UBIQUITÉ 01

Ubiquity 6

Voilà, il était bien temps, la trêve estivale tire à sa fin, le bronzage s'estompe, la canicule n'est plus qu'un lointain souvenir quand bien même le quotidien nous rince déjà de déprime. Le bon côté des choses, car au fond il y en a toujours un, si mince soit-il, c'est qu'on se remet plein gaz dans le feu de l'actualité musicale et que, par delà les grandes messes laissant interdit - et je ne parle même pas de la reformation de Téléphone, ni de la reprise d'activité de New Order ou, comble du ridicule, de celle de Jean-Michel Jarre - , on ne sait plus vraiment où donner de la tête tant il y a du bon à prendre à quasi tous nos râteliers favoris.

UBIQUITÉ 01

Inoue Shirabe - Down Into The Black Church / Camping In Your Soul (Antinote, Septembre 2015)

Première claque assénée, le second EP du japonnais Inoue Shirabe Down Into The Black Church / Camping In Your Soul sur Antinote fait déjà office d'highlight tant sa house méticuleuse et cosmique fend le cœur.

Marco Bernardi - The Dancing Clowns (Berceuse Heroique, 23 septembre 2015)

L'hyper actif Écossais Marco Bernardi, ensuite, qui embrouille tout son monde sur l'EP The Dancing Clowns / Specter Rmx à paraître via Berceuse Heroique avec une techno stellaire qui s'égraine tel un long voyage ascensionnel.

Bataille Solaire - Enter (Mind Records, Septembre 2015)

Asaël Robitaille de Bataille Solaire, magnifique rejeton avec Femminielli et Jesse Osborne-Lanthier de ce que compte Montréal d'underground-rétro-futuriste-vrillé, ne fera pas redescendre quiconque de son nuage avec un second 7" dénommé Enter en série ultra-limitée - quarante malheureux exemplaires - sur Mind Records : la réminiscente digression synthétique perche tout là-haut le moindre auditeur attentif.

Maoupa Mazzocchetti - 14.07.A (PRR! PRR!, 15 août 2015)

Maoupa Mazzocchetti a lui profité de l'été pour concasser son skeud 14.07.A via la toute jeune structure PRR! PRR! : le ciel s'assombrit brusquement mais pas au point d'esquiver ce qui fait le charme du tapage cher au Bruxellois avec une fluidité sans égale dans le matraquage analogique - on lui donne d'ailleurs rendez-vous en novembre sur Mannequin avec un maxi nettement plus orienté post-punk.

Nebulo - The Safari Suites Vol. 01 (Odd Frequencies, 01 octobre 2015)

Thomas Pujols, moitié de Crypto Tropic, nous rencarde quant à lui, sous son alias Nebulo qui lui va comme un gant, sur le trop rare Odd Frequencies de Clément Meyer : squattant les bacs dès le 1er octobre prochain The Safari Suites Vol. 01 fait montre d'un joli tiercé d'edits vivotant entre noise et ambient, aux pulsations virtuosement déconstruites.

Patricia - Bem Inventory (Opal Tapes, 30 août 2015)

Opal Tapes remet ses bandes magnétiques dans la turbine avec un second EP de Max Ravitz sous le patronyme de Patricia : divulgué le 30 août dernier Bem Inventory s'écoute et se réécoute avec cette affection que l'on a pour les objets sonores ne se dévoilant que progressivement, laissant son pouvoir d'attraction, entre nappes luminescentes et beat sourds et tortueux, agir progressivement.

Cienfuegos – A Los Mártires EP (Unknown Precept, Octobre 2015)

Le New-Yorkais Alex Suárez a choisi, tout comme ses concitoyens Noah Anthony, Nick Klein et Miguel Alvariño très prochainement en tournée avec un stop au Garage MU le 25 septembre (Event FB) - le label basé à Berlin Unknown Precept pour balancer dès octobre sa sauce bien épicée sous le masque de Cienfuegos : A Los Mártires est aussi abrupt qu'un parcours du combattant dans la nuit noire mais, l'espèce humaine étant la plus masochiste qui soit, on aime s'y vautrer avec un plaisir certain.


Who are you Berceuse Heroïque?

