Dump - Superpower​less

Nous sommes en 1991, et on vit une drôle d'époque : Bryan Adams, Mariah Carey et Paula Abdul trustent les charts américains.  À côté de ça, Nirvana dévaste tout sur son passage avec Nevermind. My Bloody Valentine accouche de sa masterpiece Loveless, et Primal Scream a découvert les acides et nous pond Screamadelica, qui rafle dans la foulée le premier Mercury Prize de l'histoire. James McNew, lui, est encore un quasi inconnu. Il vient de rejoindre Ira Kaplan et Georgia Hubley au sein de Yo La Tengo pour y tenir la basse, et d'emménager à Brooklyn. Il a alors la petite vingtaine, et, créativité et fraîcheur obligent, a une furieuse envie d'enregistrer sa musique, sans avoir une quelconque obsession du studio. Son meilleur pote est un enregistreur 4-pistes, et McNew s'en donne à cœur joie dans son salon depuis déjà un moment, sous l'identité de Dump. Juste pour le plaisir, sans aucune pression. Compositions originales, reprises, tout y passe, sans arrières-pensées. Un de ses amis l'encourage à sortir un EP, qui deviendra  la première référence du label fraîchement créé par ce dernier : l'EP inaugural de Dump sort en 1992 sur 18 Wheeler Records.

Quelques mois plus tard, lors d'une tournée européenne de Yo La Tengo, James McNew rencontre le patron de Brinkman Records. Le bonhomme s'enquiert de savoir si McNew a d'autres titres de Dump dans sa besace, et lui propose d'en faire un véritable album. Superpowerless sortira en 1993, premier effort au long court d'un side project que l'Américain, malgré sa notoriété grandissante en tant que bassiste de Yo La Tengo, n’arrêtera jamais vraiment d'entretenir, telle une indispensable soupape canalisant un trop-plein d'envies et de créativité. Un premier album résumant deux années d'enregistrements en marge des travaux du plus célèbre groupe d'Hoboken, et célébrant inconsciemment les vertus d'une lo-fi de circonstance avant que celle-ci ne devienne presque une philosophie, pour le meilleur et pour le pire. Dix-neuf titres d'une incroyable fraîcheur, révélant toute l'habilité de McNew à trousser des attrape-cœurs au kilomètre, armé de son 4-pistes, sa voix chevrotante, quelques instruments et un esprit Jojo-la-bricole inaltérable. Absence de contraintes de forme et de temps oblige, Superpowerless nous gratifie tantôt d'instrumentaux à l'atmosphère inquiétante - Dark Road, The Sea Wall - tantôt de ballades contemplatives - Just for You - sans oublier bien sûr, son lot de pop songs à effet immédiat, d'un romantisme et d'une naïveté désarmantes - Secret Blood, Superpowerless et sa guitare justement power pop. Rajoutez à cela quelques reprises admirables de Sun Ra - Outer Spaceways, Inc. - NRBQ - la réjouissante Throw Out the Lifeline - ou du chef-d'oeuvre d'Henri Mancini, Moon River, et vous obtiendrez un album dont le talent mélodique de son auteur n'a d'égale que son éclatante humilité.

Revers de la médaille lo-fi, ce disque, tout comme le suivant I Can Hear Music - lui aussi véritable mine d'or sortie deux ans plus tard - se retrouveront très vite indisponibles pour le commun des amoureux d'indie-pop, faute de réédition digne de ce nom. Heureusement, les Allemands de Morr Music réparent aujourd'hui l'injustice en rééditant miraculeusement ces perles avec un soin largement mérité. On ne les remerciera jamais assez d'avoir eu cette brillante idée, qui nous permet aujourd'hui de redécouvrir ces trésors enfin pressés en vinyle, agrémentés de nombreux bonus, et remastérisés par Bob Weston, bassiste de Shellac et ingénieur du son émérite. De quoi relancer pour de bon l'amitié franco-allemande.

Tracklist

Dump - Superpowerless (Morr Music, 2013)

01. Hands of Fear
02. So Sedimentary
03. Secret Blood
04. Good Medicine
05. Formerly One-Eye
06. Dark Road
07. Just for You
08. Outer Spaceways, Inc
09. The Sea Wall
10. Broken Conscience
11. Throw Out the Lifeline
12. The Quality of Hurt
13. 19 ½
14. Moon River
15. Superpowerless
16. Ode to Shaggs' Own Thing
17. Love Theme from "Providence"
18. Knox'S Lament
19. How Many Bells?
20. Intro/Nothing Left
21. Down to the Sea in Ships
22. Pennies from Heaven
23. Christmas Card
24. Snowman
25. Bunny Boy
26. Jaundice
27. Bus-Kicker's Theme