Karaocake - Medication le clip

karaocakeFin octobre dernier, on avait mis les petits plats dans les grands pour revenir sur les dix ans qui ont fait du label parisien Clapping Music ce qu'il est aujourd'hui (lire), à savoir, une structure indépendante en perpétuel mouvement, constamment susceptible de se renouveler malgré la certaine permanence des groupes composant son catalogue. Ainsi, si 2011 verra la sortie des prochains albums de Berg Sans Nipple, des Konki Duet et d'Orval Carlos Sibelius, le nouvel opus - attendu depuis six ans - de My Jazzy Child, The Drums, et le Fuzzbox EP de dDamage sont d'ores et déjà disponibles par correspondance et . Tout comme l'excellent Rows and Stiches de Karaocake dès aujourd'hui commandable en édition vinyle sur As Corpus. A cette occasion, et après l'inoxydable hymne vespéral It Doesn't Take a Whole Week, le trio emmené par Camille Chambon met en images et, plus précisément en dessins animés, par l'intermédiaire d'un vidéo-clip signé Jean-Philippe Bretin, la luminescente comptine Medication. Dire que le morceau se pare d'atours au symbolisme intrigant, où des furcelles sont transformées en bouteilles tournoyantes, où des minois de chatons croisent des têtes d'aigles, dans un absolu coloré aux allures de boite de Pandore, n'aurait aucun intérêt si tout son sens n'était révélé qu'en bout de course. Si l'indice est dans le titre, à vous d'entamer une brève incartade visuelle pour vous en faire une idée.

A noter que ce mercredi 26 janvier, nous invitons dans le cadre de notre résidence au Panic Room, le Clapping Music Soundsytem. Venez dès 20h ! Les détails, par ici.

Vidéos


Karaocake remixé par François Virot

karaocake

Salut c'est Rigobert. Cette fois pas la peine de fouiller très loin pour tamiser une pépite à l'éclat insensé. J'ai juste eu besoin de surfer gentiment du côté de nos amis de Clapping Music - label dont vous saurez tout sur tout bientôt dans nos pages - pour cueillir ce remixcover de Karaocake par François Virot. Le spectral It Doesn't Take A Whole Week s'entiche d'un fourbi lo-fi tout simplement imparable quand la mayonnaise badigeonnée par Lauter sur ce même single est pas mal non plus.

Audio