S'il fallait reconstituer dans un temps futur ce qu'a bien pu être la genèse du label Berceuse Heroïque, tout en dépeignant l'esprit qui y présidait, les historiens de la chose musicale seraient somme toute bien emmerdés : un patronyme tiré d'un morceau du compositeur français Claude Debussy, des bribes éparses d'interview de ci, de là, un blog, un profil Facebook à la logorrhée nihiliste et cryptique, soit au final rien de tangible pour faire tenir un début d'approximation quant au chemin consciemment emprunté par KEMAΛ. Une saillie quand même, indicative, dans les pages d'un Tsugi consacrées à l'underground techno en mai 2004 : "Les membres de la classe ouvrière ne sont pas censés s'amuser à faire de l'art, on est donc voué à l'échec. Ce label ne grossira pas, on fera des disques jusqu'à ce qu'on n'ait plus de fric." Si KEMAΛ n'est pas du style à s'épancher sur sa vie, ses envies, ses projets, d'autant plus avec le quidam de journaliste, il ne reste donc plus que le concret - les disques, l'esthétique - pour donner le la d'une structure n'ayant pas l'once d'un plan promo pour chacune de ses sorties : chaque maxi couché sur bandes est en suivant streamé sur soundcloud, pas de version snippet à la con, ceux voulant s'enquérir des disques sont alors priés de jouer la montre sur les sites de vente par correspondance - tel Honest Jon - pour faire sien l'un des trois cents exemplaires de chacun d'entre eux. KEMAΛ ne sort pas de cassettes, que des vinyles, jamais repressés. Le logo, les flyers, tout comme les pochettes témoignent d'une agressivité militante, d'une défiance anarcho-libertaire à l'adresse d'un ordre établi et verrouillé politiquement. L'aigle se suffit à lui-même pour symboliser la tendance, dure sur l'homme : pas de prisonniers, pas de connivences. Les photos ronéotées servant d'artwork, tirées des plus sales pages de l'Histoire, sont juxtaposées à des citations lourdes de sens, extraites pour la plupart d'auteurs d'hier et de journaux d'aujourd'hui.

tumblr_n5tl6q1gfq1tyigv8o1_1280

L'orientation musicale est multiple, presque inconciliable dans ses ramifications propres. Proche dans la démarche de labels tels que The Trilogy Tapes de Will Bankhead, Opal Tapes de Stephen Bishop, PAN de Lee Gamble, de l'américain L.I.E.S de Ron Morelli (lire) ou du français In Paradisum (lire), avec notamment Qoso et Low Jack, les sonorités professées s'égrainent des faisceaux les plus bruitistes de la musique électronique contemporaine - tel l'Ekman de Reform ou le Vereker de Murder License -, à des plages d'ambient plus que perchées - Hole du Russe Gesloten Cirkel, Dynasty du Suédois Koehler -, en passant par des édits disco signés Duster Valentine, Jamal Moss ou Japan Blues avec The Brasserie Heroïque (lire). Et ce, sans omettre le sous-label créé dans une optique de réédition documentaire, agrémenté de relectures contemporaines, ayant sorti coup sur coup un double LP consacré à la musique folklorique grecque intitulé Anastenaria flanqué de deux remixes de Pete Swanson et Vatican Shadow, et une réédition du 12" Smell of Metal de Charles Hayward, batteur anglais du milieu du vingtième siècle et fondateur de This Heat, bardé de relectures de JD Twitch et Maxmillion Dunbar. S'il fallait une analogie quelconque à établir avec les quelques décennies écoulées, le curseur serait difficile à situer, quelque part entre les bombardiers techno hollandais du début des années quatre-vingt-dix à la Bunker Records et les chantres du DIY à la Crass de Penny Rimbaud, d'une Angleterre chevauchant le punk pour se vautrer dans le stupre et l'acier d'une musique industrielle telle que congédiée par Genesis P-Orridge et consorts. Sans états d'âme, on passe de la techno martiale de L'estasi Dell'oro avec notamment l'edit Kingdom For A Kiss remixé par Unit Moebius, à la house bien pétée du dernier venu Hodge avec .

tumblr_n43bz6gYIH1tyigv8o1_1280

Ekman, autre personnage énigmatique ayant tout de même accepté de se confier à nous en avril dernier (lire), lâche sans détour : "On se concentre surtout sur la musique, et ça fonctionne [...]. Il a, comme beaucoup de gens bien, ses propres psychoses au lieu d’être dans l’hystérie collective comme les gens « normaux »". Pas de crampe du cerveau inutile donc, juste un état d’esprit, comme l'indique d’ailleurs KEMAΛ à qui veut bien l'entendre : "Listen to the edits. They are RAW as our others releases. BH = RAW. No genre.." C'est ainsi que quand les deux derniers cités préparent chacun un mix afin de pitcher la label night du label vendredi 26 septembre à Petit Bain, avec Koehler en sus, les résultats, à écouter et télécharger ci-après, sont radicalement différents. Le rendez-vous est donné (Event FB), pas de pitié pour les manquants.

