Praises - EP (FULL STREAM PREMIERE)

Praises by tess parksSi Josh Korody et Jesse Crowe marchent avec Beliefs (lire) dans les pas de Ride et Slowdive - tout en conservant un songwriting pop luminescent - cette dernière, à l'heure de composer en solitaire sous le patronyme de Praises, s'éloigne des tempêtes de larsens et autres murs de distorsions afin de délayer des compositions sensibles, à fleur de peau, à mi-chemin entre dream pop langoureuse et sémillante freak folk. Plus Anglaise que Canadienne dans son approche, Jesse Crowe aligne sur un premier EP éponyme paru le 15 avril dernier sur Hand Drawn Dracula (lire) quatre morceaux rendant grâce à son timbre de voix titillant celui d'une Patti Smith assagie - particulièrement sur The Devil - et maîtrisant sans fioriture tout autant l'art de la balade printanière avec l'introductive Breathing In - rappelant les sœurs Haden et un That Dog en version débranchée et qui bénéficie d'une gracile mise en images co-signée par James Mejia et Henry Samson - , que celui de la mise en tension poussée à son extrême sur Way Back When. Le tout est en écoute ci-après.

Vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=mNSz6niL29c

Audio (FULL STREAM PREMIERE)

Tracklisting

Praises EP
Praises - EP (Hand Drawn Dracula, 15 avril 2014)

01. Breathing In
02. Way Back When
03. The Devil
04. Confessor


V.A. - Milkin' It (PREMIERE)

milkin-it-cover-1500xRien ne sert d'être un observateur avisé des grandes tendances discographiques mondiales - cette merde doit sûrement exister d'ailleurs - pour se rendre compte d'une chose : Nirvana et sa concise, mais détonante, contribution à l'histoire du rock n'a pas été totalement pillé, vampirisé, dépouillé de sa substance, vulgarisé et gadgétisé. Certes oui, ce bon vieux Kurt a été bouffé à toutes les sauces - de l'icone incomprise et végétative à celle canonisée à bout pourtant par ses propres soins - , mais le patrimoine musical du trio, ayant réussi à imposer Seattle sur la carte étasunienne, n'est pas encore tombé dans l'escarcelle d'un savant fou ayant eu le bon goût de confier l’entièreté du catalogue à la reprise d’opérette contre royalties. Shakira chante du Cabrel mais toujours pas de Cobain. C'est déjà ça. Les morceaux issus de Nevermind comme d'In Utero pèsent de leur naturelle force, aura, pour décourager toute reprise hors-contexte. Proche du crime de lèse-majesté même pour un type qui, lui, se plaisait bien à se réapproprier les chansons des autres - et l'album Unplugged en compte une chiée. Mais In Utero à 20 ans et il fallait bien qu'il y ait quelque chose d'un peu plus authentique qu'une version Deluxe à 150 dollars pour marquer le coup. Ce supplément d'âme dans la commémoration procède étonnamment de Toronto, où plus d'une quinzaine de groupe réunit par le label Hand Drawn Dracula et les groupes Wooden Sky et Greys ont conjugué leurs forces pour faire naître cette compilation tribute, Milkin' It, à récupérer contre un email à cette adresse. Histoire pour eux de se manifester telle une scène rock aussi hétérogène qu'intégrée - comme l'était alors celle de Seattle et Olympia à l'époque - , mais aussi et surtout marquer leur attachement à ce disque hors-du-commun, n'ayant pris une ride si ce n'est celle de nos oreilles défraîchies. Comme on peut s'y attendre avec ce type d'exercice de style, il y a du bon, du moins bon et parfois du très bon. Notre tiercé : Odonis Odonis, Breeze et Absolutely Free. A noter que la pochette collage est signée James Mejia, instigateur d'un label présenté l'année passée dans nos colonnes (lire).

Audio

Tracklisting

V.A. - Milkin' It (Hand Drawn Dracula, 7 octobre 2013).

