gondole musicales, sortir une compilation d’inédits soulève des questions. C’est un créneau qu’on sait généralement occupé par des artistes à la longévité indiscutable cherchant à sortir de leur hibernation créative en fouillant dans leurs fonds archiviques, qui pour reprendre le business, qui pour lever un voile timide et nostalgique sur des approches stylistiques non évoquées jusqu’alors.

Beyond The Mirror n’est ni l’un ni l’autre, ni un coup commercial, ni un empilement d’enregistrements studio mal fignolés, c’est un album à part entière mais complètement décousu, un aperçu de ce que le groupe n’a pas su ou voulu insérer dans ses précédentes releases. Le fil conducteur du miroir carrollien - ce passage vers l’autre monde, l’autre soi, celui qui se cache derrière le reflet - sert de support à des compositions qui, loin de se limiter à des versions en négatif des productions précédentes, ont gagné en psychédélisme plutôt qu’en voyeurisme. Dans les grandes lignes, on oscille (est-ce le mot?) entre un background shoegaze perforé de brèches hypnotiques mais stabilisé par une basse à la redondance puissante dans Kissing The Sun, un electro kraut sinistre, The Mirror Pool, dont les accords schulzéens sont appuyés par des chœurs fantomatiques noyés de ténèbres, et un garage psyché électrique, Endless Oblivion, qui nous fait tout oublier sauf que les londoniens continuent à se placer du bon côté de la frontière expérimentale - comme le confirme d’ailleurs l’excellent Tomaga, side project de Tom et Valentina.

Si on peut s’étonner du manque de cohérence entre les styles des morceaux, dont l’ordre de lecture semble à première écoute avoir été tiré aux dés, les titres tissent néanmoins la trame d’un scénario qu’on sent plus personnel que musical, plus intime. Plus tortueux aussi. C’est un trip, une aventure mélodique au rayonnement quasi cinématographique qui traverse la surface miroitante (ou mentale) du psyché pour tantôt récolter des Crystalline Tears sur fond de trémolos synthétiques planants, tantôt inciter, par des sollicitations réverbérées et sensuelles dans le séduisant Waste The Day, à se laisser porter par un hédonisme répétitif et fallacieux. Inutile, ici, de chercher d’autre clé de déchiffrement que l’esprit complexe et fertile de Demian Castellanos, l’hyperproductive tête pensante de The Oscillation qui, puisant dans les alcôves les plus étriquées de son cortex, parvient à offrir à l’auditeur les ressources d’un voyage dans un imaginaire certes domestiqué par une chronologie musicale choisie pour lui, mais qu’il pourrait finalement aussi bien lire en shuffle, tant elle se prête à la suggestion. ‘The question is,’ said Alice, ‘whether you can make words mean so many different things.’

Audio

Tracklist

The Oscillation - Beyond The Mirror (All Time Low, septembre 2015)

01. Braindrainer
02. Waste The Day
03. Kissing The Sun
04. The Mirror Pool
05. Endless Oblivion
06. Crystalline Tears
07. Insect Attention
08. The Detour


The Oscillation - Waste the Day (PREMIERE)

By Antonio Curcetti.4

Photo © Antonio Curcetti

Avec leurs cousins génétiques et transatlantiques de Lumerians, la bande de Demian Castellanos, The Oscillation, que l'on a interviewé à l'occasion de la sortie en 2013 de From Tomorrow sur Hands in the Dark (lire), fait figure de véritable parangon dans le revival psyché-kraut actuel, délayant avec assez de distances ses effluves saturées sous le soleil corrodé d'Albion pour que l'on suive pas à pas son ascension discographique. Et tandis qu'il se murmure avec insistance que leur futur LP à paraître l'année prochaine - on ne sait où - est une véritable bombe à neutrons, les Londoniens ont eu la bonne idée, via leur propre label All Time Low, de déterrer quelques anciennes bandes et de les compiler avec deux trois morceaux parus ici ou là - dont le formidable Travel Expop Series #2 du label précité bisontin (lire). Entre balades telluriques (Endless Oblivion) et redescentes un brin trippée (The Mirror Pool), se niche de véritables joyaux à la langueur hypnotique dont le très nébuleux Waste the Day mise en images, avec une attention floristique toute particulière, par le vidéaste expérimental Julian Hand et que l'on ressent telle la dernière exhalation d'un été brûlant.