Mixtape

Audio


Ekman - Entropy EP

EkmanPeut-être parce que pour lui, comme il nous l'a récemment déclaré dans une interview aussi rare qu'instructive (lire), "l’inévitable force motrice de l’univers est l'entropie", le producteur Hollandais Ekman sortira d'ici la fin de l'été un nouvel EP via The Trilogy Tapes, le label du suractif Will Bankhead, justement intitulé Entropy. Révélé pour moitié par les neuf minutes de pressurisation du morceau Dissipation, aussi mouvant que glauque et obsédant - un must donc pour les divagations balnéaires passées entre ciment gris et grillages rouillés - , cet EP fait suite à un 12" anonymisé - pas de titre pour l'album, de même pour les morceaux - sur Panzerkreuz, rugueuse division du mythe Bunker Records, ne laissant lui-aussi filtrer aucune lumière dans les mailles de sa techno aussi malsaine que suffocante. Preuve que l'on est bien baisé de la tête, en plus d'apprécier à 100% cette ligne de conduite, stricte et dure sur l'homme à la manière d'un Emir Spahić tout en carton rouge, on s'apprête à se faire savater en live dès la rentrée dans le cadre d'une nuit consacrée au label Berceuse Heroïque le 26 septembre prochain à Petit Bain (Event FB) avec, entres autres aux côtés d'Ekman, le jeune loup germain Koehler. Une indéniable invitation au plaisir.

Audio


Berceuse Héroïque - The Brasserie Héroïque Edits Pt1

The Brasserie Heroique Edits Pt1Si l'on avait évoqué Berceuse Héroïque par le biais du sous-label ΚΕΜΑΛ (lire) et d'une récente interview d'Ekman (lire) - première sortie de la structure londonienne - , le premier volet de la série The Brasserie Héroïque Edits permet de mettre en relief la profondeur de champs de Kemal qui n'est jamais là où on l'attend vraiment. Nul doute que le contraste est saisissant entre l'EP Murder License de Vereker - égrainant une techno martiale et industrielle avec notamment Low Jack au tracklisting le temps d'un morceau à quatre mains - et ces deux édits abrasifs voyant Duster Valentine - soit Paul Bennett, disquaire et auteur de sorties house sur Modernista et Moxie - et Jamal Moss - aka l'incontournable Hieroglyphic Being - jeter de l'essence sur le feu d'un héritage disco complètement pété. Pas de logique donc, juste un état d'esprit, comme le commente d'ailleurs son instigateur à l'adresse de l'un de ses followers : "Listen to the edits. They are RAW as our others releases. BH = RAW. No genre".

Audio


Ekman l'interview & mixtape

Ekman0"Normally i don't do interviews, it's always the same standard bullshit that says nothing. (...) However, after going to your site and seeing the name Thurston Moore, it changed my perspective." Pas mieux pour mettre la pression au moment de griffonner les quelques questions entourant de points d’interrogation la carrière satellite et mystérieuse de Roel Dijcks sous le patronyme d'Ekman : un EP en mai 2012 sur Panzerkreuz Records, division acid-techno du mythique Bunker Records hollandais, couplé à une cassette en septembre de la même année sur le label suédois BelätenKalla Rytmer Att Dansa Till I Ensamhet, mariant électronique, minimalisme et sonorités industrielles, et voilà le Néerlandais mis en selle pour une prolifique année 2013, jonglant avec les labels de choix comme d'autres multiplient les pains. Un LP, M.S.P., sur la structure instiguée par le producteur allemand Robert Witschakowski - plus connu sous l'alias The Exaltics - Solar One Music, entremêlant lignes de basse caoutchouteuses et mélodies interstellaires, et une myriade de maxi dont Tessellation Automata sur Abstract Forms de Deixis et Heimwee sur Shipwrec illustrant à merveille le mot de ce dernier s'agissant du travail de l'énigmatique électronicien : la détresse n'en est jamais loin [...] l'anxiété étant l'effet escompté. Vrai que la musique dégoisée par Ekman fait froid dans le dos tout autant qu'elle obnubile, entre excitation horrifique et fascination morbide donc, s'adjugeant une aura placée sous le signe de Carpenter. Encore trois formats courts permettent de cerner, si ce n'est la personnalité, la musique de celui qui imprime sa techno polaire selon les prismes dégénérescents de la musique industrielle, Throbbing Gristle en tête : un 12" sur Gooiland Elektro - subdivision d'Enfant Terrible (lire) - et deux 12" sur Berceuse Héroïque, la structure du non moins anonyme Kemal, dont il eut l'honneur d'ouvrir en avril 2013 le catalogue avec la diatribe house-techno Reform  - comprenant un remix du Norvégien DJ Sotofett - suivi le 20 février 2014 par le vénéneux Acid7 rebooté en face B par un Vereker qu'on se plaît à croiser du côté de L.I.E.S. ou The Trilogy Tapes. Sans fioriture ni gras, l'entretien qui suit contient une excellente nouvelle : Roel Dijcks explore un versant plus classique de la musique électronique sous l'alias Overloper - aussi méconnu que génial. En attendant un nouveau chapitre de ses sombres pérégrinations sur Panzerkreuz Records, il nous a confectionné une mixtape, sobrement baptisée προφῆται, à télécharger ci-après.

