The So So Glos – Tourism/Terrorism

the-so-so-glos-tourism_terrorismAutant le dire d’entrée, le deuxième album des So So Glos donne dès la première écoute l’envie de tout lâcher, de se lever, et d’aller crier avec eux : « Well fuck ’em all ! » Car les quatre petits gars de Brooklyn font du punk, du vrai. Dès leur premier EP éponyme, sorti fin 2007, Alex Levine, Ryan Levine, Matt Elkin et Zach Staggers ont annoncé la couleur : ils ne feront pas dans le joli. Leur deuxième rejeton, Tourism/Terrorism, est de la même trempe : rauque, agressif, furieux.

« Brooklyn Calling »

Dès le premier titre, on ne peut s’empêcher de penser aux Libertines pour la musique et aux Clash pour la voix : cette ligne de guitare claire sur un gros son foutraque, ce chanteur qui ne maîtrise pas grand chose… Mais les So So Glos sont moins élégants que leurs confrères anglais, moins british, en somme. Et ils ne sont certainement pas dupes du monde dans lequel ils vivent, comme le révèlent leurs paroles, à la fois engagées (« Standing in front of the camera’s a lot like standing in front of the TV it hurts to smile but after a while you get the money, you feel breezy « ) et délicieusement sans queue ni tête (« But don’t you feel afraid that your 40oz will be a cappuccino some day ? »).
S’il y a un reproche que l’on ne peut pas faire à cet album, c’est celui d’être inégal : chacun des neuf titres a été enregistré avec la même grâce fêlée. De « Throw Your Hands Up », parfait pour sautiller dans une boîte punk, à la frêle comptine « There’s A War (Holiday Version) », de l’efficace « Isn’t It A Shame » à « Love Or Empire », fragile chanson d’amour toute cassée, les So So Glos ne renoncent jamais. Tourism/Terrorism culmine avec l’excellent « Execution », un hymne jouissif chanté d’une seule voix par le groupe et dont on imagine aisément l’effet dévastateur en concert.

« Fuck Art, Let’s Dance »

Fidèles jusqu’au bout à l’esprit DIY du punk, les So So Glos ont fondé une communauté près de Brooklyn, à Bushwick. Point de cheveux longs, de poux et de discours soporifiques sur la paix dans le monde au Market Hotel, mais des concerts, des concerts et des concerts, ouverts à tous. Il suffit de regarder les quelques photos ratées qui traînent sur le MySpace pour deviner l’ambiance déglinguée qui doit y régner.
Alors, les So So Glos ont-ils tout bon ? Pas loin. Avec vingt-sept minutes de bonheur seulement (pour convenir à la génération iPod, dixit Alex Levine), la claque est aussi furieuse qu’elle est courte. C’est loin d’être original, ce n’est pas soigné, c’est mal chanté, c’est brutal et primaire, mais comme aurait pu le dire un célèbre rock critic, plus le boucan est grossier, plus c’est bon.

Emeline Ancel-Pirouelle

Audio

The So So Glos – Execution

Vidéo

Tracklist

The So So Glos – Tourism/Terrorism (Green Owl, 2009)

1. There’s A War
2. My Block
3. Throw Your Hands Up
4. There’s A War (Holiday Version)
5. Execution
6. Isn’t It A Shame
7. Love Or Empire
8. Island Loops
9. Underneath The Universe