Vidéo (PREMIERE)

Tracklisting

The Oscillation - Beyond The Mirror: Rare And Unreleased Tracks (All Time Low, 13 septembre 2015)

01. Braindrainer (taken from "Fall" e.p 2012)
02. Waste The Day (b/w No Place To Go single 2012)
03. Kissing The Sun (Hands In The Dark "Travel Expop Series #2" 2013)
04. The Mirror Pool (previously unreleased)
05. Endless Oblivion (previously unreleased)
06. Crystalline Tears (previously unreleased)
07. Insect Attention (Hands In The Dark "Travel Expop Series #2" 2013)
08. The Detour (previously unreleased)


Tomaga l'interview

Embringués dans de multiples formations dont The Oscillation, que l'on a déjà sondé par le passé (lire) et à laquelle ils participent tous les deux, Valentina Magaletti et Tom Relleen on récemment mis sur pied un atelier expérimental de déconstruction sonore et mélodique : Tomaga. Véritable prisme oblique dans l'agencement rythmique, prenant à rebrousse-poils un savoir très actuel en matière d'ambient-drone, le duo objectivise certains éléments dans son laboratoire, les sortant de leur contexte, pour mieux tricoter tout autour un ensemble cohérent, lointain et cotonneux, oscillant entre psychédélisme et minimalisme. Il faut avoir goûté aux charmes insidieux des morceaux Alphabet Of Light, Malintesi ou Futura Grostesk pour comprendre que d'apparence conceptuelle, leur musique, à l'emprunte du temps et de l'écoute noctambule, s'intime pourtant invariablement tel le chemin le plus court vers l'engourdissement des sens et la divagation de l'esprit. Sur le point de sortir un premier album, Futura Grotesk, sur le label bisontin Hands in the Dark (lire), et ce après la cassette Sleepy Jazz for Tired Cats co-éditée par Bunkland et Negative Days, et à quelques encablures d'une tournée débutant le 18 novembre prochain au Point FMR en première partie de Silver Apples et pour laquelle on offre des places en fin d'article, l'insatiable batteuse, également à l'oeuvre au sein de Raime, à accepter de répondre à nos questions.

Tomaga l'interview

TOMAGA.Promo1
Tom et Valentina, vous jouez tous les deux dans The Oscillation. Comment est né ce projet et quel sentiment essayez vous de transmettre via Tomaga ?
Tom & Valentina, you play both in The Oscillation. Why did you start this project and what kind of feelings do you try to transmit via Tomaga?

On a passé beaucoup de temps ensemble sur la route et nous avions besoin de plus de musique chill out à écouter dans la voiture. Nous sommes très proches musicalement et nous avons commencé à explorer de nouvelles sonorités et à utiliser différents instrument et machines pour créer. Tom et moi sommes d'assidus collectionneurs de disques, nous avons donc commencé à jammer en recherchant une nouvelle manière d'exprimer notre état d'esprit musical hétérogène et un nouveau silence.

I guess we spent a lot of time together on the road,​ ​starting craving for more chilling music to listen in the car while driving ah!​ ​We found ourself very close musically​ and started wanting to explore new sounds and ​​to use some different instruments and machines to make music​.​ ​Both me and Tom are avid record collectors and listeners so we started jamming in search for new way to express our ​mixed up musical state of mind, and to find a new silence.

Pourquoi ce nom? Que signifie-t-il et quel lien à sa signification avec votre musique ?
Can you explain the name of the project? What meaning does it take on and which link it established with your music?

Ca ne veut rien dire dans aucune langue mais ça a un rythme plaisant, comme la musique.

It doesn't mean anything in any language.​ but it has a pleasing rhythm. similar to the music!

Comment décrivez-vous Tomaga, quelles en sont les plus grandes influences ?
How would you describe Tomaga, and who are your biggest influences in this project?

Ca a commencé explicitement comme un projet sans guitare, une manière pour nous de placer la rythmique au premier plan. On écoute de tout mais peut-être qu'en ce moment nous sommes plutôt influencé par des compositeurs modernes, le minimalisme, la musique concrète et industrielle et le jazz spirituel.

​It started out as explicitly a guitar free zone. A way for us to bring the rhythm section to the front! We listen to everything but perhaps right now are most influenced by modern composers, minimalism, music concrete, industrial and spiritual jazz.

Comment composez-vous ensemble et quel est votre champ d'investigation ?
How do you compose together and which is your field of investigation?

On travaille en studio sur la création d'un nouvel environnement sonore, on prépare les instruments afin qu'ils sonnent différemment ou bizarrement. Ensuite on passe généralement des heures à enregistrer puis nous écoutons le tout à la maison, en discutons et enfin sélectionnons ce qui nous plait.