Tracks

Ekman l'interview

Ekman 3
Malgré ton anonymat, que peut-on savoir de toi ? 
In spite of your anonymity, can we know where you are from and where you are based now? 

Je vis au milieu de nulle part dans une vieille base militaire.

I'm living  in the middle of nowhere in an old army base.

J'ai lu que tu sortais des disques depuis trois ans. Que faisais-tu avant cela et quand as-tu commencé à évoluer vers la techno que tu produis sous le patronyme d'Ekman ? 
I’ve read you’ve been releasing records for about a three years now. What were you doing before then and when did you shift to the kind of techno you’re now doing as Ekman?

Je ne savais pas que je faisais de la techno jusqu'au jour où ma première sortie officielle a été qualifiée de techno. Cela fait dix ans que je travaille sous le nom d'Ekman.

I didn't know i was doing techno until it saw it listed under "techno" with my first official release. I've been working under the moniker Ekman for 10 years now.

À l'occasion de ta cassette pour Belaten, Kalla Rytmer Att Dansa Till I Ensamhet, on peut lire, non sans ironie, que ta musique est destinée à minimiser les effets secondaires de l'état comateux du monde. Ta musique, minimaliste, froide, parfois agressive, peut-elle est être considérée comme ton regard sur monde ? 
On your Belaten tape, Kalla Rytmer Att Dansa Till I Ensamhet, we can read - with irony - that you made tracks designed to minimize the negative side effects of the comatose state of the world. Your music, minimalist, cold, sometimes aggressive, can it be considered as your look on the world? 

Ekman est un alter ego, c'est une posture que j'adopte, mais une une part de moi également. On peut logiquement dire que je n'ai pas une vision optimiste du monde et de l'humanité. Ma musique n'est aucunement politique, il s'agit simplement de la musique et de la façon dont elle te fait vibrer, pas du titre ou d'où ça vient, de mon histoire ou de mon apparence bizarre dans l'objectif au moment où l'on prend la photo de ma bio. Ma musique est ma façon d'avoir prise sur la réalité, mes états d'âme et les choses qui me fascinent.

My music is my way of coping with reality, my moods and fascinations.It's about the music and how it makes you feel, not the title or where I come from or my background story, or my awkward look in the lens when my bio pic is being taken.Ekman is an alter ego, it's a perspective i take, but a part of me. But you could say i don't have a happy go lucky view on the world or humanity for that matter.  My music isn't political in any way.

Quelle est ton approche du temps et de l'espace ? Comment bien doser l’hypnose et le minimalisme ?
How do you approach time/space? How do you measure the right dose of hypnosis and the necessary minimalism? 

Parfois d'une perspective quantique, lorsque tu as affaire à des inconnues et des probabilités à la plus petite fraction, et d'autres fois, simplement d'un point de vue relatif lorsque l'inévitable force motrice de l'univers est entropie, visible dans la réalité au travers de la destruction et de la distorsion, contrebalançant la création et la vie pour retourner à son état ultime du zéro. Quelque part au milieu de ce gouffre on interprète le code, les données à disposition comme la réalité. Les fréquences sonores sont un bon moyen d'interagir et d'interférer avec ce processus.

