On y sera : Festival SOY 2018

Cela fait plusieurs années maintenant que le festival SOY, de plus en plus à l'étroit dans sa zone d'influence, continue sa mue pour faire désormais figure de rendez-vous à dimension nationale. Il faut dire que sa programmation annuelle, le plus souvent aussi aventureuse qu'impeccable, réuni suffisamment de réjouissances pour faire se déplacer un public venant d'horizons sinon lointains, au moins extra-régionaux. Et pour cette - déjà - seizième édition, SOY remet le couvert avec un appétit féroce et toujours autant de goût.

On en veut pour preuve les présences de quelques chouchous d'Hartzine, à commencer par Klaus Von Barrel alias The KVB (lire), grand habitué de nos pages depuis quelques années - au cours desquelles il n'aura cessé de nous ravir avec sa recette unique de coldwave et shoegaze à la fois romantique et dangereusement anxiogène. On y croisera également une autre vieille connaissance, le duo SAAAD qui, avec sa drone à la fois hypnotique et surpuissante au groove mystérieusement irrésistible, nous séduit autant qu'elle nous interroge depuis déjà une demie décennie (lire).

Réjouissons-nous également de la venue d'Escape-Ism, alias Ian Svenonius, responsable quasiment coup sur coup, sous son dernier alias, de deux disques parfaitement réjouissants, Introduction To Escape-Ism (lire) en novembre 2017 et The Lost Record (lire) en septembre dernier : un rock à la fois minimal et hautement corrosif, coincé entre spleen et colère et délivré avec une classe folle, à grands coups de caresses et de coup de boules bien chevelus. On n'oubliera pas non plus d'aller applaudir les jeunes pousses d'En Attendant Ana, qui ont réussi avec brio à réveiller notre côté twee en 2018 grâce à une garage pop à la fois nerveuse et gracieuse, aérienne et tellurique... bref, faisant une habile synthèse entre la soie C86 et l'asphalte de l'A86 (lire).

Ajoutez à cela les chansons belles à pleurer de Rodrigo Amarante(lire), ou encore, parmi d'autres réjouissances, un concert du Canadien Andy Shauf et sa pop cousue main, et vous comprendrez vite que les raisons de se radiner à Nantes ne manquent pas. La programmation complète est à découvrir ici-même. Pour acheter vos places pendant qu'il en reste encore, c'est par ici que ça se passe. Pour toutes les autres infos dont vous pourriez avoir besoin, c'est sur le site du festival, juste .

Et comme on est partageurs et particulièrement dévoués à notre lectorat, en association avec le festival, on fait gagner 2x2 places  pour la soirée du 3 novembre à la Maison de Quartier Doulon (Rodrigo Amarante, The KVB, Kate NV, Halo Maud). Pour faire partie des élus, c’est simple comme un coup de trique : il vous suffit de nous envoyer un petit mot d’amour moite en indiquant vos nom et prénom, à l’adresse hartzine.concours@gmail.com. Les gagnants seront tirés au sort et prévenus par mail.

Audio

Vidéo

Festival SOY 2018
Du mercredi 31 octobre au 04 novembre
Nantes


On y sera : Point Éphémère en Short 2018

Sors les doigts de pieds de tes vieilles chaussures toutes trouées, fais péter les claquettes et le short, le Point Ephémère lâche la bride du style vestimentaire tant que la tenue musicale reste impeccable. Et cela commence dès demain avec une nouvelle date d'En Attendant Ana, qu'on présentait, pleins d'éloges, en mars dernier avec un interview (lire) de bon augure. À côté, des barbecues et d'autres réjouissances gustatives et culturelles (ciné, vide dressing, jeux et ateliers, dj sets) viendront ponctuer l'été de parenthèses idéales, pour faire oublier qu'il y a du béton sous nos sandalettes.

Les places pour ce beau bordel sont à choper ici, as soon as can be !