We ​ work in the studio on creating a new sound world, using preparations to make our instruments sound different or strange. Then we usually ​record for hour​s, and then​ at home ​we listen to it all, discuss and make selections that we like.

Est-ce un projet avant tout conçu pour le live ?
Is it a project intended above all for the live?

Nous n'avons pas tellement d'intentions concernant le clivage studio / live, les deux ont leur charme. Ce projet est né en studio puis nous avons fait quelques concerts qui étaient essentiellement improvisés. Nous préparons actuellement un set plus concentré pour notre tournée de novembre, une nouvelle approche. Nous voulons faire de la musique en continu.

I guess we don't have ​specific ​intention​ about live vs studio, they both have their charms. This project was born in the studio and then we did some live shows, which were pretty much entirely improvised. ​​​Now we are preparing a more focused live show ​​for our tour in November, which will be a slightly different approach. ​Making music constantly is what we want to do​.

Front Cover -TOMAGA 'Futura Grotesk'

Votre musique est très cinématographique. C'est un effet voulu ? Pensez-vous, au moment de composez, une possible adaptation video ?
Your music is also very cinematographic. Is it a studied effect? Do you think, at the time of composing, has a possible video translation of your pieces?

Nous sommes très heureux que ce lien se soit fait naturellement. Nous avions en tête des visuels précis lorsque nous avons composé la musique mais nous nous sentons maintenant très privilégiés d'avoir de fantastiques artistes comme Ross Adams qui s'impliquent dans le projet et nous aident à traduire notre musique en images. Nous pensons de plus en plus à composer pour et avec des visuels d'accompagnement et ça semble totalement naturel et parfait.

​We are very pleased that this link has naturally occurred. We weren't thinking specifically about visuals when we made the music but now feel very privileged to have fantastic artists like Ross Adams who are getting involved and helping is to translate our music into images. We are now thinking more and more about composing for and with visual accompaniment and it seems completely natural and perfect.

Pensez-vous que Tomaga va influencer The Oscillation ?
Do you think that Tomaga is going to influence in the approach The Oscillation?

Ce sont deux projets très différents. En revanche nous aimerions que Damien Castellanos fasse un remix de Tomaga et en faire un pour lui en échange. C'est un musicien et un producteur incroyable et un super ami.

They are very different projects. However we would love to have a TOMAGA track remixed made by Damien Castellanos and will probably do a remix swap with him very soon! He is an amazing musician and producer and a great friend.

D'ailleurs, avez-vous demandé à être remixés ?
Do you go to ask your music to be remixed?

Nous ne demandons pas vraiment mais nous sommes toujours excités de travailler avec quiconque comprend et apprécie notre musique. certains producteurs très intéressants ont manifesté un intérêt et nous venons de faire un remix pour la première fois et on s'est bien amusé.

I guess we don't ask but we are alway​s excited to work ​with whoever understands and appreciates our music.​ We have had some interest from some very interesting producers already, and we just finished remixing someone else's music for the first time which has been fun. ​

Pourquoi avoir choisi Hands in the Dark pour sortir ce LP ?
Why have you chose Hands in the Dark Records to take out this new LP?

Ce sont des gens géniaux, nous les connaissions depuis longtemps et respectons leur travail donc lorsqu'ils ont manifesté de l'intérêt pour sortir notre musique on s'est dit qu'il n'y avait pas de meilleur moyen pour commencer.

They are ​​a​mazing people, we ​have known them and ​respect​ed​ their ​work for ages, and when they were interested to release our music we thought that couldn't be a better way to start.

Quel est le futur proche de Tomaga ?
Whats the near futur of Tomaga?

Grotesk !... et nous sommes en tournée en novembre avec Silver Apples et aussi Le Guess Who festival et un voyage à Leipzig pour jouer avec A Winged Victory For The Sullen. Et nous avons déjà enregistré de nouveaux trucs.

Grotesk!​ ...and we're on tour in November with Silver Apples, and also Le Guess Who Festival and a trip to Liepzig to play with Winged Victory For the Sullen. And we've already been recording new material​.

Audio

Video

http://vimeo.com/108414897

Tournée & concours

On fait gagner trois places pour leur concert au Point FMR à Paris le 18 novembre prochain en première partie des mythiques Silver Apples. Envoyez vos nom et prénom à l’adresse hartzine.concours@gmail.com ou remplissez le formulaire ci-dessous. Les gagnants seront tirés au la veille du concert et prévenus par mail le lendemain matin.