Il y a beaucoup de points de commutation dans les interférences de fréquences qui peuvent avoir une présence physique ou mentale. En déclenchant ces anomalies on continue à chercher ces points où l'aléatoire montre son visage.

Sometimes from a quantum perspective where you deal with uncertainties and probability within the smallest fraction, or other times from a relative point of view where the inevitable driving force of the universe is entropy, visible in reality trough destruction and distortion counter balancing creation and life to return to it's ultimate state of zero. Somewhere in between that gap you interpret the code, the data that's available as reality. Frequencies of sound are a good way to interact and interfere with this process.

There are a lot of switch points in interfering frequencies that can have a physical or mental presence, by triggering these anomalies you keep looking for the points where randomness it self shows it's face.

Ekman 2

Depuis plus de dix ans, de plus en plus de producteurs (de Sleeparchive à Sandwell District, de Perc à Ancient Methods et toi inclus) explorent les versants les plus rudes, austères et conceptuels de la techno et visent les dancefloors les plus pointus. Pourrait-on y voir l’esprit avant-gardiste de la scène indus/expérimentale de l’ère post-punk (Throbbing Gristle & co) appliqué à la techno contemporaine ?
For more than a decade now, some producers (from Sleeparchive to Sandwell District, from Perc to Ancient Methods and you included) are exploring the starker, harsher, even more conceptual side of techno, targeting the bleakest possible dancefloor. Couldn’t we see here the same challenging spirit of the experimental/industrial scene of the late 70s/early 80s (Throbbing Gristle & co) applied to modern techno?

Je me suis produit sur des dancefloors sombres mais peu de gens dansaient. Ça peut être l'ambiance du moment. Je n'essaie pas de faire de la musique difficile d'accès ou d'être intransigeant, sans compromis ou quelle que soit la manière dont tu as envie de qualifier la chose. J'ai mon passé musical et je fais ce que j'aime.

I've played some bleak dancefloors, but not a lot of people where dancing. It can be the vibe of the time. I don't try to make "challenging music" or be "uncompromising" or whatever you want to call it. I have my musical background and i make what i like.

Tu as sorti plusieurs maxi sur des label hollandais comme Gooiland Elektro et Shipwrec. C'est une coïncidence ou tu considère la scène techno hollandaise comme aussi productive et intéressante qu'en Angleterre ou en Allemagne ?
You took out several maxi on Dutch labels as Gooiland Elektro and Shipwrec. It is a coincidence or you consider the techno scene so interesting and productive as in England or in Germany? 

Je me fous de la scène, ce sont juste des gens faux qui cherchent à appartenir à quelque chose.

I don't care about the scene, it's just fake people wanting to belong somewhere.

Ta premiere sortie sur Berceuse Héroïque fut ton 12" Reform. Tu en sors un nouveau, Acid7, cette semaine. Quelle est l'histoire particulière qui te lie au label de Kemal ? 
The first Berceuse Héroïque record was your 12" Reform. An other one, Acid7, goes out this week. What's the particular story between you and Kemal's label?

On se concentre surtout sur la musique. Et ça fonctionne, il y a beaucoup de choses en prévision avec Berceuse Héroïque. C'est une bonne collaboration, j'aime sa façon de travailler et il aime ma musique. Il a, comme beaucoup de gens bien, ses propres psychoses au lieu d'être dans l'hystérie collective comme les gens "normaux".

The main focus is the music. It just works, there is a lot more planned with BH. It's a good collaboration, i like the way he works, he likes my music. He has like many good people his own psychosis instead of having this mass hysteria "normal people" have.

Tu n'hésites pas à sortir tes disques sur des labels cassettes usant des bonnes vieilles méthodes punk DIY pour partager leur musique. Cela signifie quelque chose de particulier pour toi ?
You don't hesitate to take out your records on labels cassettes using good old punk / DIY methods to broadcast their music. Does it mean anything particular for you?

J'aime le label et ses productions. Post-post-apocalyptique pour un monde pré-apocalyptique. Je n'ai pas de lecteur cassette par contre, mais j'aime la mentalité DIY, et pas que pour la musique.

I like the label and their output. Post-apocalyptic pop for a Pre-apocalyptic world. I don't own a cassette player though. But i like the DIY mentality, not just for music.

Peux-tu nous révéler tes futurs projets ?
Can you reveal us some of your future projects?