Point Éphémère en Short 2018
Jusqu'au samedi 08 septembre à 20h
Point Ephémère, Paris


En Attendant Ana

Si Verity Susman chantait mieux, enfin juste, En Attendant Ana aurait pu être le nouveau Electrelane. Et c'est tout le mal qu'on leur souhaite, avec cette naïveté charmante qui pointe à chaque refrain comme le faux prétexte d'une vraie bonne humeur portée en bandoulière, le sourire aux lèvres. La mélodie vivace et entêtante, l'envolée fraîche et radieuse, c'est tout ce qu'il leur faut : une pop pas piquée des hannetons, un peu garage et agrémentée d'un ton lo-fi de bon aloi. On n'attend plus Ana puisque les jeunes pousses, chasse gardée Montagne Sacrée et Buddy Records, sortent leur premier album, Lost & Found, le 14 avril et livrent cet extrait exclusif, The Violence Inside... cadeau !

Agenda : release party au Chinois, à Montreuil, le 14/04 (event FB)

D’où venez-vous ?

De banlieue parisienne essentiellement, et d'un bled perdu (mais fier !) de l’Ain.

Où allez-vous ?

Là où on peut mais on évite les tunnels du métro.

Pourquoi la musique ?

On a vu de la lumière, on est rentré, c'était très cool donc on est resté !

Et si vous n’aviez pas fait de musique ?

Ce serait tout pareil mais on s'ennuierait probablement un petit peu plus.

Une épiphanie personnelle ?

Harry, I’m going to let you in on a little secret. Every day, once a day, give yourself a present. Don’t plan it, don’t wait for it, just let it happen. It could be a new shirt at the men's store, a catnap in your office chair or two cups of good hot black coffee. Like this.

Une révélation artistique ?

Le pogo d’un concert de rock californien pour la fête d’une ville perdue en banlieue, Peter Gabriel, Joan Jett et la victoire au concours de double pédale de grosse caisse avec une seule pédale.

Le revers de la médaille ?

On n'y a pas encore goûté, pourvu que ça reste comme ça !

Y a t-il une vie après la mort artistique ?

Oui, regardez Schwarzy. (et on en connaît d'autres...)

Un rituel de scène ?

Romain change ses cordes parce que sinon elles se cassent pendant le concert, Camille et Margaux fument des clopes, Antoine boit deux pintes plus un shot, Adrien trois pintes de Picon et Viktor donne des coups de tête à tout ce petit monde en gueulant des trucs idiots.

Avec qui aimeriez-vous travailler (musique et hors musique) ?

Globalement, nous ne sommes pas de grands érudits de la musique et, très régulièrement, après les concerts, on vient nous parler de groupes ou de musiciens à qui on fait penser, ou qui pourraient nous plaire. On ne connaît généralement pas, puis on rentre, on écoute et là... coup de foudre ! Du coup la liste des artistes avec qui on aimerait travailler change souvent mais, en ce moment, ce serait Verity Susman (Electrelane), Pat Flegel (Women/Cindy Lee), Katie Sketch (The Organ) ou Lætitia Sadier. Et la liste est longue encore !

Quel serait le climax de votre carrière artistique ?

Jouer en première partie d’Electrelane pour leur reformation, elle-même dûe au fait qu'on les a harcelées pour qu'elles le fassent.

Retour à l’enfance, quel conseil vous donnez–vous ?

Panique pas, tu seras toujours aussi stressé dans vingt ans !

Comment vous voyez-vous dans trente ans ?

Fatigués et de droite.

Comment voyez-vous évoluer votre musique ?

Un peu plus improvisée probablement, puisqu’on joue moins mal qu’avant

Un plaisir coupable ou un trésor caché ? (musique ou hors musique)

Un MacDo de temps en temps.

Écoute exclusive

Tracklist

En Attendant Ana - Lost & Found (Buddy Records/Montagne Sacrée, 14 avril 2018)

01. Intro
02. (Not) So Hard
03. Night
04. Re
05. This Could Be
06. Why Is Your Body So Hard To Carry ?
07. The Violence Inside
08. Tinkle Twinkle
09. Square One
10. I Don't Even Know Your Name