[contact-form-7 id="21274" title="Concours post"]

18 November – Point FMR, Paris (FR) w/ Silver Apples
19 November – Occii, Amsterdam (NL) w/ Silver Apples
20 November – Le Guess Who? Festival, Utrecht (NL)
21 November – Kammerflimmern / UT Connewitz, Leipzig (DE) w/ Deaf Center
29 November – Discipline Party At Garage Sound, Bari (IT)
03 December – Corsica Studios, London (UK) w/ Silver Apples

Tracklisting

Tomaga - Futura Grotesk (Hands in the Dark Records, 12 novembre 2014)

01. Alphabet of Night
02. Long Term Green
03. Malintesi
04. Futura Grotesk
05. Taste the Indifference
06. Mountain Opener
07. Days Like They Were Before


The Oscillation l'interview

The Oscillation.1Il faut se rendre une nouvelle fois à l'évidence, ce sont les Anglais qui ont inventé le Krautrock. Et même si les membres de Can, Faust ou encore Neu! étaient aussi friands de Paulaner que de Bockwurst, ne jurant que par Hymnen du compositeur Karlheinz Stockhausen à l'heure de sonder les racines de leurs transgressions fondamentales des carcans rock, c'est bien une perfide Albion à l'unisson derrière sa toute-puissante presse musicale - Melody Maker et New Musical Express en tête - qui consacra dans les années 1970 aussi bien l'expression - Krautrock pour rock choucroute - que la popularité des groupes émanant de l'axe kosmische reliant Dusseldörf, Berlin-ouest et Cologne. Vu dans la France des clichés, le rock casque à pointe aurait moins bien donné et, de toute façon, à cette époque, nos grands-parents s'abreuvaient plus de chansons romantiques que de divagations psychédéliques. Un retour de bâton post-68 que ne connu pas cette frange hallucinée de la Deutsche Qualität et qui, aujourd'hui encore, fait plus que des émules, notamment Outre-Manche. Et si avec les Lumerians (lire) on savait les Cosmic Courriers bien reçus jusqu'à San Francisco, à Londres, ils tourneboulent encore, notamment dans l'imagination de Demian Castellanos, démiurge de The Oscillation. Un groupe que l'on a déjà eu l'occasion de présenter avec le second volet de la collection Travel Expop Series consacré à l'Angleterre (lire), initié par les labels Hands in the Dark et All Time Low et réunissant en sus des Londoniens Ben Nash, Listening Mirror et Mugstar. Deux structures que l'on retrouve à l'origine de ce troisième album, From Tomorrow, sorti le 30 septembre dernier, à la fois plus obscur et incandescent que ses deux prédécesseurs, Out of Phase (DC Recordings, 2007) et Veils (All Time Low, 2011). Insufflant sur les rouages d'une motorik élastique et dilettante les cendres fumantes d'un shoegaze éraillé, à la fois diablement efficace (No Place to GoAll You Want to Be) et profondément magnétique (le morceau-titre From Tomorrow), ce méticuleux disque laisse une place primordiale au voyage, de l'esprit et du cœur, comme peu d'autres y sont arrivés avant lui : de la double introduction Corridor à l'expérimentale et conclusive Out of Touch - sans doute le morceau le plus touchant du disque - , en passant par Descent - chrysalide stellaire mâtinée de claviers - , on se prête à l'immersion contemplative sans demander son reste. Traversant l'ouest de la France, de Nantes le 17 à Paris le 18 (Event FB), sous l'égide de nos amis de Gonzaï, il n'en fallait pas plus pour une session de questions appelant les réponses de Demian, aussi précises qu'instructives.

Audio

Interview

FT_800X800

Comment le concept de The Oscillation vous est-il venu et que signifie le nom ?
How did the whole concept of The Oscillation come about and how did you come up with the name?

J'aime la sonorité de ce mot et ce qu'il sous-entend. Il semble s'appliquer à beaucoup de choses, les ondes sonores, l'eau, la fluidité, les mouvements cycliques, les sciences physiques, les oscillations dans les émotions... beaucoup de sujets qui m'attirent.

I like the sound of the word and what it implies, it seems to apply to lots of things, soundwaves, water, fluidity, cyclical motion, physics, the oscillation of emotions.. lots of things that appeal to me.