Plus de projets sur Berceuse Héroïque et un nouvel EP sur Panzerkreuz. Un remix de Dez Williams pour Bedouin Records et un remix de Jauzas The Shining feat. Victoria Lukas. Je travaille aussi sur un nouvel alias Overloper : c'est de la techno plus classique orientée acid avec beaucoup de syncopes et de phaser avec des synthés et des boucles LFO. Et puis aussi des collaborations et d'autres trucs qui arrivent.

More stuff on Berceuse Héroïque and another Panzerkreuz ep. A Dez Williams remix on Bedouin Records and a Jauzas the Shining feat. Victoria Lukas remix. Working on a new alias "Overloper" it's more classic techno / acid oriented with lots of syncopation and phasing.and a-sync synths in LFO loops. Also some collaborations and other stuff coming up.

Traduction : Alex P.

προφῆται Mix

Tracklisting προφῆται mix

01. BBC Radiophonic Workshop - The Sea Devils
02. Sounds Of Love - Scented Wind
03. His Divine Grace - Life Is Easy
04. The Residents - Arctic Hysteria
05. Ikø - You Can't Destroy Me
06. Alien Rain - Acid Reign 2
07. The Exaltics - Ten Days
08. CRC - Holographic Memories
09. Fańon Flowers - Burning Hail
10. The Exaltics - The Midnight Connexion
11. Ekman - Tears Of A clown
12. Dustmite - Aftershock
13. L'estasi Dell'oro - Kingdom For A Kiss (Unit Moebius Anonymous vs. Shitcluster Rmx)


ANAΣΤΕΝΑΡΙΑ - Music Of The Fire Walkers

ANAΣΤΕΝΑΡΙΑ - Music Of The Fire Walkers 1Quand une structure, telle la Londonienne Berceuse Héroïque, crée un sous-label l'année même de sa création, c'est qu'il y a une bonne raison, un concept non assimilable aux sorties prévues et celles déjà effectuées. ΚΕΜΑΛ diffère en effet assez largement dans son approche des quelques maxis techno-house du label au nom tiré d'une fondamentale œuvre du compositeur hexagonal Claude Debussy et ce, qu'il s'agisse d'Ekman - première référence parue en avril 2013 et que l'on retrouve sur Enfant Terrible dont on vous parlera très bientôt -, des projets des Américains Christopher Ernst avec L'estasi Dell'oro et Manuel Gonzales avec M Gun, du Russe Gesloten Cirkel ou du bruitiste anglais Koehler. Créé dans une optique de réédition documentaire, agrémenté de relectures contemporaine, ΚΕΜΑΛ vient officiellement de sortir le 5 janvier dernier un double LP consacré à la musique folklorique grecque et intitulé Anastenaria - du nom du rituel lui-même où des hommes et des femmes marchent sur des braises. Enregistré en 1978 et initialement paru via Echomusic et Éditions Zero en 2008, le double album se trouve flanqué de deux remixes aussi intenses qu'essentiels de Pete Swanson et Vatican Shadow en plus d'un visuel signé Will Bankhead - instigateur et graphiste de The Trilogy Tapes. Rien de moins. La seconde sortie de ΚΕΜΑΛ obéit au même principe avec une réédition d'un 12", Smell of Metal, de Charles Hayward, batteur anglais du milieu du vingtième siècle et fondateur de This Heat, bardé de relectures de JD Twitch - moitié d'Optimo - et Maxmillion Dunbar. Si le premier se commande d'ores et déjà à cette adresse, les deux sont a écouter ci-après.

Audio

Tracklisting

ANAΣΤΕΝΑΡΙΑ - Music of the Fire Walkers (ΚΕΜΑΛ, 5 janvier 2014)

A1. ΕΝΑ
A2. ΔΥΟ
A3. ΤΡΙΑ
A4. ΤΕΣΣΕΡΑ
A5. ΠΕΝΤΕ
B1. ΕΞΙ
B2. ΕΠΤΑ
B3. ΟΚΤΩ
B4. ΕΝΝΙΑ
B5. ΔΕΚΑ
C. ANAΣΤΕΝΑΡΙΑ (Pete Swanson version)
D. ANAΣΤΕΝΑΡΙΑ (Vatican Shadow version)

Charles Hayward - Smell of Metal (ΚΕΜΑΛ)

A1. Lopside
B1. Smell of Metal
C1. Lopside (A JD Twitch Optimo Espookio Version)
D1. Smell of Metal (Maxmillion Dunbar remix)