UBIQUITÉ 01

Ubiquity 6

Voilà, il était bien temps, la trêve estivale tire à sa fin, le bronzage s'estompe, la canicule n'est plus qu'un lointain souvenir quand bien même le quotidien nous rince déjà de déprime. Le bon côté des choses, car au fond il y en a toujours un, si mince soit-il, c'est qu'on se remet plein gaz dans le feu de l'actualité musicale et que, par delà les grandes messes laissant interdit - et je ne parle même pas de la reformation de Téléphone, ni de la reprise d'activité de New Order ou, comble du ridicule, de celle de Jean-Michel Jarre - , on ne sait plus vraiment où donner de la tête tant il y a du bon à prendre à quasi tous nos râteliers favoris.

UBIQUITÉ 01

Inoue Shirabe - Down Into The Black Church / Camping In Your Soul (Antinote, Septembre 2015)

Première claque assénée, le second EP du japonnais Inoue Shirabe Down Into The Black Church / Camping In Your Soul sur Antinote fait déjà office d'highlight tant sa house méticuleuse et cosmique fend le cœur.

Marco Bernardi - The Dancing Clowns (Berceuse Heroique, 23 septembre 2015)

L'hyper actif Écossais Marco Bernardi, ensuite, qui embrouille tout son monde sur l'EP The Dancing Clowns / Specter Rmx à paraître via Berceuse Heroique avec une techno stellaire qui s'égraine tel un long voyage ascensionnel.

Bataille Solaire - Enter (Mind Records, Septembre 2015)

Asaël Robitaille de Bataille Solaire, magnifique rejeton avec Femminielli et Jesse Osborne-Lanthier de ce que compte Montréal d'underground-rétro-futuriste-vrillé, ne fera pas redescendre quiconque de son nuage avec un second 7" dénommé Enter en série ultra-limitée - quarante malheureux exemplaires - sur Mind Records : la réminiscente digression synthétique perche tout là-haut le moindre auditeur attentif.

Maoupa Mazzocchetti - 14.07.A (PRR! PRR!, 15 août 2015)

Maoupa Mazzocchetti a lui profité de l'été pour concasser son skeud 14.07.A via la toute jeune structure PRR! PRR! : le ciel s'assombrit brusquement mais pas au point d'esquiver ce qui fait le charme du tapage cher au Bruxellois avec une fluidité sans égale dans le matraquage analogique - on lui donne d'ailleurs rendez-vous en novembre sur Mannequin avec un maxi nettement plus orienté post-punk.

Nebulo - The Safari Suites Vol. 01 (Odd Frequencies, 01 octobre 2015)

Thomas Pujols, moitié de Crypto Tropic, nous rencarde quant à lui, sous son alias Nebulo qui lui va comme un gant, sur le trop rare Odd Frequencies de Clément Meyer : squattant les bacs dès le 1er octobre prochain The Safari Suites Vol. 01 fait montre d'un joli tiercé d'edits vivotant entre noise et ambient, aux pulsations virtuosement déconstruites.

Patricia - Bem Inventory (Opal Tapes, 30 août 2015)

Opal Tapes remet ses bandes magnétiques dans la turbine avec un second EP de Max Ravitz sous le patronyme de Patricia : divulgué le 30 août dernier Bem Inventory s'écoute et se réécoute avec cette affection que l'on a pour les objets sonores ne se dévoilant que progressivement, laissant son pouvoir d'attraction, entre nappes luminescentes et beat sourds et tortueux, agir progressivement.

Cienfuegos – A Los Mártires EP (Unknown Precept, Octobre 2015)

Le New-Yorkais Alex Suárez a choisi, tout comme ses concitoyens Noah Anthony, Nick Klein et Miguel Alvariño très prochainement en tournée avec un stop au Garage MU le 25 septembre (Event FB) - le label basé à Berlin Unknown Precept pour balancer dès octobre sa sauce bien épicée sous le masque de Cienfuegos : A Los Mártires est aussi abrupt qu'un parcours du combattant dans la nuit noire mais, l'espèce humaine étant la plus masochiste qui soit, on aime s'y vautrer avec un plaisir certain.


D.K. - Untitled (PREMIERE)

SBAu sein de l'incroyable effervescence dans laquelle bouillonne la scène techno parisienne - et dont on a récemment sorti du lot les labels Antinote (lire), Dement3d (lire) ou In Paradisum (lire) - le discret mais omniscient Clément Meyer fait parti de ceux juxtaposant à chacune de ses idées une réalisation bien sentie. Producteur de talent, récent auteur d'un EP Modern Primitivism paru en fin d'année 2013 sur Get The Curse - label qu'il instigua en 2010 sur les bases d'un blog du même nom dédié à la musique électronique - et futur invité de la soirée Minimal is Maximal qu'Hartzine organise à Petit Bain le 11 avril prochain avec In Aeternam Vale, Veronica Vasicka et Philippe Laurent (Event FB), le parisien se lance dans une nouvelle aventure discographique, Odd Frequencies, née aux entournures de soirées pareillement estampillées et d'une émission de radio désormais diffusée via Rise FM. Première sortie de ce label ne se limitant pour le moment qu'à des 10" vinyles, un split étourdissant réunissant Gareth Smyth de Lumigraph - déjà aperçu sur Opal Tapes et la cassette Nautically Inclined - et Dang-Khoa Chau aka D.k. le temps d'un matraquage en règle entre beats techno, aussi martiaux qu'obnubilants, et sonorités industrielles viscérales. Adepte d'une house en slo-mo, sur les bases d'un disco-funk temporisé à l’extrême, D.K., nantais d'origine et moitié de feu Darabi (lire), expose en filigrane de son Untitled, à écouter ci-après, toutes les qualités qu'on lui a spontanément collé au train-arrière après la parution de son premier maxi All Day Everyday sur Get The Curse à l’electro-boogie impeccable.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Lumigraph / D.k. - Skull Bone (Odd Frequencies, 20 mars 2014)

A1. Lumigraph - Skull Bone
B1. D.k. - Untitled

oddfrequencies.fm