Tous ceux qui vous connaissent sont d'accord pour dire que vous êtes l'un des groupes psychédéliques de la décennie. Comment décrirais-tu votre son et quelles sont tes plus grandes influences ?
All the people who knows you agrees to say that you are one of the most important psyche bands of the decade. How would you describe your sound and who are your biggest influences?

Vraiment ? Je n'en avais pas la moindre idée, mais ça me rend humble et c'est formidable à savoir.  Je ne saurais pas vraiment décrire le son. J'aime la musique visuelle qui évoque toutes sortes de sentiments ou qui peut être interprétée à plein de niveaux, mais qui est également chargée émotionnellement et t'emporte quelque part donc c'est ce que je vise. Peut-être que j'aimerais la décrire comme une musique "transportative" ou "transformative". J'aime aussi cette idée qu'écouter un disque ou un morceau puisse t'aider à résoudre des conflits intérieurs, il y a donc aussi un aspect de catharsis qui se produit. J'ai tellement d'influences qu'il est difficile de savoir quelles sont les plus importantes mais on pourrait y trouver Can, les premiers Pink Floyd, Loop, P.I.L., Spacemen 3, The Durutti Column, Miles Davis, Jimi Hendrix, The Deviants.

Really? I honestly didn't know that people felt that way at all, but that's pretty humbling and amazing to know. I'm not sure how to describe the sound. I like visual music that conjures up non-specific feelings or can be interpreted on many levels but is also emotionally moving and transports you somewhere so that's what I aim to do. Perhaps I would like to describe it as transportive music or transformative music. I also like this idea when you hear a record or a song and it helps you to resolve things inside you, so that there's an aspect of catharsis going on too. I have so many influences it's hard to know what the biggest ones are but a few big ones would be  Can, early Pink Floyd, Loop, P.I.L, Spacemen 3, The Durutti Column, Miles Davis, Jimi Hendrix, The Deviants.

As-tu des idoles en musique ? Si tu devais choisir trois albums d'anthologie, lesquels seraient-ils ?
Do you have musical idols ? If you had to choose three anthology records, which ones would they be?

Je ne suis pas sûr d'avoir encore des idoles mais il y a plein de personnes qui m'impressionnent comme Jimi Hendrix, Robert Smith, Klaus Schulze, Vini Reilly, Mick Farren... Je n'ai pas beaucoup d'anthologies mais je pourrais citer ces trois-là : Pink Floyd – Relics ; The Rolling Stones – Through the Past Darkly ; Can – Cannibalism.

I'm not sure about idols anymore but there's loads of people I'm in awe of: Jimi Hendrix, Robert Smith, Klaus Schulze, Vini Reilly, Mick Farren... I don't have very many anthologies but could say these: Pink Floyd - Relics ; The Rolling Stones - Through the Past Darkly & Can - Cannibalism

Les membres de The Oscillation jouent-ils dans d'autres groupes ? Est-ce que ton processus d'écriture est différent quand tu composes pour The Oscillation ?
Members of The Oscillation also play in others bands? (Do the members of The Oscillation also play in other bands?) Is your songwriting process different when writing tracks as The Oscillation?

Oui, on a tous des occupations parallèles. Tom et Valentina jouent dans d'autres groupes et ont leur propre projet d'improvisation ensemble, Tomaga. J'ai pris part à deux ou trois autres projets aussi, le plus récent étant avec mon ami Milo Smee sous le nom de Booze. Un des éléments qui nous rend un peu différent des autres groupes est le fait que les enregistrements et les lives sont assez indépendants. J'écris et j'enregistre seul la plupart du temps - hormis pour la batterie dont s'occupe désormais Valentina.

Jusqu'à aujourd'hui, quand j'enregistre pour The Oscillation, je m'intéresse à empiler de nombreuses couches sonores et à créer quelque chose de complexe afin que même si le résultat semble assez simple, il y ait beaucoup de subtilités sonores qui ne soient pas évidentes de prime abord. J'espère que c'est ce qui rend les enregistrements plus fascinants lors d'écoutes répétées. Je souhaiterais qu'on y entende des éléments inédits à chaque nouvelle écoute.

Yeah we all do other things too. Tom and Valentina play in other bands and have their own cool improv project together called Tomaga. I've done a couple of other projects, the most recent one being with my friend Milo Smee under the name of Booze. One of the things that makes us a bit different as a band is that the recordings and the live side are quite separate things. I write and record mostly on my own - apart from drums, which is now taken care of by Valentina.

