Grave Babies - No Fear / Over and Under Ground

Après le nébuleux et poisseux EP Gothdammit, paru l'année passée (lire), Grave Babies enfonce enfin le clou, avec un premier long format toujours sur Hartdly Art. Label de Seattle pour groupe de Seattle - éclusant imagerie gothique et post-punk sombre et visqueux sur l'autel d'une morbid-pop - Hardly Art dégoisera le 26 février prochain Crusher dont deux extraits ont été dévoilés aujourd'hui. Si le son a largement été dégrossit depuis l'inaugurale Death Cassette révélée par Skrot Up, les pouvoirs incantatoires du trio restent entiers, aussi noirs que fascinants.

Audio


Grave Babies - Fuck Off

Grave Babies fait partie de ces groupes qui ont la peau dure. Aucune mode, aucune vague ne vient faire vaciller l'aura délétère de ce quatuor de Seattle, vivotant à la lisière d'un post-punk goth, lo-fi et sépulcral, à la fois plus mélancolique que Blank Dogs et plus crade que Blessure Grave. Après Death Cassette (écouter), Pro-Death (lire) et plus récemment Gothdammmit (lire), sorti le 17 avril dernier sur Hardly Art, la bande emmenée par Danny Wahlfeldt subjugue dans son art d'occire, dans les affres de distorsions désolées, d'obnubilants squelettes mélodiques. Extrait de Gothdammmit, Fuck Off - porté à l'image par Jordan Utley - insinue comme il se doit cette jonction entre occultisme gloom et savoir-faire pop, entre stupre morbide et hédonisme frénétique.

Vidéo


Grave Babies - Gothdammmit

"Ôte le soleil de mon coeur, apprends moi le mépris" Richard Thomson.

Grave Babies - Gothdammmit (2012, Hardly Art, stream w/ Blanktapes)

Audio


Grave Babies - Pro-Death

Début 2010, Grave Babies, muni de sa Death Cassette - en écoute intégrale par ici - nous contait l'indie-goth lo-fi. Death Face, LP enregistré en 2009 mais édité en 2011, enfonçait ce clou déjà bien tordu. Les incantations morbides seyant si bien au quatuor de Seattle, Skrot Up publie ces jours-ci Pro-Death, soit la VHS vendue par le groupe lors de sa tournée 2011. Dix-sept minutes d'effroi.

Vidéo


Grave Babies - Eating Babies

gravebabiesOn n'arrête pas le progrès. Les forces maléfiques et régressives n'en sont que plus jouissives. Je ne vous parle ni d'enturbannés kamikazes, ni d'Animal Collective. Non. Mais bien d'un mystérieux duo, Grave Babies, portant bandes magnétiques en oriflammes tout en pactisant, de son Seattle natal, avec le diable lo-fi. Arrangements crasseux, voix saturées, boîte à rythmes anémiée et pourtant d'imparables incantations Cold Wave font de Death Cassette (en écoute intégrale ici) un incontournable de vos messes noires. Le si bien nommé Eating Babies est en écoute un peu plus bas. De suite, on fait moins les malins, hein ?

Thibault

Audio

Grave Babies - Eating Babies