Charge Group - Escaping Mankind

visuel-charge-groupDe mélancolie, il est aussi question sur le premier album des australiens de Charge Group l'autre découverte estivale de Own Records avant Talons'. Ici, les guitares sont plus électriques et s'accompagnent des cris de violons. Les morceaux  d’Escaping Mankind commencent souvent comme des balades mais Mike Blackman et sa voix d'écorché vif s'applique à casser le rythme. Tantôt, c'est une caresse, tantôt une claque. Le sublime Redcoats and Convicts en est l'exemple parfait. Tout se pose progressivement, la guitare d'abord, les violons ensuite et le roulement de batterie annonciateur d'un orage en guise de final que Mike Blackman invoque dans un chant quasi shamanique.  Le très réussi Lullaby For The Apocalypse, est un peu l'histoire du phoenix. Une chanson torturée et tortueuse sur la fin d’une histoire amoureuse et le besoin de renaître de ses cendres. Les violons y prennent toute leur place. Alors bien sûr, il faut aimer les grandes envolées. Celles qui vous prennent aux tripes et vous laissent comme sonné.« Escaping Mankind » est un album complexe alternant avec aisance, instrumentales soignées et histoires sensibles. Pour une pemière, Charge Group affiche une belle maîtrise et sait prendre des risques. Own Records tient peut-être avec ses australiens une future valeur sûre.

Fabrice Clooney

Audio

Charge Group - Lullaby for the Apocalypse

 

Tracklist

Charge Group - Escaping Mankind (Own Records, 2009)

01. Lunar Module
02. Partial Glowing
03. Redcoats & Convicts
04. Pax #1
05. Vice’D
06. Speakeasy Death Song
07. The Contest
08. Lullaby For The Apocalypse
09. Pax #2
10. Morning Of Superheroes


Talons' - Song for Babes

talonsUn cri de mouette. Une voiture qui passe. Des sirènes au loin. Nathalie, Erin, Rachel. Qui êtes vous ? Talons' a travaillé son atmosphère. Derrière ce pseudo se cache Mike Tolan et sa guitare. Son Song for Babes est un petit moment de rêveries. Ici, l'essentiel est dis en peu de mots, peu de notes. Peu de temps aussi. A chaque femme son histoire vécue ou fantasmée. L'Ohio et ses villes sinistrées par la crise offrent le décor idéal à la mélancolie de Mike Tolan. Usines fermées, pavillons abandonnés, les trentenaires ont la vie dure dans cet album aux allures d'albums photos en noir et blanc. Au jeu des comparaisons connues, il y a du Ben Harper? (Will Oldam, ndlr) chez Talons en plus folk. Mais Talons a une faiblesse pour ceux qui ne se laissent pas embarquer trop facilement. Ce Song for Babes est un peu lisse. Le rêve n'a d'intérêt que s'il nous emmène loin. Le tout est trop monocorde pour ne pas dire monochrome. Le songwritter américain n'en est pourtant pas à son coup d'essai. Son site Bark and Hiss est là pour en témoigner mais c'est la première fois qu'il se cale dans les bacs des disquaires sur le label Own Records. Alors si l'on reste un peu sur sa faim, il paraît que Mike Tolan travaille déjà sur d'autres albums plus électroniques et l'on se surprend à les attendre. Mike Tolan aurait il finalement réussi son pari ?

Fabrice Clooney

Audio

Talons' - Cole