My interest in recording up until now for The Oscillation is to build up lots of layers of sounds and create something quite intricate, so that even if it seems quite simple there is quite a lot of subtle things going on sonically that are not immediately obvious. I think that can make it hopefully more intriguing to listen to on repeated listens, I'd hope that you can hear new things each time you go back to it.

Comme d'autres groupes psyché et Krautrock, vous semblez aimer l'improvisation. Est-ce un acte délibéré ou quelque-chose de spontané ?
As other psyche/Krautrock bands, it seems you enjoy improvising. Is it a deliberated act or is it just something spontaneous?

C'est un acte délibéré mais aussi une réelle nécessité pour nous, afin de continuer à apprécier de jouer en concert. J'ai joué dans certains groupes où j'avais une partition précise de guitare et c'était tout, pas d'écart permis à part peut-être pour rallonger un solo de deux mesures, et je trouvais ça un peu frustrant parce que c'est impossible de faire quelque chose de nouveau ou de spontané.

Mais quand on peut étendre des parties et jouer les mêmes morceaux de plein de manières différentes, alors ça devient bien plus excitant. Tu ne sais pas ce qu'une autre personne va faire ou comment elle va réagir à ce que tu pourrais faire, donc ça devient un voyage à la destination inconnue et beaucoup de communication. J'espère aussi que c'est ce qui plaît aux gens dans nos concerts...

It's a deliberate act but it's also a real necessity for us, to always enjoy playing live. I've played in some bands where I would have my specific guitar part and that was it, no deviation allowed apart from maybe extending a guitar solo for 2 bars and I find that a bit frustrating because you can't go anywhere new or spontaneous.

But when you can extend sections and play the same tracks many different ways then it becomes much more exciting. You don't know what someone else is going to do next or how they will respond to what you might do, so it becomes a journey without knowing the destination and a lot of communication. I think hopefully that's what people find appealing about our shows too...

Oscillation-By-A.Curcetti

Est-ce que tu avais des buts précis concernant From Tomorrow ?
Did you have any specific goals for From Tomorrow?

Les seuls buts que je m'étais fixés étaient de faire un disque  de longueur traditionnelle et m'efforcer de ne pas faire plus de 40 minutes. Les deux albums précédents étaient plutôt longs et je ne voulais pas répéter ça, mais faire quelque chose de plus intense et de plus immédiat. Il y a tellement de LP géniaux qui semblent interminables mais qui font juste 40 minutes, voire moins. Je voulais vraiment me prouver que j'en étais capable, ce qui m'a donc obligé à penser aux compositions de manière différente en quelque sorte, du moins pour celles qui figurent sur le disque.

The only goals I know that I had was that I wanted to make a shorter traditional length record and make more of a point over 40 minutes. The last 2 albums were quite long and I didn't want to repeat that, but do something more intense and immediate. There's so many great records LP length that seem epic but they are just 40 minutes or less.. I really wanted to prove to myself that I was capable of it, so it forced me to think a lot more about the compositions in a different way somehow, or at least the ones that made it onto the album.

Pourquoi as-tu choisi Hands in the Dark Records pour sortir ce LP ?
Why have you chose Hands in the Dark Records to take out this LP?

J'ai rencontré Onito il y a quelques temps quand il est venu avec nous en tournée en France, il nous aidait à conduire et servait d'ingé son et il a demandé s'il serait intéressant de travailler ensemble quand l'album serait prêt. En fait c'était une évidence de le faire en partenariat avec eux vu que ce sont des personnes formidables et très enthousiastes en plus d'avoir un grande intégrité et je n'ai pas cette drôle d'impression qu'on peut avoir avec certains labels. On a également des goûts similaires en musique - j'ai découvert les Lumerians il y a environ deux ans et il s'est avéré qu'ils avaient sorti un de leurs disques parmi d'excellent autres albums, comme celui de Death and Vanilla. J'ai beaucoup communiqué par mail avec Morgan du label, j'aime la manière dont ils travaillent et font les choses en interne avec un état d'esprit indépendant, et sans prétention - ce sont des gens biens.

I met Onito a while ago when he came with us on a tour of France, helping to drive and doing the sound and he asked if it would be of interest to work together when the album was ready. Actually it was a no brainer to do it in partnership with them, as they are such great people and very enthusiastic plus they have a lot of integrity and I don't have that weird feeling you can get from some labels. We share a love of similar music too, I just discovered Lumerians a couple of years ago and it turned out they released one of their records amongst some other great ones, like the Death and Vanilla album. I've been dealing with Morgan from the label a lot by email, I like they way they get on with things and do things in-house with an independent mindset, and no pretension, just good people.