1. Breeze - Serve The Servants
2. Greys - Scentless Apprentice
3. Beliefs - Heart-Shaped Box
4. Ostrich Tuning - Rape Me
5. Fresh Snow & Julie Fader - Frances Farmer Will Have Her Revenge
6. Lowell Sostomi - Dumb
7. Teenanger - Very Ape
8. Absolutely Free - Milk It
9. Weather Station - Pennyroyal Tea
10. Odonis Odonis - Radio Friendly Unit Shifter
11. Hooded Fang - Tourette’s
12. Wooden Sky - All Apologies
13. Doomsquad - I Hate Myself And Want To Die
14. Milk Lines - Sappy
15. Hsy - Moist Vagina
16. Tess Parks - Marigold


Breeze - Dolls

Breeze-DollsComme on pouvait s'y attendre, Breeze - ou le side-project de Josh Korody de Beliefs que l'on a évoqué l'année passée à l'occasion d'un très bel 7" EP (lire) - prend de l'ampleur. Après n'avoir été qu'une simple passade de compositeur en transit, puis projet doux dingue d'amis en bourlingue, Kyle Connolly et Shawn Dell rejoignant l'affaire, Breeze devient un véritable groupe avec le ralliement du bassiste Dustin Hawthorne (Hot Hot Heat) et l'enregistrement par Leon Taheny (Owen Pallet, Dusted) d'un LP à paraître sous peu via Hand Drawn Dracula (lire). L'onirique et brumeuse Dolls - mise en images ci-après par Adam Christopher Seward - bénéficie d'une relecture inédite et vrombissante, signée d'un Ricardo Tobar en pleine bourre (lire). Entre les deux, nos coeurs balancent - et c'est tant mieux.

Vidéo

http://youtu.be/wn32oIM6FAA

Audio


Beliefs - Long Wings

BG-7-web-700x703

Si l'on a récemment évoqué le duo shoegaze Beliefs, à l'occasion de la très réussie vidéo de Lilly (lire) extraite d'un album éponyme paru le 3 mars dernier, leur label de toujours Hand Drawn Dracula (lire) vient, pour sa cinquième bougie, de dévoiler un split EP co-signé avec Greys, autre groupe de Toronto. Comme quoi, on n'est pas les seuls à avoir cinq ans et à fêter ça (Event FB). Squattant toujours les chapelles propres à Jesus & Mary Chain, Ride ou Slowdive, Josh Korody et Jesse Crowe durcissent le ton et la cadence et font résonner, dans l'étourdissement de leurs saturations, une sémillante pop-song aux relents d'hiver. La vidéo de Carousel, réalisée par Benjamin Portas, est elle tirée du précité album co-réalisé par Hand Drawn Dracula et No Pain In Pop.

Audio

Vidéo

http://www.youtube.com/watch?v=XomuRL00NRQ&feature=player_embedded

Tracklist

Split Beliefs / Greys (Scion Sessions & Hand Drawn Dracula, 24 mai 2013)
01. Beliefs - Long Wings
02. Greys - Dodgson


Beliefs - Lilly

Après le single cassette Catch my Breath paru en novembre de l'année passée, et révélant autre chose qu'un copié/collé référencé et désuet dans la cuisine shoegaze de Beliefs, les labels Hand Drawn Dracula (lire), Manimal et No Pain in Pop viennent de sortir le 3 mars dernier le premier long format des Canadiens confirmant cette disposition à insuffler, dans un halo de saturations blêmes, un sémillant songwriting, à la fois honnête et pénétrant, rappelant les meilleures heures de The Pains of Being Pure at Heart (lire). Né de la rencontre de Josh Korody - officiant également dans Breeze (lire) - et de Jesse Crowe - artiste pluridisciplinaire et tenancière d'un salon de coiffure à Toronto -, en novembre 2010 autour de quelques monuments du genre, schématiquement de Slowdive à My Bloody ValentineBeliefs est le résultat d'un dialogue créatif rigoureusement égalitaire, chacun des deux apportant à part égale sa pierre à l'édifice, tant au niveau des textes que des compositions. Ce que figure métaphoriquement la transposition à l'image de Lilly, signée Benjamin Portas & Ivy Lovell.

Vidéo

Audio