Pourrais-tu nous expliquer quelles sont tes relations avec le label All Time Low Records ? Est-il dédié à vos sorties ou est-ce un vrai label ?
Can Could you explain us your relation with All Time Low records? Is it a label dedicated to your releases or is it a real label? 

Personnellement, je ne suis impliqué que dans les sorties en rapport avec The Oscillation mais Tom, qui a démarré le label, a aussi sorti un disque de Higamos Hogamos et a fait paraître en partenariat un album d'El Gran Chufle. Je suis certain qu'il y aura encore d'autres sorties sans rapport avec The Oscillation à l'avenir.

Personally I'm only involved in the release of Oscillation related stuff but Tom, who started the label, also put out a recording by Higamos Hogamos, and co-released an album by El Gran Chufle. I'm sure there will be other stuff too other than Oscillation at various points.

Tu es de Londres. À quoi ressemble la scène musicale aujourd'hui ?
You’re from London. What’s the music scene like there nowadays?

Pour ce qui est des groupes londoniens, ou d'une quelconque scène, je ne pense pas être qualifié pour en parler étant donné que je n'ai pas vu tellement de nouveaux groupes ces derniers temps. Les scènes où tout ce qui a trait à une mentalité de club ou de gang tendent à me faire fuir. Ceci dit, le meilleur groupe londonien récent sur lequel je suis tombé dernièrement serait Fat White Family, de superbes morceaux et un groupe plutôt étrange à regarder aussi. J'ai vu The See See l'autre jour et j'ai été impressionné par leur concert et les interactions qui se produisaient.

In terms of London bands, or any kind of scene, I don't think I'm qualified to comment as I haven't seen that many new bands recently. Scenes or any kind of club/gang mentality usually scares me away. The best new London band I've come across recently would be Fat White Family though, amazing songs and quite a weird band to watch too. I saw The See See the other day and was really impressed by their gig and the interplay they had going on.

Vous serez en tournée en Europe en octobre. Quelle est ta connexion à la scène ?
You will be touring in Europe in october. How is your connection to the stage?

C'est généralement la gravité qui t'y garde attaché, ha ha... C'est difficile à définir - pour moi en tout cas. Je dirais que ça marche mieux si tu n'y réfléchis pas trop et que tu te concentres au maximum sur le son. Quand tu commences à réfléchir et à analyser ce que tu fais, tu peux perdre le lien et devenir mal à l'aise, ce qui correspond à des moments où je peux trouver ça relativement inconfortable... Donc il semble que la meilleure chose à faire soit d'oublier mon ego autant que possible et de me concentrer sur ce qui se passe sur scène et avec le groupe, d'être dans l'instant.

It's usually gravity that keeps you tied to it ha ha.. That's a hard one to define (for me at least). I'd say that it works best when you just don't think about it too much, and you are in the sound as much as possible. When you start to think and analyse what you are doing, you can lose the connection and get self-conscious which is when I can find it a bit uncomfortable.. So it seems the best thing is to drop my normal ego as much as possible and just be aware of what's happening on stage and with the band, to be in the moment.

Et maintenant... qu'est-ce qui se prépare pour le groupe ?
And now… what’s next for the band?

D'une certaine manière, je n'ai pas tellement réfléchi à l'avenir, terminer ce disque a été suffisamment compliqué ! Il y a d'autres enregistrements que je dois finir en vue de prochaines sorties... Julian Hand réalise une vidéo pour le morceau From Tomorrow. J'espère vraiment que ce disque suscitera plus d'intérêt et que nous pourrons jouer plus de concerts, devant plus de gens et élargir notre horizon !

In a way I haven't thought about the future too much, completing this record has been quite a big deal! There's some more stuff recorded for future release that I need to finish off.. Julian Hand is doing a video for the track From Tomorrow too. I really hope that this record will generate more interest and we'll get to play more shows, to more people and expand the horizon!

Traduction : Marie-Eva Marcouyeux

Vidéo

http://www.youtube.com/watch?v=I2G9qkgnYEk

Tournée

17 octobre - Nantes @ Soirée Gonzai / Lieu Unique
18 octobre - Paris @ Soirée Gonzai / La Maroquinerie w/Acid Mothers Temple
19 octobre - Tournai @ Le Water Moulin

gonzai-parisRVB


The Oscillation - No Place to Go

From Tomorrow 2Cousins transatlantiques des Lumerians (lire), les Anglais de The Oscillation partagent, en plus de ce même goût immodéré pour un space-rock tâtonnant entre krautrock échevelé et psychédélisme méandreux, une amitié sans faille avec le label Hands in the Dark. C'est ainsi qu'après avoir fait partie de la compilation Travel Expop Series 2, consacrée à la Grande-Bretagne, les Londoniens co-éditeront le 30 septembre prochain via la structure bisontine et All Time Low, label de Tom Relleen, bassiste du groupe, leur troisième LP, From Tomorrow. Toujours agrémenté des visuels hypnotiques de Julian Hands, les arabesques inoculant ses guitares fuzz dans la quadrature motorick teutonne (lire), se servent d'un passé maîtrisé pour écrire au futur cette fuite ostentatoire, oscillant de leur aveu - précisément - entre la période Syd Barett des Pink Floyd et l'attitude absurdément punk de The Stranglers. Soit une fugue sans ailleurs, comme le révèle ce premier morceau, No Place to Go - dévoilé hier.

Audio

Trailer

http://www.youtube.com/watch?v=Z33t4Y6K2eQ&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=Blbsp4Vczlw&feature=player_embedded

Tracklisting

From Tomorrow 1
The Oscillation - From Tomorrow (Hands in the Dark/All Time Low, 30 septembre 2013)

01. Corridor (part 1)
02. Corridor (part 2)
03. Descent
04. No Place to Go
05. From Tomorrow
06. All You Want to Be
07. Dreams Burn Down
08. Chrome Cat
09. Out Of Touch


Travel Expop Series #2 : GREAT BRITAIN

Hasard du calendrier ou pas, mais l'écoute intégrale du second volume de la collection Travel Expop Series, embringué par le label bisontin Hands in the Dark et consacré à la perfide Albion, résonne dans ces pages le lendemain de la naissance de la progéniture royale de 3,8 kilos. Merci à Kate et William car le nourrisson de cinq morceaux pour quatre formations, officiellement présenté le 6 août prochain, est assurément tout aussi beau et cohérent que le premier de la lignée - réunissant il y a deux ans Cankun, Holy Strays, Je Suis le Petit Chevalier et Voodoo Mount Sister autour d'un même sillon (Lire). Et si ce dernier avait était concocté par le savoir-faire associé d'Hands in the Dark et Ruralfaune, la donne change ici car c'est All Time Low qui apporte sa pierre à l'édifice, selon une conception graphique une nouvelle fois dévolue à Michael Sallit - dont on ne louera jamais assez le travail. Label de Tom Relleen, bassiste du groupe psyché-kraut, All Time Low accouchera cette année du troisième LP de The Oscillation. En attendant, deux morceaux sont ici révélés en ouverture de la compilation, Insect Attention et Kissing the Sun, s'intimant tel un écho briton à l'ultime lubie space-rock et californienne du label, The Lumerians (lire). Inoculant ses guitares fuzz dans la quadrature motorick teutonne, convoquant ainsi d'un même mouvement Spacemen 3 et Neu!, pas de révolution stylistique à l'horizon, sinon une sacré suée, entre réverbérations et distorsions, aussi jubilatoire que nimbée d'électricité. La dionysiaque embardée céleste Kissing the Sun ouvre d'ailleurs le champ comme il se doit, du long de sa dizaine de bonnes minutes, à Mugstar. À mi-chemin entre Oneida, Sonic Youth et Neu!, le quintette de Liverpool avoine l'instrumental Bardo Head Finder à toute blinde et sur la durée, sans jamais faillir d'une once de superflu. La seconde face, partagée entre Listening Mirror et Ben Nash fait montre d'un expérimentalisme tout aussi raccord avec les précédentes productions d'Hands in the Dark. Les paisibles et envoûtantes strates ambient/drone émanant du cerveau de Jeff Stonehouse et répondant, dans un soupir approbateur, à l'équation silencieuse et minimaliste du producteur Ben Nash. Une electronica abstraite et lumineuse, concluant ce second et réussi Travel Expop Series. En attendant, épris d'impatience, le suivant.

Audio

Tracklist

Travel Expop Series #2 : GREAT BRITAIN (Hands in the Dark / All Time Low, 6 août 2013)

Side A
01. The Oscillation - Insect Attention
02. The Oscillation - Kissing the Sun
03. Mugstar - Bardo Head Finder

Side B
05. Listening Mirror - Molech.Astronaut
06. Ben Nash - Mother Leda